La métropole du Grand Paris lance son Scot

Les travaux sur le schéma de cohérence territoriale (Scot) métropolitain ont été lancés par Philippe Dallier, vice-président délégué à la mise en œuvre de la cohérence territoriale et à l’élaboration du Scot, lors du bureau de la MGP, réuni le 29 mai 2017.

Le schéma de cohérence territoriale (Scot), dont le lancement de l’élaboration fera l’objet d’une délibération en fixant les grands principes le 23 juin prochain, constituera le cadre de référence de la planification stratégique métropolitaine, indique la métropole. C’est également l’instrument de mise en cohérence de l’ensemble des politiques métropolitaines en cours d’élaboration (plan climat énergie métropolitain, plan métropolitain de l’habitat et de l’hébergement, schéma d’aménagement numérique). « Son élaboration doit être l’occasion de construire une vision partagée de l’avenir du territoire métropolitain », indique Patrick Ollier, le président de la MGP.

Une partie du bureau métropolitain, en janvier 2016, le jour de l’élection de Patrick Ollier à la présidence de la MGP. © Jgp

Souvent décrit comme un « super PLU », ce schéma et son degré d’opposabilité aux PLU intercommunaux avaient fait l’objet de longs débats lors de l’élaboration des lois NOTRe et Maptam. L’association de la population à ces travaux – qui ne va pas de soi – figure parmi les préoccupations de la métropole. Ainsi, son comité de développement (Codev) a consacré ses premières réunions à cette question.

Vélib’ métropolitain

Une cinquantaine de communes se déclarent déjà en faveur du dispositif Vélib’ métropolitain, indique la métropole à l’issue de ce même bureau, ce sujet figurant à son ordre du jour. Certaines ont délibéré ou sont sur le point de le faire alors que les autres ont déjà manifesté leur souhait d’adhésion.

Le nouveau Vélib’, électrique pour 30 % de la flotte. © DR

La métropole apportera 10 000 euros par an et par station, permettant un reste à charge pour les communes de l’ordre de 10 000 euros. Les communes ne s’étant pas encore prononcées ont jusqu’au 30 juin pour adhérer, sachant que plus le nombre d’adhésions sera important, plus le reste à charge par station diminuera, rappelle la MGP.

Exposition universelle

Les auditions des quatre candidats (Canal de l’Ourcq d’Est Ensemble ; Val d’Europe ; Triangle de Gonesse et Saclay) ont eu lieu samedi 20 mai. Les visites de site auront lieu les 1er et 2 juin prochains et le choix du site français sera fait le 26 du même mois. Autant dire que, dans chacun des quatre territoires concernés, c’est le rush final et la mobilisation est totale. Elus locaux, aménageurs, chambres consulaires, les porteurs de chaque projet de candidature montrent un énorme appétit pour le gain de notoriété et d’attractivité que l’organisation d’une manifestation d’une telle ampleur générera.

JO 2024

Anne Hidalgo, maire de Paris, 1re vice-présidente de la MGP, a rendu compte de la visite de la commission du CIO des 14 et 15 mai derniers. Les membres de la commission d’évaluation ont pu visiter les sites olympiques et notamment l’implantation du futur centre aquatique olympique à Saint-Denis.

Anne Hidalgo et Thomas Bach, président du CIO, au stade Emile Anthoine, le 2 octobre 2016, lors de la première visite du CIO à Paris. © Jgp

Le bureau a également délibéré par délégation du conseil métropolitain sur les sujets suivants :

Sur le rapport de Christian Dupuy, conseiller métropolitain délégué à la politique du logement, la MGP a adhéré à l’Observatoire régional du foncier (ORF) en Ile-de-France. 
Sur le rapport d’André Santini, vice-président délégué à la stratégie économique, la MGP a adhéré aux associations Paris initiative entreprendre (PIE) et Paris Ile-de-France Capitale Economique.

La MGP adhère désormais à Paris-Ile de France Capitale Economique (PCE). Ici Patrick Ollier avec Elisabeth Borne et Philippe Yvin, le 1er février 2017, lors du IVe forum Grand Paris : « Innover pour réussir » organisé par PCE. © JmH

Enfin, le bureau a validé l’ordre du jour du prochain conseil métropolitain, programmé le 23 juin 2017, qui comprendra notamment, outre le lancement du Scot métropolitain, le budget supplémentaire au titre de l’année 2017, présenté par Gilles Carrez, vice-président délégué aux finances.

Sur le même sujet

Fiche institution

Top