Interviews

J. Peyron/J. Tanguy (SGP) : « Le Grand Paris express est un projet pour la métropole Capitale »

J. Peyron/J. Tanguy (SGP) : « Le Grand Paris express est un projet pour la métropole Capitale »

Avec le Grand Paris express, ses 200 km de voies et ces quatre nouvelles lignes de métro, le maître d’ouvrage – la Société des grands projets (SGP) – veut transformer, au-delà du réseau de transport, les villes et les quartiers dans lesquels elle s’inscrit. Julien Peyron, le directeur exécutif des gares et de la ville de la SGP, ainsi que John Tanguy, le directeur exécutif de la stratégie, de l’environnement et de l’innovation, expliquent leur feuille de route et leurs ambitions, notamment environnementales.

Mipim 2024 – X. Jongen (Catella) : « Le marché français est un nain en investissement résidentiel institutionnel »

Suite à sa participation à la table ronde entre Grand Paris aménagement et la Fédération des promoteurs d’Ile-de-France jeudi 14 mars au Mipim, Xavier Jongen, directeur général de la branche d’investissement résidentiel du groupe Catella, revient sur l’intérêt des annonces controversées de GPA et la spécificité du marché résidentiel français. Souffrant d’un manque de rentabilité, il a depuis de nombreuses années fait fuir les investisseurs institutionnels, une faiblesse selon Xavier Jongen.

 

Y. Contassot : « Il est possible de concilier rénovation énergétique et préservation du patrimoine »

Créée en 2023, l’association Grand Paris climat qui réunit les huit agence locales de l’énergie et du climat et structures assimilées de la métropole du Grand Paris ainsi que cette dernière, organise, avec la Maison de l’architecture, le 21 mars 2024, son premier événement sous la forme d’un colloque qui a pour thème « Rénovation énergétique et patrimoine architectural ». Yves Contassot, président de Grand Paris climat, explique l’origine et l’objectif de cette rencontre très attendue.

 

D. Hervieu (Paris 2024) : « Le monde de la culture a envie de faire partie de la fête »

Depuis 1992 et les Jeux de Barcelone, la culture fait partie intégrante des festivités olympiques. Une dimension qui revêt une importance toute particulière pour Dominique Hervieu, directrice culture de Paris 2024. Si le défi est immense, le comité d’organisation souhaite faire dialoguer le sport et la culture au-delà des compétitions.

 

M. Brunel (Fondation Palladio) : « Nous ne sommes pas en crise mais dans une période de transition »

Alors que la Fondation Palladio s’est fixée comme thème de travail pour la promotion 2024 « prendre soin de la ville » avec comme marraine la ministre du Travail, de la Santé et des Solidarités, Catherine Vautrin, sa nouvelle présidente, Méka Brunel, rappelle l’origine de la création de cette structure originale, mais aussi celle de l’Université de la ville de demain, qu’elle présidait déjà. L’occasion d’évoquer la crise qui frappe le secteur de l’immobilier, qui est, selon l’ancienne dirigeante de Gecina, une crise beaucoup plus profonde.

Y. Ricordel (G7) : « Nous portons beaucoup d’espoir sur la pérennisation des voies olympiques »

Première centrale de réservation de taxis française et acteur clé de l’accessibilité pendant les JOP de 2024, G7 se prépare à adapter sa flotte de véhicules tant aux transports de personnes en fauteuil qu’à la transition énergétique. Yann Ricordel, directeur général délégué de G7, détaille les adaptations en cours et les attentes en matière d’aménagements urbains dédiés aux 19 500 taxis parisiens dont plus de 10 000 adhérents à la plateforme G7.

 

J. Klein et Q. Collart : « Une entreprise cyber attaquée ferme la porte dans les deux ans »

Mesure-t-on bien l’ampleur de la menace d’une cyberattaque ? Pas suffisamment semble-t-il au regard de la professionnalisation de l’activité des hackers qui auraient dix ans d’avance sur les sociétés privées. Johan Klein et Quentin Collart, responsable respectivement du centre d'expertise cybersécurité et de la sécurité des systèmes d'information du groupe Meritis, dressent un portait hallucinant du phénomène se développant aussi vite que la digitalisation accélère.

 

M. Guillaume : « L’Ile-de-France dispose de nombreux atouts en matière d’énergie renouvelable »

Amplification de la baisse des consommations d’énergie, accélération de la rénovation thermique des bâtiments ou de la production locale d’énergies renouvelables. Le préfet de Paris et de la région d’Ile-de-France décrit les enjeux de la transition écologique et énergétique de la Région, tels que repris par le Schéma régional climat air énergie (SRCAE), prochainement renouvelé.

