Interviews

François Leclercq.

F. Leclercq : « Il y a une certaine lassitude par rapport au train-train de l’aménagement »

F. Leclercq : « Il y a une certaine lassitude par rapport au train-train de l’aménagement »

François Leclercq, architecte urbaniste, membre du conseil scientifique de l’Atelier international du Grand Paris (AIGP), estime que la mode des « Réinventer » illustre à la fois la raréfaction de l’argent public, les mutations du secteur privé, et une lassitude face au conformisme et à la standardisation de l’aménagement, ces dernières années.

Martin Omhovère.

M. Omhovère (IAU) : « L’opération d’aménagement est créatrice de valeur au-delà de sa mise en œuvre opérationnelle »

Martin Omhovère, chef de projet foncier à l’IAU Ile-de-France, délégué de la Région à l’ORF, détaille les composantes de la chaîne de valeur de l’aménagement, parfois déficitaire en Ile-de-France. Il décrit les moyens pour réduire le coût du foncier, en particulier par la mise en œuvre de stratégies de préemption au long cours.

 
Benjamin Lecendrier.

B. Lecendrier (Cemex) : « Le temps du fleuve est différent de celui du camion »

Cemex, groupe international de matériaux de construction spécialisé dans le ciment, le béton, les granulats, ainsi que dans l’évacuation des déblais, a mis en place une cellule dédiée aux projets du Grand Paris. Que fait-elle ? Qui sont les interlocuteurs de Cemex dans le cadre du Grand Paris express ? Benjamin Lecendrier, directeur de la cellule, décrit l’activité de son entreprise et les enjeux auxquels elle devra répondre pour le gigantesque chantier du métro.

 

Th. Lajoie : « Accélérer, innover, regrouper »

Changement de statut, croissance record de l’activité, plan stratégique, Thierry Lajoie se livre à un bilan d’étape. Le président de Grand Paris aménagement en profite pour dire tout le bien qu’il pense de la mise à l’échelle des opérateurs de l’aménagement francilien. Il revient également sur l’esprit des contrats d’intérêt national et la nécessité d’équilibrer davantage les opérations d’aménagement.

Jean-Jacques Barbaux, président du conseil départemental de Seine-et-Marne.

J.-J. Barbaux : « J’essaie d’impulser une agence régionale de développement »

Trouvant "aberrant" que la loi NOTRe enlève la compétence développement économique aux Départements alors qu'ils sont des guichets sociaux, Jean-Jacques Barbaux propose de créer une agence de développement à l'échelle régionale qui aurait des antennes départementales. Le président du conseil départemental de Seine-et-Marne souhaite aussi valoriser son territoire dans un "livre blanc" et faire entendre sa voix, isolée, sur les transports.

 
Jean-Louis Muscagorry.

J.-L. Muscagorry : « 100 millions d’euros par an pour faire face aux besoins en électricité »

Jean-Louis Muscagorry, délégué de la région Ile-de-France Normandie pour RTE (Réseau de transport d’électricité à haute et très haute tension), décrit comment le réseau dont il a la responsabilité va assurer l’accroissement de puissance nécessaire pour satisfaire les besoins liés au développement du Grand Paris dans les années à venir.

 
Patrick Ollier.

P. Ollier : « Je souhaite une interaction intelligente entre la Région et la métropole »

Patrick Ollier, premier président de la métropole du Grand Paris élu le 22 janvier, affirme sa vision d’une métropole à la fois stratégique et de proximité. Laissez-nous travailler, fait-il valoir en substance, assurant qu’il n’y a pas lieu de créer des oppositions artificielles avec la Région.

Michael Silly

M. Silly : « On gagne du temps en associant les habitants dès le diagnostic »

Michaël Silly, fondateur de l’agence ​Ville hybride ​et du Club Ville hybride Grand Paris, membre du Conseil des partenaires socioéconomiques de la mission de préfiguration de la métropole du Grand Paris, prône un changement radical dans les processus d’aménagement : implication des habitants et de tous les corps de métiers dès la phase de diagnostic, développement urbain endogène, confrontation des points de vue… tout y est.

Hugues Parant.

H. Parant : « Je crois beaucoup à l’énergie du concept du Grand Paris »

Militant de l’ouverture du quartier d’affaires de La Défense aux villes qui l’entourent, Hugues Parant, directeur de l’Epadesa depuis deux ans, constate un regain d’intérêt des investisseurs étrangers pour la capitale française, grâce à la dynamique créée par l’idée du Grand Paris. En élargissant leur champ d’investigation, elle révèle des opportunités d’investissement dans la 1ère, voire la 2e couronne.

 

N. Ledoux : « Les élus minimisent l’impact des changements à venir »

Nicolas Ledoux rappelle que l'ampleur des changements provoqués par la construction de la métropole et de ses territoires en matière de logement et d'urbanisme dépendra de la définition par les élus de l'intérêt territorial et communautaire. Mais pour le directeur d'Algoé, la recomposition des acteurs opérationnels emportera assurément des conséquences majeures.

 

Jean-Louis Schilansky : « Le développement économique est l’enjeu principal de la métropole »

Jean-Louis Schilansky, président du Medef Paris, revient sur la création du Medef Grand Paris, future structure dont il sera le porte parole. Cette nouvelle coopérative a vocation à devenir l'interlocuteur unique auprès des élus métropolitains pour porter la voix des entreprises.

 

Léo Fauconnet (IAU) : « Des changements réels en matière d’urbanisme »

Transfert des plans locaux d'urbanisme (PLU) aux territoires, réalisation, par la métropole, du plan métropolitain de l'habitat et de l'hébergement (PMHH) et du schéma de cohérence territoriale (Scot) : Léo Fauconnet, directeur du pôle gouvernance de l'Institut d'aménagement et d'urbanisme, analyse les changements à venir, compte tenu de la naissance de la métropole et de ses territoires.

 
Top