Ch. Favier demande à E. Philippe un fonds d’urgence pour les Ehpad

Le président du conseil départemental du Val-de-Marne a écrit le 22 avril 2020 au Premier ministre pour lui faire part de la situation financière des Ehpad et de l’urgence à débloquer des fonds rapidement. Christian Favier demande la création d’un fonds d’urgence « Spécial Covid-19 » et le déblocage d’avance de trésorerie.

Sur les 21 856 décès français du Covid-19, plus de 8 000 sont à déplorer au sein des Ehpad selon les chiffres officiels du 23 avril. Particulièrement touchés par l’épidémie, ces établissements de santé doivent « être financièrement soutenus », selon Christian Favier. Le président du conseil départemental du Val-de-Marne l’a fait savoir dans une lettre adressée au Premier ministre Edouard Philippe datée du 22 avril. « Le manque de moyens humains et financiers depuis de nombreuses années ne rend que plus complexe la gestion de cette crise. Il manque près de 80 000 postes dans le secteur des métiers du grand âge, dont 40 000 urgemment. Il y a à peine quatre mois les personnels, employeurs, familles et élu.e.s locaux se mobilisaient ensemble pour dénoncer la nocivité des logiques comptables dans ce domaine », a alerté Christian Favier.

Christian Favier. © Jgp

L’élu insiste dans son courrier en dénonçant que ces « logiques » sont responsables de la difficile situation financière des 72 établissements de son département. « Des questions immédiates se posent concernant la trésorerie des organismes publics, pour qui les salaires et charges sociales représentent 70 % des dépenses de fonctionnement. Les recettes sont partiellement bloquées du fait d’un ratio de 15 % de lits vacants », a-t-il expliqué en mentionnant la hausse des dépenses due aux protections supplémentaires à fournir aux résidents et aux personnels.

Création d’un fonds d’urgence 

Le groupement des Ehpad publics du Val-de-Marne qui concentre 13 établissements n’est par exemple plus en « situation de régler ses charges sociales ». « Sa direction estime à 7 millions d’euros les besoins pour les deux prochains mois », dénonce le président du conseil départemental. Christian Favier demande donc à Edouard Philippe de débloquer « urgemment », des avances de trésorerie afin que les Ehpad assument les charges supplémentaires. « Je vous appelle également à créer un fonds d’urgence « spécial Covid-19 » pour ces établissements », fait valoir l’élu.

Des mesures attendues par le personnel des établissements publics et associatifs, mais aussi par les familles d’autant que le calendrier du projet de loi « Grand âge et autonomie », qui doit traiter de ces questions, est des plus incertain. Pour le moment, le Département n’a pas reçu de réponses de Matignon.

Sur le même sujet

Top