 

E. Meunier (EELV/Paris) : « Il faut que la 2e moitié du mandat retrouve du souffle »

Conseiller écologiste de Paris, président de la commission urbanisme, logement, Grand Paris et politique de la ville, et conseiller communautaire de la Métropole, Emile Meunier lance un appel à un sursaut de l’exécutif parisien en faveur du climat. Tandis qu’un mercato des délégations d’adjoints post-sénatoriales s’annonce à la Ville, l’élu dénonce le retard de Paris et le risque d’engagements non-tenus. Il estime également que la Capitale doit peser de tout son poids pour sortir du blocage institutionnel actuel et renforcer la Métropole.

L. Bacquart : « Les collectivités locales franciliennes souffrent d’un déficit d’attractivité en faveur d’autres régions »

Président régional Ile-de-France du Syndicat national des directeurs généraux des collectivités territoriales (SNDGCT) et directeur général des services de la communauté d’agglomération Val d’Yerres Val de Seine (Essonne), Laurent Bacquart explique les missions du directeur général, le rôle du syndicat et les sujets de travail de la rentrée sur lesquels planchent les délégations départementales en prévision du congrès national au Havre du 28 au 30 septembre.

 

J.-C. Fromantin : « Les documents normatifs de cohérence réduisent nos marges de manœuvre »

Se plaçant en faux contre l’essor d’une « métropolarisation », le maire de Neuilly-sur-Seine (Hauts-de-Seine) appelle l’État à ouvrir le débat sur l’avenir des métropoles. Opposé au Scot métropolitain voté le 13 juillet, qui « va trop loin », Jean-Christophe Fromantin doute non seulement de l’efficacité de la sédimentation du Sdrif-e, du Scot et des effets collatéraux du PLU bioclimatique de Paris, mais aussi de leur articulation avec les plans locaux d’urbanisme intercommunaux et des injonctions de l’État qui se multiplient.

 

O. Sichel : « Nous dialoguons avec toutes les parties prenantes du système pour adapter nos réponses »

A l’occasion d’une visite en Ile-de-France le 20 juillet 2023, Olivier Sichel, directeur de la Banque des territoires, a expliqué au Journal du Grand Paris ses méthodes de travail au plus près des acteurs locaux. Cette approche écosystémique présente plusieurs avantages : comprendre les enjeux locaux, se forger des convictions à partir des retours d’expérience, adapter les réponses aux besoins des territoires et faire remonter les innovations testées sur le terrain.

 

A. Bonnet (ENSP) : « Notre objectif est d’être toujours plus ouverts sur l’écosystème »

Alors que la loi "paysage" fête ses 30 ans et que cette dimension prend de plus en plus d'importance dans les projets d'aménagement, Alexandra Bonnet, directrice de l'Ecole nationale supérieure de paysage de Versailles, présente les projets et les réflexions de l'école. Très liée au territoire séquanien, l'établissement souhaite développer les partenariats avec l'écosystème pour mieux répondre aux besoins.

 

M. Waller : « L’écologie doit devenir le fil rouge des activités du Pavillon de l’Arsenal »

Après avoir fait ses armes au cabinet de Jean-Louis Missika, ancien adjoint à l’urbanisme d’Anne Hidalgo, où elle a notamment porté sur les fonts baptismaux "Réinventer Paris", Marion Waller s’installe, depuis le 1er février 2023, avec son aisance naturelle, dans son nouveau rôle de directrice générale du Pavillon de l’Arsenal. Vantant le rôle atypique et de pionnier du Centre d’architecture et d’urbanisme parisien, elle compte accentuer sa mission de démocratisation de la fabrique de la ville et faire de l’écologie une priorité.

 

A. Bekaert (Bouygues immobilier) : « Nous sommes face à une crise de la demande mais aussi de l’offre »

Directeur de Bouygues immobilier Ile-de-France, Arnaud Bekaert décrypte les difficultés rencontrées depuis l’automne 2022 par les professionnels de l’immobilier, tant sur le marché de l’acquisition que celui de l’investissement, et les conséquences de leur accumulation sur l’activité du 4e promoteur français. Il prévoit dès lors une année 2023 sur 9 mois sauvée en partie par l’effet « coup de fouet » de quelques ventes en bloc.

 

R. Curnier : « Nous allions financement des grands et des petits projets »

En Ile-de-France en 2022, la Banque des territoires a financé 18 895 logements ainsi que 26 450 réhabilitations. Soit 3,2 milliards d’euros prêtés pour le secteur du logement social, contre 3,1 milliards en 2021. Son directeur Ile-de-France Richard Curnier détaille les résultats et l’action de l'établissement dans la région Capitale l’an dernier.

 
Top