Tourisme

Tourisme francilien (1/5) : l’heure de la remise en cause

Tourisme francilien (1/5) : l’heure de la remise en cause

La crise sanitaire a plongé le secteur du tourisme francilien dans une crise profonde. S’il s’agit, dans l’urgence, de sauver ses acteurs, l’heure est également à la réflexion : comment adapter le secteur aux nouvelles attentes des visiteurs, qu'ils viennent pour le loisir ou les affaires ?  Comment rendre le tourisme moins impactant pour l'environnement et la cohabitation avec les habitants plus fluide ? Le journal du Grand Paris a interrogé plusieurs personnalités, de la ville de Paris à la Région, sans oublier l'office du tourisme de la Capitale et les acteurs du tourisme d'affaires. Le premier article de cette série fait le point sur les termes du débat. 

 

2020, une année noire pour le tourisme francilien

Avec une consommation touristique en baisse de plus de 70 %, l’année 2020 a marqué une chute historique en Ile-de-France, a indiqué, lundi 29 mars 2021, le Comité régional du tourisme (CRT) dans son bilan annuel. Peu de professionnels tablent sur un retour à la normale avant 2023.

 

L’impact du Covid-19 sur le tourisme d’affaires jugé « dramatique » par la CCI francilienne

Les conséquences économiques de l’épidémie de Covid-19 commencent à être chiffrées à l’image de la note d’impact de la pandémie sur le tourisme d’affaires francilien, publiée début septembre par la chambre de commerce et d’industrie Paris Ile-de-France. L'impact est jugé "dramatique" pour un secteur qui a connu l’annulation de 634 salons et congrès en 2020.

 
François Philizot

Développement des croisières : un enjeu et un défi pour la Vallée de la Seine

Développer le tourisme fluvial sur la Vallée de la Seine suppose la création d’une véritable destination touristique, et donc la collaboration des territoires traversés. Chacun, pourtant, nourrit ses propres envies, et affiche ses contraintes. Tel est l’un des enseignements du colloque « Escales en Seine », organisé le 4 juillet 2019 par les agences d’urbanisme de la Vallée de la Seine.

 
Top