Interviews

Aude Debreil

A. Debreil : « Nous devons être au service du territoire, agiles et efficaces »

Alors que les intercommunalités de son territoire viennent de se regrouper au sein de Grand Paris Sud, l’EPA Sénart poursuit un développement polyphonique de la ville nouvelle, misant à la fois sur la qualité de vie, de desserte, d’importantes réserves foncières très compétitives et un tissu déjà dense d’entreprises de toutes tailles. Aude Debreil, directrice générale de l'EPA Sénart, présente ce territoire et son développement.

 
Benoît Clocheret.

B. Clocheret : « Nous sommes le bras droit technique de la SGP »

Artelia est l’une des chevilles ouvrières des travaux du Grand Paris express. Benoît Clocheret, son DG, décrit les missions du spécialiste de l’ingénierie qui intervient en assistance à la maîtrise d’ouvrage de la Société du Grand Paris mais aussi dans l’aménagement de projets autour des gares et en matière d’eau et d’assainissement.

 
Alain Laurier.

A. Laurier : « Produire plus de logements à loyer abordable, là où le foncier est cher »

Alain Laurier décrit le modèle « Perl », du nom de sa société, qui parvient à bâtir des logements sociaux en zone prime grâce au dispositif de l’usufruit locatif social. Un schéma qui dissocie les cessions de la nue-propriété d’une part, et de l’usufruit d’autre part, équilibrant des opérations où le prix du foncier ne le permet pas classiquement.

 

D. Bariani : « Il ne peut y avoir de course à l’échalote des compétences pendant des mois »

Didier Bariani enfonce le clou : la prééminence de la Région doit être clairement réaffirmée par la loi, « et le plus vite sera le mieux ». Le vice-président de la Région en charge du Grand Paris et de la coopération interrégionale déplore une organisation qu’il estime incompréhensible pour le citoyen et largement redondante.

 

J. Godron : « La MGP est légitime pour « driver » tout sujet métropolitain »

Selon Jacques Godron, l’enjeu majeur des métropoles modernes consiste à attirer et retenir les élites de la classe créative. Ce qui suppose une unification des décisions. Un rôle tout trouvé, estime le président du Club des entreprises du Grand Paris, pour la métropole naissante, qu’il invite à lancer des « contrats de métropole ».

 
Nicolas Boichon.

N. Boichon (IAU) : « Nous n’avons pas à rougir de nos dessertes aéroportuaires »

L’IAU vient de consacrer une nouvelle étude comparative des dessertes aéroportuaires dans le monde, en tirant les leçons pour la région capitale : malgré l’âge relativement élevé de nos infrastructures, en regard de celles de l’Asie ou du Moyen-Orient, leur desserte apparaît clairement dans la moyenne internationale. Le développement de la multimodalité, face aux exigences de la montée en flèche du trafic aérien, figure parmi les recommandations de l’institut. L’auteur de l’étude, Nicolas Boichon, ingénieur transport au département mobilité de l’IAU, revient sur les enseignements de celle-ci.

 
Didier Fremaux

D. Fremaux : « Créer les conditions d’une réelle mise en concurrence de l’exploitation du Grand Paris express »

Didier Fremaux, directeur Grand Paris au sein de la direction Ile-de-France de Transdev, explique les enjeux d’une explicitation de la notion de gestionnaire d’infrastructure dans la perspective des appels d’offres relatifs à l’exploitation du Grand Paris express. Il souligne également l’intérêt de l’allotissement de ces marchés.

 
Patrick Ollier.

P. Ollier : « La métropole est là pour aider les communes et leurs territoires »

Au terme de ses 100 premiers jours, Patrick Ollier décrit une métropole déjà en ordre de marche, et détaille les projets en cours, qui ne se limitent pas à « Inventons la métropole ». Il présente les corrections qu’il lui semble souhaitable d’apporter à la loi, en 2017, pour conforter une « métropole stratège ». Le président de la MGP se déclare pour la convergence des taux de CFE sur le territoire métropolitain, pour des raisons de justice et d’équité.

 
François Leclercq.

F. Leclercq : « Il y a une certaine lassitude par rapport au train-train de l’aménagement »

François Leclercq, architecte urbaniste, membre du conseil scientifique de l’Atelier international du Grand Paris (AIGP), estime que la mode des « Réinventer » illustre à la fois la raréfaction de l’argent public, les mutations du secteur privé, et une lassitude face au conformisme et à la standardisation de l’aménagement, ces dernières années.

Martin Omhovère.

M. Omhovère (IAU) : « L’opération d’aménagement est créatrice de valeur au-delà de sa mise en œuvre opérationnelle »

Martin Omhovère, chef de projet foncier à l’IAU Ile-de-France, délégué de la Région à l’ORF, détaille les composantes de la chaîne de valeur de l’aménagement, parfois déficitaire en Ile-de-France. Il décrit les moyens pour réduire le coût du foncier, en particulier par la mise en œuvre de stratégies de préemption au long cours.

 
Benjamin Lecendrier.

B. Lecendrier (Cemex) : « Le temps du fleuve est différent de celui du camion »

Cemex, groupe international de matériaux de construction spécialisé dans le ciment, le béton, les granulats, ainsi que dans l’évacuation des déblais, a mis en place une cellule dédiée aux projets du Grand Paris. Que fait-elle ? Qui sont les interlocuteurs de Cemex dans le cadre du Grand Paris express ? Benjamin Lecendrier, directeur de la cellule, décrit l’activité de son entreprise et les enjeux auxquels elle devra répondre pour le gigantesque chantier du métro.

 
Top