Interviews

E. Groven : « Alerte sur le prix du foncier et des logements en IIe-de-France ! »

Eric Groven se félicite de l’avancée du Grand Paris malgré les vicissitudes inhérentes à un projet d’une telle ampleur. Le président de Sogeprom, directeur immobilier des réseaux France et sponsor du Grand Paris pour le groupe Société générale, décrit une activité majeure de son institution, celle de promoteur multimétier opérant notamment en Ile-de-France.

S. Jankel/J.-F. Arènes : Tout savoir sur l’habitat et l’hébergement dans le Grand Paris

Stéphanie Jankel pilote des études habitat, économie et commerce, membre du conseil de direction de l’Apur, et Jean-François Arènes, chef de projet à l’Apur, décrivent le rôle de l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) dans l’élaboration du diagnostic réalisé dans le cadre de l’adoption, en cours, du plan métropolitain de l’habitat et de l’hébergement (PMHH). L’occasion de revenir sur les grands enjeux du logement et de l’hébergement dans le Grand Paris.

 

Th. Lajoie : « L’enjeu, c’est de construire le Grand Paris pour tous »

Au lendemain du conseil d’administration de Grand Paris aménagement, Thierry Lajoie sera le 12 mars 2019 au Mipim, à Cannes, au côté de Valérie Pécresse, présidente de son conseil d’administration, pour une conférence de presse sur l’attractivité francilienne. Dans une interview exclusive accordée au Journal du Grand Paris, le directeur général de Grand Paris aménagement décrit le bilan et les perspectives de l’établissement public.

M.-C. Guillaume : « Paris La Défense fait évoluer son modèle économique »

Pour ne plus dépendre des seuls droits à construire et diversifier ses ressources, le nouvel établissement public local d’aménagement et de gestion du quartier d’affaires projette de développer un patrimoine en propre, en commençant par des commerces, explique Marie-Célie Guillaume sa directrice générale. La stratégie consiste aussi à poursuivre l’évolution de l’image de La Défense en quartier à vivre.

 

B. Savouré : « La marque “Notaires du Grand Paris” symbolise notre engagement au service de notre territoire et des Franciliens »

Bertrand Savouré, président de la chambre interdépartementale des notaires de Paris, détaille les engagements que symbolise la création de la marque Notaires du Grand Paris en faveur du projet métropolitain. Il décrit l’évolution rapide du métier au cours des dernières années, et l’ambition de la profession de mobiliser les 800 études de la zone dense de l’agglomération.

 

D. Béhar/T. Souami : « Les Inventons font entrer l’usage dans les projets par l’exploitation »

« Ce qui se joue, ce n’est pas le passage du public au privé mais de la règle au contrat », résument Daniel Béhar et Taoufik Souami, respectivement professeur et codirecteur de l’Ecole d’urbanisme de Paris, et tous deux titulaires de la chaire Aménager le Grand Paris qui s’agrandit et organise, le 16 janvier prochain, une journée sur la métropole « 10 ans après ». Les deux chercheurs décrivent l’état de la réflexion de la chaire sur les nouveaux appels à projets d’urbanisme qui, estiment-ils, produisent de nouvelles formes d’hybridation.

Christine Aubry

C. Aubry : « L’agriculture périurbaine est une nécessité absolue »

Ingénieur agronome à l’Inra, Christine Aubry dirige une équipe de recherche dont les travaux portent sur l’analyse des formes d’agriculture urbaine, et notamment sur l’expérimentation d’un potager agricole installé sur le toit de l’école AgroParisTech à Paris. Pour cette experte en agriculture urbaine, remettre des cultures dans les villes et leur périphérie remplit autant des fonctions sociales, éducatives, nutritives qu’environnementales.

 
Etienne Tricaud

E. Tricaud : « Le creuset de la relation à l’autre, c’est l’espace public »

Etienne Tricaud a quitté Arep, dont il fut l’un des fondateurs, pour créer Etienne Tricaud architecture. Il revient sur la place singulière d’Arep dans le paysage français et international de l’architecture, et livre sa vision d’un urbanisme attentif aux usages, inclusif, à l’heure des appels à projets innovants, des nouvelles mobilités et de la smart city.

 

Th. Lajoie : « Le consensus du Grand Paris peut naître par les projets »

Pour Thierry Lajoie, directeur général de Grand Paris aménagement, l’élection à l’unanimité de Valérie Pécresse à la présidence de GPA, mercredi 28 novembre 2018, tout comme la prise d’initiatives de deux nouvelles opérations d’aménagement, dont une d’intérêt métropolitain, montrent « que le Grand Paris peut naître par les projets ».

S. Morey (Semapa) : « Nous avons adopté la méthode de Réinventer Paris »

Créée en 1969, la Semapa a pris toute son ampleur en 1991, avec le lancement de l’aménagement de la ZAC Paris rive gauche qu’elle pilote. Sandrine Morey, directrice générale de la SPLA, fait le point sur ce chantier et sur les autres opérations qui lui ont été confiées depuis l’ouverture de son périmètre d’intervention.

 
Alain Richard

A. Richard : « Une métropole à l’échelle de la région serait non opérationnelle »

Pour Alain Richard, une métropole à l’échelle de la région Ile-de-France serait trop vaste pour fonctionner efficacement. Le sénateur (LREM) du Val d’Oise préconise d’optimiser l’organisation institutionnelle du Grand Paris plutôt que de la transformer. Le conseiller communautaire de Cergy-Pontoise ne voit aucun avantage à supprimer les départements de petite couronne, tant leurs missions sont vastes et complexes.

 

A. Valbon : « La loi NOTRe accouche d’un Petit Paris »

Pour Antoine Valbon, la métropole n’a pas vocation à exercer des compétences de proximité, laissées aux communes et aux territoires. Le délégué régional de l’Association nationale des directeurs généraux des communautés de France propose que la MGP se concentre sur des enjeux stratégiques, financés par de nouvelles ressources propres au fait métropolitain.

Valérie Mayer-Blimont

V. Mayer-Blimont : « Les Inventons permettent à chacun de sortir de sa zone de confort »

Conseillère métropolitaine déléguée auprès du président, en charge du projet « Inventons la métropole du Grand Paris », Valérie-Mayer Blimont se félicite du succès et de l’impact de ces appels à manifestation d’intérêt, « qui conduisent l’ensemble des parties prenantes à sortir de leur zone de confort pour dessiner la ville de demain ».

 
Top