Logement

Jean-Luc Vidon

L’Aorif redoute les mesures d’économie du gouvernement

L’Aorif redoute les mesures d’économie du gouvernement

Après avoir présenté ses sujets de préoccupation aux nouveaux députés le 10 juillet 2017, l’Union sociale pour l’habitat d’Ile-de-France (Aorif) attire désormais l’attention de l’Etat en prévision de la loi de finances pour 2018. Les bailleurs sociaux redoutent que les mesures d’économie impactent la construction de logements sur un marché déjà très tendu.

 

Logement social : Paris, cas particulier dans la métropole

L’Agence départementale d’information sur le logement (Adil) de Paris, s’est penchée, dans une étude parue le 4 mai 2017, sur les caractéristiques parisiennes dans l’attribution de logements sociaux au regard des moyennes métropolitaines. Attributions plus lentes, logements plus petits, revenus des demandeurs plus élevés figurent parmi les caractéristiques relevées.

 

Des organismes de foncier solidaire en projet pour réduire les prix

Ce dispositif créé par la loi Alur doit faciliter l’accession à la propriété dans les zones tendues. Alors que l’union régionale des coopératives HLM d’Ile-de-France va se doter d’un tel organisme début mai, la ville de Paris prévoit d’en créer un en 2018. Tout l’intérêt est de dissocier la propriété du foncier de celle du bâtiment dans le but de réduire le coût d’acquisition d’un logement. Galla Bridier, conseillère GPE (Groupe écologiste) de Paris, figure parmi les initiateurs du projet.

 
Programme Chaville

L’usufruit locatif social de Perl séduit l’Ile-de-France

Le dispositif qui consiste à faire financer des logements sociaux par des épargnants présente un double intérêt : permettre à ces derniers de se constituer un patrimoine sécurisé et répondre au déficit de logements abordables en zones tendues, sans avoir recours à du financement public. Initiatrice de cette formule, la société Perl produit un millier de logements en ULS chaque année, dont la moitié en Ile-de-France.

 

Renouvellement urbain : l’Ile-de-France engage 250 millions en faveur des quartiers

L’Etat, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) et la Région ont signé une convention le 17 mars 2017 pour renforcer les actions en faveur du logement, de l’aménagement, des transports et du développement économique dans les 102 quartiers franciliens bénéficiaires du nouveau programme de renouvellement urbain. Le conseil régional abondera les financements de l’Anru de 250 millions d’euros.

 
Logements

Objectif : 15 000 logements privés rénovés en 2017

À l’initiative de la Direction régionale et interdépartementale de l’hébergement et du logement (Drihl), les opérateurs franciliens de l’Agence nationale de l’habitat (Anah) se sont réunis, le 20 février 2017, à la préfecture de région d’IIe-de-France. Et se sont fixé comme objectif de rénover 15 000 logements privés au cours de l'année.

 
Top