VivreFM va ouvrir un espace de coworking inclusif dans le 18e arrondissement

La radio VivreFM, qui est à la fois la voix des personnes en situation de handicap et un média généraliste, compte ouvrir cette année un espace de coworking inclusif. Cette pépinière sera adaptée aux différents types de handicap, conformément à l’ADN de la station.

Les studios de VivreFM, rue René Clair, dans le 18e arrondissement de Paris, détonnent avec l’image attendue d’une résidence rassemblant un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), un institut médico-éducatif (IME) ou encore un foyer d’accueil médicalisé (FAM). Autant de structures gérées par la fondation OVE qui a acquis il y a quelques années ce vaste immeuble et est majoritaire au sein du conseil de surveillance de la radio.

Frédéric Cloteaux, le patron de Vivre FM, dans son bureau. © Jgp

Les studios de VivreFM, rue René Clair, dans le 18e arrondissement de Paris, au rez-de-chaussée d’une résidence rassemblant un établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad), un institut médico-éducatif (IME), ou encore un foyer d’accueil médicalisé (FAM) gérés par la Fondation OVE © Jgp

A VivreFM, la moitié de la cinquantaine de personnes qui fait tourner la radio (salariés, services civiques, bénévoles) vit avec un handicap, psychique pour la plupart d’entre elles. Ce mercredi matin, le réalisateur de l’émission de radio use d’un clavier en braille pour accomplir sa tâche, son chien-guide sous la console. Et l’animatrice qui prépare le prochain direct, dans le studio voisin, a longtemps pensé que faire de la radio, ou tout simplement travailler, n’était pas fait pour elle.

Quand, il y a 16 ans, Anne Voilot, aujourd’hui décédée, fonde VivreFM – et Handicap magazine, qui existe toujours également -, elle crée aussi un « centre de remobilisation professionnelle ». « Son idée est d’aider des personnes atteintes de troubles psychiques, qui ont souvent peur d’elles-mêmes et des autres, en leur faisant faire de la radio », indique Frédéric Cloteaux, le patron de Vivre FM, qui gère aujourd’hui en parallèle de la radio ce centre de remobilisation, les deux structures partageant les mêmes locaux. « Le fait, pour les stagiaires du centre de remobilisation professionnelle, de voir que des personnes passées par ce centre sont aujourd’hui capables d’animer des émissions, comme cette animatrice, contribuent à leur donner confiance pour retourner vers l’emploi », poursuit-il.

Vivre Coworking

VivreFM s’apprête à ouvrir Vivre Coworking, un espace inclusif au rez-de-chaussée de ce même immeuble, jouxtant les locaux de la radio. En partenariat avec H’up, qui accompagne plusieurs centaines d’entrepreneurs handicapés, cette structure sera adaptée aux différents types de handicaps, qu’ils soient physiques ou psychiques. Et accueillera également des personnes valides. « Lorsqu’un startuper travaillera ici à la confection d’une appli de réservation de trottinette, il est sûr qu’il pensera aux aveugles qu’il côtoiera et à leur chute provoquée par le fait qu’aujourd’hui les gens les déposent n’importe où sur les trottoirs », poursuit Frédéric Cloteaux.

Le patron de VivreFM anime lui-même plusieurs émissions sur la chaîne. « Inspirez-vous », par exemple, présente des bonnes pratiques, comme ce centre d’accueil de la Croix-Rouge, à Saint-Nazaire, où tout parent rencontrant des difficultés avec l’un de ses enfants peut débarquer sans inscription préalable ni conditions de quelque sorte que ce soit. « Dans le noir », réalisé avec la chaîne de restaurant éponyme, invite des personnalités pour des interviews menées dans l’obscurité totale : la chanteuse Sheila en était l’invitée la semaine dernière. Dernière création en date par Frédéric Cloteaux, du genre à avoir une idée par minute, une émission sur les sites de rencontres, composée d’enquêtes et de témoignages. « Nous levons des lièvres incroyables, commente son animateur, à la fois des situations dramatiques et des histoires d’amour en forme de happy end ».

Ce mercredi matin, le réalisateur de l’émission de radio use d’un clavier en braille pour accomplir sa tâche, son chien-guide sous la console. © Jgp

Les studios de VivreFM. © Jgp

Les peoples, dirigeants d’entreprises ou politiques sont nombreux à passer sur l’antenne de VivreFM. A l’image du président Macron, qui fit les honneurs de la station, ou de Sophie Cluzel, secrétaire d’Etat chargée des Personnes handicapées et habituée de cette antenne. « Elle nous apporte une aide précieuse », dit Frédéric Cloteaux, qui avoue son incompréhension face à l’absence de soutien des collectivités territoriales. Mis à part la mairie de Paris, le conseil départemental de Seine-Saint-Denis et le conseil régional d’Ile-de-France, qui apportent au média un appui sans faille, les villes franciliennes se montrent discrètes. « Elles devraient avoir à cœur de présenter sur notre antenne tout ce qu’elles font en matière d’accessibilité par exemple », reprend Frédéric Cloteaux.

La participation de VivreFM au salon de l’Amif (Association des maires d’Ile-de-France) pourrait, si elle se confirme, contribuer à renforcer la notoriété du média auprès des élus locaux. Déplacer la radio, grâce à son studio mobile, pour organiser des émissions dans de grandes entreprises ou à l’occasion d’événements divers figure parmi les savoir-faire de la station. VivreFM réalise aussi des podcasts sur mesure, de sensibilisation aux questions liées au handicaps notamment, pour de grandes entreprises ou diverses associations. Récemment, elle a ainsi travaillé avec France 2 ou BNP Paribas. Un club VivreFM réunit ses soutiens parmi les entreprises

« On vous dit tout »

La secrétaire d’Etat aux Personnes handicapées vient fréquemment répondre aux questions des auditeurs dans « On vous dit tout », émission de décryptage du maquis administratif français. Si, selon Frédéric Cloteaux, Emmanuel Macron n’a pas pu tenir toutes les promesses faites en faisant du handicap une des grandes causes de son mandat, il sait – grâce à Sophie Cluzel – que deux mesures « essentielles » ont été prises récemment : l’attribution à vie de l’allocation adulte handicapé (AAH), alors qu’il était nécessaire d’aller démontrer, tous les trois ans, son handicap. « Une véritable humiliation », résume l’homme de radio. Et la simplification de l’octroi de l’allocation spéciale forfaitaire (ASF), 960 euros mensuels pour aider les familles ayant un enfant handicapé. « Vous n’imaginez pas à quel point cette aide est précieuse pour ses bénéficiaires. Aider un enfant handicapé est quasiment un plein temps », poursuit-il.

Frédéric Cloteaux organisera d’ailleurs le 6 octobre prochain la 2° édition des Assises des aidants, à la Maison de l’artisanat, manifestation qu’il a inventée avant le Covid, en constatant qu’il n’existait aucun rendez-vous institutionnel sur le sujet.

 

VivreFM est diffusée sur le réseau hertzien et DAB+ en Ile-de-France, dans les régions lyonnaise et nantaise, et accessible partout sur le web ou en podcast.

Sur le même sujet

Top

Centre de préférences de confidentialité

Cookies strictement nécessaires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Advertising

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

_ga, _gat, _gid

Other