Finance

Finances : les collectivités franciliennes sous tension

Finances : les collectivités franciliennes sous tension

Dans une étude publiée en mai sur les budgets 2024 des collectivités locales franciliennes, l’Institut Paris Region pointe « les fortes tensions » liées à leur élaboration dans un contexte d’incertitudes sur les recettes et de volonté du gouvernement de les faire contribuer à la réduction du déficit public. La plupart des Départements notamment revoient à la baisse leurs dépenses tant de fonctionnement que d’investissement. Les communes ne percevant plus de dotation forfaitaire de l’Etat sont elles deux fois plus nombreuses qu'un an auparavant.

 

Hauts-de-Seine : tensions suite à l’annulation des règles de répartition d’un fonds de péréquation

Attaquant l’arrêté préfectoral de 2022 fixant le montant de sa contribution au FPIC (Fonds national de péréquation des ressources intercommunales et communales), la ville de Saint-Cloud a obtenu gain de cause le 25 avril 2024, date d’un arrêté du Conseil constitutionnel déclarant anticonstitutionnelles les règles de calcul de la répartition du reste à charge intercommunal entre les communes membres d’un même territoire. Une nouvelle loi doit entrer en vigueur d’ici au 1er janvier 2025. Une échéance bien trop courte pour le maire de Courbevoie, Jacques Kossowski, qui lance un appel pour décaler d’un an l’échéance.

 

Transition environnementale de la finance : les Fintech mises à l’honneur

L’Institut pour la finance durable et ses partenaires, dont l’association France Fintech, ont décerné le 9 octobre, à l’Antenne dans le 10e arrondissement, les trophées de la 6e édition du Challenge Fintech for tomorrow qui récompense des start-up spécialisées dans les services financiers conçus à partir des nouvelles technologies numériques. L’occasion de faire un point sur les besoins des grands groupes en matière de transition environnementale et leur relation avec les start-up.

 

Transition écologique : la Caisse d’épargne Ile-de-France accélère

Pour la première édition de Cap green, mercredi 5 juillet 2023, l’économiste Philippe Dessertine ou encore le directeur régional de l’Ademe Ile-de-France Jérémie Almosni ont dialogué avec différents dirigeants de la Caisse d’épargne Ile-de-France et de la BPI sur le financement de la transition écologique. L’occasion pour Philippe Dessertine de brosser un tableau décapant des mutations en cours, notamment grâce au développement fulgurant de l’intelligence artificielle. Et pour la banque de présenter une série de nouveaux outils – et de partenariats – en faveur de la transition environnementale.

Les travaux publics peuvent-ils compter sur l’investissement public local ?

Crise énergétique, hausse des coûts, adaptation de la profession au changement climatique, difficultés de recrutement, remboursement des PGE... Le secteur des travaux publics est mis à rude épreuve. Dans ce contexte perturbé et incertain,
les entreprises peuvent-elles compter sur un rebond de l’investissement public, notamment local ? Rien n’est moins sûr, même si un consensus se dégage pour accélérer la cadence au regard de l’urgence climatique.

 

Pari réussi pour l’Agence France locale

Inspirée des banques publiques locales de Scandinavie, l’Agence France Locale (AFL), banque d’un nouveau genre dédiée exclusivement aux collectivités territoriales qui sont à la fois ses clients et ses actionnaires, fête ses huit ans. La moitié des établissements publics territoriaux du Grand Paris, tout comme plusieurs départements et des communes de toutes tailles figurent parmi ses membres franciliens.

 

L’intercommunalité poussive en Ile-de-France ne réduit toujours pas les fractures socio-territoriales

A l’occasion de leur 2e rencontre conjointe, l’Ecole d’urbanisme de Paris et la chambre régionale des comptes ont réuni le 24 novembre à Champs-sur-Marne un panel de spécialistes des finances locales pour traiter des persistantes inégalités sociales et territoriales en Ile-de-France. La juste répartition des ressources reste l’un des principaux enjeux que l’intercommunalité imposée plutôt que désirée peine à garantir. Quelques pistes d’amélioration ont été émises.

 

L’avenir de la métropole du Grand Paris se joue maintenant, une analyse de Ch. Michelet

La plupart de ses habitants l’ignore, mais l’avenir de la MGP va se jouer dans les prochaines semaines. Par MGP, il faut ici entendre l’organisation intercommunale de ce territoire, comprenant à la fois la Métropole proprement dite, les 11 EPT et les 131 communes. Mais cette organisation à trois niveaux est tellement spécifique et complexe sur les plans institutionnels, financiers et fiscaux que seule une poignée d’initiés en comprend les subtilités.

 

La ville de Paris vote son budget supplémentaire pour 2022 face à une opposition inaudible

Le Conseil de Paris, qui se tient du 5 au 8 juillet 2022, a débuté par le vote du budget supplémentaire de la Ville pour l’exercice en cours, grevé entre autres par les hausses des coûts de l’énergie et des rémunérations des agents. Mais la facture est allégée par une fiscalité dynamique. L’opposition a tenté en vain d’orienter les débats sur l’endettement de la collectivité et la priorisation des investissements.

 

G. Carrez : « On ne peut continuer avec deux niveaux d’intercommunalité qui se partagent des bribes de fiscalité »

Président de la commission des finances de la métropole du Grand Paris et de l’EPT Paris Est Marne & Bois, Gilles Carrez redoute les effets de la suppression de la taxe d’habitation et juge intenable le maintien d’un double niveau d’intercommunalité en Ile-de-France. Le député revient également sur l’impact francilien de la réforme des indicateurs financiers des collectivités introduite par la loi de finances pour 2022.

 
Top