La métropole se mobilise pour revitaliser les centres-villes

La métropole du Grand Paris (MGP) a lancé, jeudi 31 août 2017, un programme d’action visant à aider les communes à agir pour renforcer l’attractivité de leur centre-ville. En présence de tous les acteurs concernés.

Après « Inventons la métropole du Grand Paris », l’anticipation de la prise de compétence de gestion des milieux aquatiques et la protection des inondations (Gemapi), la mise en place de différents fonds de soutien à l’investissement des communes ou le lancement de différents schémas structurants (schéma de cohérence territoriale – Scot -, plan climat air énergie métropolitain – PCAEM), la MGP se penche sur la revitalisation des centres-villes de petite couronne.

L’ensemble des acteurs concernés par la revitalisation des commerces de centre-ville ont répondu présent à l’invitation de la métropole, jeudi 31 août 2017. © Jgp

Jeudi 31 août, une assemblée nourrie d’acteurs métropolitains et régionaux de premier plan était ainsi réunie au 6° étage de BeOpen, siège de la métropole, pour plancher sur la question. L’objectif du groupe de travail lancé par Patrick Ollier et ses équipes est simple : réfléchir aux modalités d’intervention de la métropole afin d’aider les communes qui le souhaitent à revitaliser leur centre-ville.

Un groupe de travail (*), présidé par le maire du Kremlin-Bicêtre Jean-Marc Nicolle, se réunira tous les 15 jours pour formuler rapidement une série de propositions. Un appel à projets, sur la modèle des « Réinventer », est également annoncé. Une série de sites commerciaux devrait donc être ainsi soumise à l’imagination des groupements hétéroclites (promoteurs, architectes, associations, start-up) qui constituent l’ADN de ces opérations.

Patrick Ollier, dans le centre-ville de Rueil-Malmaison, présentant le site de la ville soumis à Inventons la métropole du Grand Paris.© Jgp

Le groupe de travail se penchera sur trois thématiques : Qu’est-ce qu’un centre-ville vivant ? Quels outils la métropole doit-elle mettre en place pour aider les communes qui le souhaitent à revitaliser leur centre-ville ? Quels appels à projets pour contribuer à revitaliser durablement les centres-villes ?

L’exemple de Rueil

Patrick Ollier évoquait, à l’issue de cette réunion, l’exemple de la ville de Rueil-Malmaison, dont il est maire depuis 2004. « Lorsque je suis arrivé, le centre-ville était en train de mourir », raconte le président de la métropole du Grand Paris. Son embellissement, la création de parkings souterrains, la préemption de baux commerciaux rendue possible par la loi sur l’urbanisme commerciale dite loi Ollier, permettent, quelques années plus tard, au cœur de Rueil d’avoir retrouvé toute son attractivité.

La loi Ollier permet, en effet, aux pouvoirs publics d’acquérir des baux commerciaux au prix fixé par les domaines, évitant les opérations spéculatives qui substituent des agences tertiaires aux commerces de proximité. Eviter les vitrines fermées, les portes closes, qui contribuent à la dévitalisation des centres-villes, constituent également un des objectifs du programme lancé par la métropole. « Nous souhaitons, accessoirement, montrer à chacun, à l’heure des discussions sur l’avenir institutionnel de l’Ile-de-France, que la métropole agit », a également fait valoir son président.

La chambre de commerce de Paris Région, représentée par son président Didier Kling, figure parmi les participants au groupe de travail. © Jgp

« La crise économique récente, le développement des technologies de l’information et de la communication et la prise en compte des problématiques environnementales font évoluer les usages, les modes de consommation, de déplacement et de résidence et par là même l’organisation des commerces et l’offre de services, indique la métropole. Il existe déjà de nombreux outils réglementaires et financiers pour accompagner la revitalisation des centres-villes. Il conviendra d’évaluer la pertinence de les décliner à l’échelle métropolitaine », poursuit-elle.

 

* Composition du groupe de travail : outre 25 élus, sont présents l’Apur, l’IAU, la Chambre de métiers et de l’artisanat, l’Ordre des architectes, Franchiseo – Insiti, les Chambres de commerces, la Fédération du commerce et de la distribution, le Conseil du commerce de France, La Fédération nationale des centres-villes, la Caisse des dépôts et consignations, la Semaest, Gare et connexions, Rezoville ou la SGP.

Sur le même sujet

Top

Centre de préférences de confidentialité

    Cookies strictement nécessaires

    Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

    PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

    Advertising

    Cookies de performance

    Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

    _ga, _gat, _gid

    Other