Maisons-Laffitte : la fermeture de l’hippodrome passe mal

Jacques Myard, le maire de Maisons-Laffitte (Yvelines), prend très mal la décision tombée le 28 novembre 2018 de France Galop de fermer l’hippodrome en 2020. Un choix dicté par la chute des paris hippiques qui creuserait le déficit de la société. Un « non-sens » tant pour les élus locaux que les entraineurs.

Quelques mois après la fin de la refonte intégrale de l’hippodrome de Longchamp qui a coûté 140 millions d’euros à France Galop, la décision de fermer celui de Maisons-Laffitte en 2020 reste incompréhensible tant pour les élus locaux que pour les professionnels des courses. La direction de France Galop a en effet présenté, le 28 novembre 2018 au comité d’entreprise, un « plan de réorganisation de ses activités de Maisons-Laffitte » qui prévoit l’arrêt des courses de l’hippodrome fin 2019, ce qui se traduira par la suppression de 31 emplois, et la modernisation du centre d’entraînement « pour en assurer la pérennité », moyennant un investissement de 1,5 million d’euros.

France Galop fermera l’hippodrome de Maisons-Laffitte dans un an. ©France Galop

Une compensation qui n’apaise pas la colère de Jacques Myard qualifiant cette décision de « coup de poignard dans le dos pour la ville » ! Le maire (LR) de la commune digère d’autant moins ce choix « absurde » de France Galop qu’il tente depuis six ans de trouver des solutions pour préserver l’équipement.

Ainsi, l’élu rappelle que depuis avril 2012, il fait des propositions à la société hippique via notamment une convention tripartite pour financer un programme de rénovation de 3 millions d’euros entre 2013 et 2017 (30 % le département des Yvelines, 20 % la ville, 50 % France Galop). Mais France Galop ne saisit pas cette opportunité renouvelée en 2017.

Soutien de la Région

Pour Jacques Myard, France Galop a privilégié la refonte de l’hippodrome de Longchamp au détriment de la préservation de celui de Maisons-Laffitte. A sa décharge, la structure – qui gère quatre autres équipements (Auteuil, Saint-Cloud, Chantilly et Deauville) – explique que « les courses doivent faire face à une profonde mutation du marché du pari », les montants engagés auraient diminué de 1,9 milliard d’euros depuis 2011. Aussi, « du fait de la baisse des revenus issus des jeux (90 % des ressources financières), France Galop a accumulé un déficit de 119 millions d’euros entre 2014 et 2017 ».

Jacques Myard, maire de Maisons-Laffitte.

Pour autant, la fermeture de Maisons-Laffitte « n’est pas la solution pour redresser la filière hippique », estime Jacques Myard, qui en redoute les conséquences économiques et fiscales via la redevance sur les paris hippiques versée à la ville. L’élu prépare « une série d’actions sans en exclure aucune » et a lancé une pétition pour sur le site de la ville. Il peut compter sur le soutien d’autres élus locaux dont Alexandra Dublanche, vice-présidente de la région Ile-de-France, qui assure dans un tweet : « l’hippodrome de Maisons-Laffitte est indissociable de l’identité et de l’histoire de la ville. Les pouvoirs publics, la profession et toutes les bonnes volontés doivent se mobiliser pour empêcher sa fermeture et réussir à redynamiser le site. Les Mansonniens peuvent compter sur la Région. »

Dans la profession, les entraîneurs sur Equidia ne comprennent ni cette décision (« une erreur », « une faute », qui génère « tristesse » et « inquiétude sur l’avenir »), ni le transfert des courses de Maisons-Laffitte sur l’hippodrome de Fontainebleau qu’ils qualifient de « non-sens ».

Sur le même sujet

Top

Centre de préférences de confidentialité

    Cookies strictement nécessaires

    Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

    PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

    Advertising

    Cookies de performance

    Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

    _ga, _gat, _gid

    Other