Repenser Montparnasse

Anne Hidalgo a annoncé, vendredi 9 mars 2018 en compagnie des représentants de l’Ensemble Immobilier tour Maine-Montparnasse (EITMM), le lancement d’une consultation pour transformer le quartier Maine-Montparnasse (9 ha). La dalle et son centre commercial vont disparaître.

Après plusieurs années de dialogue dans le cadre d’un atelier urbain, la ville de Paris et l’EITMM (Ensemble immobilier tour Maine-Montparnasse, rassemblant les 290 copropriétaires) ont décidé de lancer une initiative commune pour transformer le quartier en matière d’espaces publics, de commerces, d’équipements et pour y insérer de nouveaux usages. Le projet, qui porte sur 9 ha, consiste notamment à détruire le centre commercial (30 000m2), symbole parisien de l’inanité de l’urbanisme de dalle, pour que la rue de Rennes se prolonge jusqu’à la gare.

Le projet consiste notamment à détruire le centre commercial pour que la rue de Rennes se prolonge jusqu’à la gare. © Jgp

La transformation du quartier Maine-Montparnasse a démarré avec la métamorphose attendue de la Tour Montparnasse imaginée par Franklin Azzi Architecture, Chartier-Dalix et Hardel-Le Bihan. La copropriété de la Tour CIT a pris le relais en lançant une consultation d’architectes pour la rénovation de la tour et son adaptation à de nouveaux usages. Côté gare Montparnasse, une vaste rénovation a été engagée afin de mieux accueillir les voyageurs.

« Des droits à construire supplémentaires ? Pourquoi pas… »

« Le concours d’urbanisme permettra de faire le lien entre ces initiatives et de repenser le quartier dans son ensemble, pour mieux le relier à la ville et l’adapter aux enjeux du XXIe siècle. A terme, c’est tout un quartier qui doit muter », souligne la mairie de Paris.

Nouvelle AOM rassemble trois agences d’architecture parisiennes et cinq architectes : Franklin Azzi, Frédéric Chartier et Pascale Dalix, Mathurin Hardel et Cyrille Le Bihan. ©DR

Pour répondre aux grands enjeux posés par la rénovation du quartier, Anne Hidalgo a souhaité mettre en place une méthode inédite, faisant appel à l’expérience de toutes les parties prenantes – publiques et privées – afin de permettre à chacun de trouver sa place dans le futur quartier, et d’y vivre dans de bonnes conditions, fait également valoir la Ville. « La métamorphose de la la tour Montparnasse est déjà programmée. L’ensemble du quartier Maine-Montparnasse va être transformé à son tour pour devenir un lieu de passage, de vie et de travail attractif et agréable », a notamment déclaré Anne Hidalgo.

«Je ne crois pas que la solution soit d’ajouter deux ou trois nouveaux gratte-ciel à côté de la tour Montparnasse, il faudra privilégier des solutions sensibles et douces », a-t-elle ajouté, en présence de Jean-Louis Missika, adjoint à la maire en charge de l’urbanisme, de l’architecture, des projets du Grand Paris, du développement économique et de l’attractivité, et de Gilles Vuillemard, président du syndicat des copropriétaires de l’EITMM. « Le remplacement des commerces autrement et ailleurs, bien sûr ; des droits à construire supplémentaires, pourquoi pas ? En dehors des règles du plan local d’urbanisme, si besoin… », a notamment déclaré Jean-Louis Missika.

Vue de la tour Montparnasse rénovée. © NouvelAOM

La consultation sera lancée courant mars – une fois la délibération l’autorisant adoptée par le conseil de Paris – par le biais d’un groupement d’achat avec EIMM, Les études nécessaires, dont le montant est évalué à deux millions d’euros, seront financées par ce groupement, qui retiendra in fine quatre équipes. Pas d’indication sur le montant et le financement des travaux, la Ville indiquant que plusieurs investisseurs ont d’ores et déjà manifesté leur intérêt. Choix du lauréat : début 2019.

Sur le même sujet

Top