Plus de 2 000 repas gratuits par jour grâce à Refettorio

Un mouvement inédit de solidarité est né à Paris autour de Refettorio, le restaurant solidaire co-fondé sous l’église de la Madeleine par le PDG de Voyageurs du monde, Jean-François Rial, et des dizaines de restaurateurs parisiens qui jouent, gracieusement, le jeu.

« Aucun des restaurateurs que j’ai appelés ne m’a dit non, sauf, parfois, ceux qui œuvraient déjà pour fournir des repas aux hôpitaux », résume Jean-François Rial. Le président de Voyageurs du monde semble presque épaté lui-même par le succès de l’élan de solidarité qu’il a lancé quelques jours après le début du confinement. Refettorio, qu’il a créé avec JR et Massimo Bottura, qui est l’inventeur du concept au depart avec son association Food for Soul est, en temps normal, un restaurant qui sert à ses clients des repas, à tarifs très modérés, le midi, et distribue, le soir, des repas à 80 sans-abri. Située sous l’église de la Madeleine (8e arr.), la structure, montée en partenariat avec le foyer de la Madeleine, a dû fermer ses portes à cause de la pandémie, comme tout le monde.

Jean-François Rial, PDG de Voyageurs du monde, président de Refettorio. ©Frédéric Stucin

Mais rapidement, Dominique Versini, adjointe à la maire de Paris chargée des solidarités, demande à Jean-François Rial s’il peut faire don de la centaine de repas servis habituellement à des SDF, pour qu’ils soient distribués dans les hôtels sociaux où les associations de solidarité qui assurent en temps normal une distribution de repas sont également très perturbées par la crise sanitaire. Cette aide va rapidement monter en puissance. Sur l’idée de Marco Berrebi, un des associés de l’artiste JR, qui fait partie de la bande qui a créé Refettorio.

Des paniers-repas de qualité

L’idée consiste à solliciter des restaurateurs, en leur demandant de mettre à disposition les cuisines de leur établissement et, s’ils le souhaitent, leurs cuisiniers. Des cuisiniers bénévoles qui reçoivent chaque matin des aliments récupérés auprès de Rungis, d’Intermarché et désormais de Servair, filiale de catering d’Air France. Une fois cuisinés, ces paniers-repas sont collectés par les équipes de bénévoles fédérées par le Refettorio, puis distribués dans les hôtels sociaux par les associations qui travaillent avec le Samu social. « De 2 000 repas par jour, nous allons passer cette semaine à 3 000 grâce à l’aide de Servair », se réjouit Jean-François Rial, très reconnaissant également envers les responsables du foyer de la Madeleine, le père Horaist notamment, Alain Dorfner ou François-Xavier Staub, qui travaillent avec le prélat.

Julien Cohen, associé du Septime, figure parmi les restaurateurs de ce vaste élan de solidarité, qui permet aux pensionnaires de ces hôtels de bénéficier de paniers-repas de grande qualité, cuisinés parfois par des chefs étoilés, majoritairement à base de produits bio.

Aux Cailloux, à la Butte-aux-Cailles

En cette fin de matinée, dans les cuisines des Cailloux, restaurant Italien du cœur de la Butte-aux-Cailles (13e arr.), on prépare des raviolis frais offerts par la maison Plisson, destinés aux personnels hospitaliers, avant d’enchaîner sur la préparation des paniers-repas confectionnés avec les aliments déposés le matin même par les livreurs de Refettorio.

Stéphanie Cohen. © Jgp

Dans les cuisines des Cailloux. © Jgp

« Nous sommes engagés dans plusieurs programmes solidaires », indique Stéphanie Cohen, l’épouse de Marc Cohen, propriétaire des lieux. Le restaurateur, qui possède plusieurs restaurants dans la Capitale, est un des piliers de la ferme de l’envol, sur l’ex-base aérienne 217 de Brétigny-sur-Orge (Essonne). Il travaille également sur une projet baptisé « Horizon » qui vise à favoriser l’accueil de réfugiés dans des villages de province dépeuplés, qui pourraient s’implanter notamment sur la BA 217.

A la Butte-aux-Cailles, trois cuisiniers du restaurant s’activent quotidiennement pour préparer ces paniers-repas, qu’une bénévole de Refettorio vient ensuite chercher pour les confier aux associations qui assureront leur distribution, au terme d’une chaîne de solidarité qui permet à de nombreuses familles de se nourrir paradoxalement mieux qu’à l’ordinaire.

Sur le même sujet

Top

Centre de préférences de confidentialité

Cookies strictement nécessaires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Advertising

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

_ga, _gat, _gid

Other