Paris : l’Apur dresse la carte des espaces publics à végétaliser

Alors que la ville de Paris lance ces jours une concertation préalable à la suppression de la moitié des places de stationnement de surface, l’Atelier parisien d’urbanisme, (Apur) a publié cet été une étude sur la végétalisation de l’espace public parisien.

L’étude (*) de l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur), réalisée par Yann-Fanch Vauleon sous la direction de Patricia Pelloux et de Dominique Alba (avec le concours de Luisa Coppolino), porte sur les voies de Paris de plus de 11 m de large. « La végétalisation en ville est source d’embellissement et de qualité de cadre de vie. Elle est également essentielle au développement de la biodiversité et participe localement au rafraîchissement (ombrage, évapotranspiration…), à la gestion des eaux de pluie (infiltration) et à l’amélioration de la qualité de l’air (fixation des poussières, du CO2 et de certains polluants) », est-il tout d’abord rappelé.

Vue d’un boulevard périphérique végétalisé. © Mairie de Paris

L’étude liste les enjeux de végétalisation des espaces publics : restauration du patrimoine, renforcement de la fonctionnalité des corridors de biodiversité, amplification du maillage de ces corridors, ou contribution à la résorption des secteurs carencés en végétation. Le renforcement des îlots de fraîcheur locaux, le confortement du maillage des parcours de fraîcheur, ou la création de « rues aux enfants » à proximité des écoles figurent également parmi les objectifs de la végétalisation des espaces publics de la Capitale.

Corridors écologiques

L’Atelier parisien d’urbanisme retient quatre axes majeurs compte tenu des enjeux précités.

  • Renforcer la végétalisation des voies actuellement plantées,
  • Intégrer une réflexion paysagère aux voies de plus de 19 m de large,
  • Appuyer le développement de continuités écologiques en pas japonais sur le réseau des voies de plus de 11 m. de large,
  • Accorder une attention particulière aux secteurs carencés en îlots de fraîcheur.

L’étude identifie les sites qu’il conviendrait de végétaliser au regard :

  • de critères morphologiques et historiques ;
  • de critères liés au développement des corridors écologiques, de réduction de l’effet de l’îlot de chaleur et de réduction des zones de carence en végétation ;
  • de critères urbains de centralités et des équipements ;
  • de critères d’opportunité : projets engagés sur les portes de Paris, le boulevard périphérique et la ceinture verte, les bords de Seine, les axes vélo et les infrastructures en sous-sol.

80 essences

On répertorie aujourd’hui plus de 80 essences différentes d’arbres à Paris, dominées par les essences classiques telles que :

  • Les platanes (39 %)
  • Les marronniers (15 %)
  • Les tilleuls (11 %)
  • Les sophoras (9 %)
  • Les érables (4 %)
  • Les micocouliers (3 %)
  • Les frênes (2 %)
  • Les noisetiers de Byzance (2 %)
  • Les poiriers à fleurs (2 %)

* Etude réalisée avec les services de la direction des espaces verts et de l’environnement (DEVE), et en particulier l’agence d’écologie urbaine, le service du paysage et de l’aménagement, le service de l’arbre et des bois, le service d’exploitation des jardins et le service des sciences et techniques du végétal et de l’agriculture urbaine ; les services de la direction de la voirie et des déplacements (DVD) et en particulier le service de l’aménagement et des grands projets et l’agence de la mobilité ; les services de la direction de la propreté et de l’eau (DPE) et en particulier le service technique de l’eau et de l’assainissement ; et les services de l’État (Drac, DRIEE).

Consultez l’étude 

Sur le même sujet

Top

Centre de préférences de confidentialité

Cookies strictement nécessaires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Advertising

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

_ga, _gat, _gid

Other