La fabuleuse histoire de l’Envolée, salle de spectacle totale

Aux Chapelles-Bourbons (Seine-et-Marne), la communauté de communes du Val Briard s’est dotée d’une salle de spectacle hors-normes, « rêvée » par le dramaturge Christophe Thiry. Le fruit d’une longue histoire d’amitié et d’amour du spectacle vivant.

C’est une histoire d’amitié et d’amour, du spectacle vivant sous toutes ses formes, des artistes et de la transmission. Une histoire de ressources aussi. La ligne P du Transilien, qui relie la gare de l’Est à celle de Marles-en-Brie (Seine-et-Marne), où l’on descend pour se rendre à l’Envolée, longe le parc logistique Paris Val Bréon, dont les occupants, géants de la supply chain, fournissent à la communauté de communes du Val Briard les ressources requises pour bâtir cet équipement culturel extraordinaire, hors normes dans une communauté de communes où le plus gros bourg abrite moins de 6 000 âmes.

La communauté de communes a acquis cette ancienne ferme en 2015, y a construit à la fois son siège social, une crèche, une ferme… et l’Envolée. © L’envolée

Jean Abiteboul, maire de La Houssaye-en-Brie. © Jgp

Christophe Thiry, directeur de la compagnie L’attrape-théâtre, directeur de la culture de la communauté de communes. © Jgp

L’Envolée, qui représente un investissement de 7 millions d’euros, est à la fois une salle de spectacle d’une jauge allant jusqu’à 700 personnes mais aussi plusieurs salles à la hauteur sous plafond impressionnante, permettant de créer in situ des œuvres ou décors divers. C’est aussi une résidence pouvant loger une quinzaine d’artistes. Quant à la salle de spectacle, elle est équipée pour accueillir du cirque, des concerts acoustiques ou sonorisés. Une immense porte à double battant offre un accès direct entre la scène et la vaste cour de cette ancienne ferme, acquise en 2015 par la communauté de communes, qui y a construit à la fois son siège social, une crèche, une ferme… et l’Envolée.

L’attrape-théâtre, troupe à succès

L’histoire d’amitié, c’est celle qui lie depuis le début des années 2000, Christophe Thiry, alors directeur de la compagnie L’attrape théâtre, et Jean Abiteboul, qui n’est pas encore maire de La Houssaye-en-Brie. La compagnie de Christophe Thiry est accueillie en résidence par le conseil départemental de la Seine-et-Marne et son bras armé culturel, l’association Act’art (action culturelle et artistique en Seine-et-Marne). Jean Abiteboul fait du théâtre amateur au sein de la compagnie La Malle aux comédiens. Christophe Thiry est son professeur. « Nous avons monté une série de projets incroyables ensemble », se souviennent aujourd’hui les deux comparses. Comme ces pièces de Molière jouées dans des granges.

Quand, en 2008, Jean Abiteboul devient maire de La Houssaye-en-Brie, qu’il est toujours aujourd’hui, le contrat de résidence de l’Attrape théâtre avec le conseil départemental a pris fin. Mais tous les théâtreux amateurs du coin souhaitent que Christophe Thiry poursuive son travail. Après une résidence à Rambouillet (Yvelines), le voilà de retour en Seine-et-Marne. Jean Abiteboul a su convaincre le président de sa communauté de communes, le futur président du Département Jean-Jacques Barbaux, décédé brutalement en 2018, de financer le retour du comédien et metteur en scène et l’achat du matériel nécessaire pour organiser des spectacles au sein des communes du groupement. Une subvention de 15 000 euros permet de financer une boite noire itinérante. « Destins croisés », le premier spectacle ainsi monté, joué dans les neuf communes de l’intercommunalité, fait un tabac. Le succès et l’engouement des populations est tel que Jean-Jacques Barbaux propose à Jean Abiteboul d’accéder au poste de vice-président de la communauté de communes en charge de la culture, un poste créé pour l’occasion.

La magie des chapiteaux

L’attrape théâtre et sa vingtaine de comédiens et techniciens revient au sein du territoire, pour deux contrats de trois ans en résidence. Les tournées de spectacles de théâtre amateur se muent en festival. Un chapiteau, prêté par la troupe des Noctambules de Nanterre, des copains de Christophe Thiry, remplace la boite noire. Il contribue au succès jamais démenti de la manifestation.

Après plusieurs saisons et un changement de nom, le Festi’Val Bréon devenu Festi’Val Bri’Art, mêle désormais cinq semaines durant troupes amateurs et professionnelles, pour des spectacles de théâtre mais aussi de musique, de cirque ou de danse.

Chaque année, un spectacle réunit les différentes troupes amateurs de la communauté, évitant que chacun reste isolé. Quelque 12 000 personnes ont assisté à son édition 2024, qui vient de s’achever, dont 6 000 scolaires.

La salle de spectacle peut accueillir jusqu’à 700 personnes. © Jgp

Les chapiteaux du Festival Bri’Art. © L’Envolée

Au fil des ans, les deux chapiteaux de 400 places chacun, nécessaires pour accueillir le public, sont devenus lourds à monter. D’où le projet de créer une salle de spectacle, dont Jean-Jacques Barbaux confie la définition à Christophe Thiry, qui a veillé au moindre de ses détails.

L’envolée, dessinée par les architectes Olivier Neyraud et l’agence Dansette, accueille des troupes d’Ile-de-France et de France entière, qui peuvent y créer gratuitement leur spectacle, que l’Envolée va même jusqu’à produire parfois. Christophe Thiry est désormais directeur de la culture de la communauté de communes. Le 4 avril dernier, le ministère de la Culture y a organisé son printemps de la ruralité francilien. Une quinzaine de créations y a déjà eu lieu, ainsi que 40 spectacles en diffusion pour 130 représentations qui ont vu affluer 36 000 spectateurs en un an de vie. Dans une relative discrétion médiatique.

Sur le même sujet

Top

Centre de préférences de confidentialité

Cookies strictement nécessaires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Advertising

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

_ga, _gat, _gid

Other