JO : Tony Estanguet et Etienne Thobois à la tête du comité d’organisation

Le futur président du comité d’organisation des JO (Cojo) Tony Estanguet a retenu Etienne Thobois comme directeur général.

Tony Estanguet

Tony Estanguet, ici à Lima le 13 septembre lors de la désignation de Paris, sera le président du Comité d’organisation des JO. © JM Hervio/KMSP/PARIS 2024

Alors que la loi « olympique » devait être examinée les 20 et 21 décembre à l’Assemblée nationale, la transformation du Comité Paris 2024 en comité d’organisation fin janvier 2018 se précise. Les statuts du Cojo viennent ainsi d’être transmis pour validation au Comité international olympique. « Ces statuts sont essentiels puisqu’ils établissent, pour les sept prochaines années, les fondements de l’organisation des Jeux », note le comité.

Etienne Thobois

Etienne Thobois, futur DG du Cojo. © Paris 2024

A sa tête, les coprésidents de Paris 2024, Tony Estanguet et Bernard Lapasset, deviendront respectivement président et président d’honneur. Tandis qu’Etienne Thobois conservera le titre de directeur général, annonce l’organisme le 20 décembre 2017. Les acteurs publics engagés durant la candidature seront représentés au conseil d’administration, de même que des personnalités qualifiées issues de la société civile ou du monde économique, aux côtés de représentants des organisations syndicales et patronales.

Sportifs majoritaires

Comme cela a été le cas jusqu’ici, ce sera toutefois le mouvement sportif qui restera majoritaire dans cette instance ainsi qu’au bureau exécutif. Par ailleurs, pour garantir « les plus hauts standards en matière d’éthique et de transparence », le comité sera encadré par plusieurs organismes de contrôles : un comité des rémunérations, un comité d’audit et un comité d’éthique.

La création du comité d’organisation est prévue pour la seconde quinzaine de janvier – le Comité Paris 2024 sera alors dissous -, quelques jours avant la tenue de la 2e édition de la Semaine olympique et paralympique. Une délégation se déplacera ensuite en Corée du Sud à l’occasion des Jeux olympiques et paralympiques d’hiver de Pyeongchang. « En mars, puis en avril, le CIO et le Comité international paralympique (IPC) viendront opérer une première revue de projet en prévision de la première visite de la commission de coordination du CIO prévue les 18 et 19 juin 2018 », signalent les organisateurs.

Sur le même sujet

Top