Emploi

Formation professionnelle : face à la crise, la région muscle ses actions

Au budget « socle » de 193 millions d’euros de la collectivité francilienne s’ajoutera, en 2020, l’enveloppe de l’Etat de 250 millions, prévue dans le cadre du Pacte régional d’investissement dans les compétences (PRIC). Objectif : doubler le nombre de places pour former les demandeurs d’emploi aux métiers qui recrutent.

 

Télétravail : à consommer avec modération

Selon l’enquête nationale « Télétravail, stop ou encore ? » lancée par le Club des entreprises du Grand Paris et le cabinet conseil Public impact management (PIM) avec de nombreux partenaires, trois répondants sur quatre sont satisfaits de la formule, mais il ne souhaitent pas télétravailler plus de deux jours par semaine.

 

Le chômage repart en flèche en mars même en Ile-de-France

En hausse de 7,2 % en un mois, l'évolution du nombre de demandeurs d'emploi en Ile-de-France suit la tendance nationale (+ 7,1 %) qualifiée "d'historique" par le ministère du Travail. Sur le trimestre en revanche, le bond a été presque trois fois plus élevé en Ile-de-France que dans le reste du pays.

 

Le télétravail contraint séduit tout autant qu’il révèle ses limites

Vanté avant la crise sanitaire comme une alternative à l’engorgement des transports en commun et aux longs trajets domicile/travail, ainsi qu’un moyen de réduire la pollution, le télétravail est, depuis le 17 mars, la règle pour les salariés dont les activités peuvent être réalisées à distance. Mais travailler à la maison est-il aussi bien vécu lorsqu’il est imposé et dans un contexte de confinement ? Oui et non.

 

Grand Paris de l’emploi – Plus de 200 embauches concrétisées en dix jours

En une dizaine de jours, la plateforme « mobilisation pour l’emploi », lancée par le ministère du Travail avec Pôle emploi début avril 2020, a engrangé 2 037 offres d’emploi en Ile-de-France dans ses secteurs prioritaires. 10 % ont été déjà pourvues. Un record sur des métiers régulièrement en tension.

 

Le prêt de salariés et d’agents en réponse au surcroît d’activités

Si depuis le confinement, la plupart des entreprises jonglent entre télétravail et chômage partiel, d’autres dont l’activité est considérée comme « prioritaire » font face à un surcroît d’activité. Pour pallier un éventuel manque de personnel, elles peuvent utiliser le prêt de main-d’œuvre entre entreprises. Même le public s’y met.

 

Emploi du Grand Paris – Former plutôt que licencier

Le chômage partiel peut être l’occasion de se mettre à niveau ou d’ajouter de nouvelles compétences à son CV. La dématérialisation permet de basculer de la formation en présentiel à la formation à distance, ce qui requiert une évolution des pratiques.

 
Top