Tour Triangle : un vote contre… mais nul ?

Tout était réuni le 17 novembre 2014 au Conseil de Paris pour assister à un beau spectacle autour du vote du projet de tour Triangle (15e arr.)... même le coup de théâtre final.

Ambiance des grands jours de tumulte ce lundi 17 novembre vers 13h30 à la mairie de Paris. La maire Anne Hidalgo a sans aucun doute préparé le tour qu’elle vient de jouer aux opposants du projet controversé du parc des expositions de la porte de Versailles. Le sujet a défrayé la chronique depuis que l’élue socialiste a affirmé ne pas garantir le vote de la dernière délibération nécessaire au lancement du chantier. Depuis, un intense lobbying des partisans et des détracteurs de cet édifice de 180 m de haut dessiné par l’agence d’architecture Herzog et de Meuron, soutenu par la Chambre de commerce et d’industrie de Paris, a eu lieu, ponctué notamment de tribunes et d’interviews des uns et des autres dans la presse.

La scrutin à bulletin secret demandé par le groupe socialiste pour ce vote n’a fait que rajouter au suspens et donné un ton dramatique à l’ambiance survoltée qui régnait déjà à l’hôtel de ville. Les partisans de la transparence, notamment à droite, invitant les élus qui le souhaitent à montrer ouvertement le bulletin choisi, les acteurs du Conseil de Paris donnent un air ludique à la procédure. Les membres de l’UMP et des Verts se prêtent avec bonne humeur à ce petit jeu, photo souvenir – tweetée dans la foulée – à l’appui, qui s’avèrera pourtant peut-être perdant.

La pièce n’aurait en effet pas été complète sans un final surprenant. Au moment de prononcer les résultats, à l’issue d’une longue attente, Anne Hidalgo prend en effet le soin de rappeler la jurisprudence du Conseil d’Etat concernant les votes à bulletin secret et le risque de nullité si les votants n’en respectent pas la confidentialité. Dans le cas où l’écart de voix est inférieur au nombre de bulletins dévoilés, ceux-ci sont considérés comme nul, affirme-t-elle. Elle peut donc annoncer qu’elle fait un recours sur ce vote… perdu par 78 voix pour et 83 contre. Le feuilleton continue.

A ce stade, soit le vote est validé, soit il est rejeté et réorganisé, soit seuls les bulletins dévoilés sont exclus du décompte. Dans les couloirs de l’hôtel de ville, alors qu’Anne Hidalgo évoquait la possibilité de poursuites pénales pour ceux qui « confondent les procédures de vote en conseil de Paris avec une foire », la droite, NKM en tête, criait au déni de démocratie et à la mauvaise foi. « La Tour Triangle est morte aujourd’hui, commentait, dans une ambiance survoltée », le conseiller de Paris EELV Yves Contassot.

Sur le même sujet

Fiche institution

Top