Etudes et statistiques

Le développement économique de l’Ile-de-France en chiffres et en infographies.

Les emménagements poursuivent leur baisse en Ile-de-France

D’après une étude Insee parue le 27 février, la légère baisse de la mobilité résidentielle observée vers ou au sein de la région Capitale entre 2013 et 2018 s’est accentuée sur la période récente. Un constat qui, selon l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur), souligne la forte dépendance des parcours résidentiels à la conjoncture économique.

 

Logement : les Franciliens favorables à la réhabilitation des bâtiments vides

L’Ordre des architectes d’Ile-de-France (Croaif) a réalisé une enquête sur le rapport des Franciliens à la densité. Sans réelle surprise, près de la moitié (44 %) considère que celle-ci a un impact négatif sur leur qualité de vie, mais essentiellement parce qu’elle affecte leur tranquillité. Et pour loger le plus grand nombre, ceux-ci plébiscitent (88 %) la transformation de bureaux en logements et rejettent toutes les autres solutions d’optimisation de l’existant.

 

La population de l’Ile-de-France augmente malgré un solde migratoire négatif

La population de l’Ile-de-France, qui s’élève a 12 317 279 personnes au 1er janvier 2021, a augmenté de 39 000 personnes par an entre 2015 et 2021, malgré un solde migratoire négatif, compensé par un solde naturel dynamique. Paris a perdu 12 200 habitants par an en moyenne sur la période, alors que le nombre d’habitants a augmenté dans l’ensemble des autres départements franciliens.

Environnement, social et gouvernance : l’immobilier progresse

Analysant l’avancement des acteurs de l’immobilier sur les pratiques ESG (environnement, social et gouvernance), le dernier Baromètre de l’immobilier responsable publié par l’Observatoire de l’immobilier durable (OID) fait état d’un pilier environnemental clivé par les enjeux climatiques d’un côté et, de l'autre, par ceux liés à l’eau, à la pollution et à la mobilité. Cette année encore, la gouvernance arrive en tête des pratiques priorisées.

 

Les syndics de copropriété en quête de reconnaissance

Souffrant d’une image dégradée, peu attractif pour les jeunes et, en dépit des idées reçues mal rémunéré par rapport à la charge de travail, le métier de syndic de copropriété n’a jamais été aussi crucial notamment pour conduire les travaux de rénovation énergétique ou aider au redressement des copropriétés dégradées. Autant de difficultés pointées à l’occasion de la présentation le 28 novembre 2023 d’une étude de l’Institut Paris Region dédiée à ce secteur qui souhaite être mieux reconnu.

 

Biomatériaux : les atouts de la région Capitale

Chanvre, lin, paille, miscanthus : l’Ile-de-France se prête à la culture de ces plantes qui peuvent servir à la fabrication de matériaux de construction, de textiles ou même de polymères. L’Institut Paris Region a récemment publié une note rapide sur ce sujet.

 
Top