Centre aquatique olympique : la négociation se poursuit

Le conseil de la métropole du Grand Paris du 4 décembre 2019, présidé par Patrick Ollier, a décidé, à l’unanimité, de poursuivre les négociations avec les trois candidats finalistes (Bouygues bâtiment Ile-de-France, Opalia et Vinci construction France), pour la concession du Centre aquatique olympique (CAO) et du franchissement attenant.

Cette décision approuvée unanimement par les instances de la procédure (*) provient notamment du fait que les trois candidats finalistes n’ont su que partiellement répondre aux attentes de la métropole du Grand Paris telles qu’exprimées dans le cahier des charges. « Les aspects financiers et contractuels proposés par les candidats nécessitent un travail d’approfondissement, de clarification et d’optimisation des projets présentés », indique la MGP.

Séance plénière de la métropole du Grand Paris, mercredi 4 décembre 2019.© Jgp

Pour rappel, la Métropole, maître d’ouvrage du projet de Centre aquatique olympique et du franchissement attenant le reliant au Stade de France, a engagé le 5 octobre 2018 la procédure de conception, construction et exploitation-maintenance du projet. À l’issue d’une première phase de consultation, trois candidats ont été admis en novembre 2018 à présenter deux offres chacun.

Des projets de qualité

En mai 2019, à l’issue d’une d’analyse approfondie et d’une consultation de l’ensemble des parties prenantes et acteurs institutionnels concernés, la métropole du Grand Paris a retenu un projet par candidat. Elle a alors engagé une procédure de négociation visant à optimiser les offres. Des offres finales ont été ensuite remises par les candidats en octobre 2019. Elles ont été examinées le 13 novembre 2019 lors d’un comité de pilotage présidé par Patrick Ollier, réunissant l’ensemble des partenaires.« Il aurait été possible de classer les offres, et donc potentiellement de proposer un attributaire. Cependant, ce n’est pas l’option retenue par la Métropole qui, en concertation avec les partenaires, estime que les offres sont encore perfectibles, même si elles sont déjà de qualité », a indiqué Patrick Ollier en séance.

En conséquence, le président de la métropole du Grand Paris a proposé au conseil métropolitain du 4 décembre 2019 la poursuite des négociations afin de ne pas perdre le bénéfice de la consultation en cours tout en recherchant les voies et moyens d’obtenir des offres conformes aux attentes et en respectant les échéances du calendrier olympique.

 

(*) Plusieurs instances ont unanimement approuvé la reconduction des négociations : commission de personnes qualifiées, commission de délégation de service public, comité de pilotage avec les partenaires concernés (Délégation interministérielle des JOP, ville de Paris, ville de Saint-Denis, Plaine Commune, département de la Seine-Saint-Denis, région Ile-de-France, Paris 2024, Solideo, Fédération française de natation).

Sur le même sujet

Top