S. Gay-Torrente (Infopro digital) : « Le nombre des exposants du Salon des maires a augmenté de 40 % depuis 2019 »

Stéphanie Gay-Torrente, directrice du pôle salons « collectivités et Immobilier » d’Infopro digital, décrit comment le Salon des maires et des collectivités territoriales, qui se tient du 21 au 23 novembre 2023 à la Porte de Versailles, s’emploie à répondre aux sujets de préoccupation des élus, qu’il s’agisse de sobriété énergétique, de gestion de l’eau, du bien vieillir ou du numérique responsable.

Quelles sont les nouveautés de l’édition 2023 du Salon des maires et des collectivités locales ?

Stéphanie Gay-Torrente. © Jgp

Chaque édition du Salon possède sa signature. Cette année, c’est « Anticipons demain ». Nous sommes fidèles à notre ambition d’être au plus proche des collectivités, en tenant compte du cycle électoral, qui influe sur les budgets tant en fonctionnement qu’en investissement. Nous constatons une accélération notable en faveur de l’adaptation au défi climatique, qui se traduit par une augmentation des investissements dans la restauration des écosystèmes, l’aménagement des villes, de l’habitat, pour une meilleure appréhension des risques auxquels elles sont confrontées.

Le sujet de l’énergie demeure prégnant. La crise récente, encore sensible, a démontré la nécessité d’investir sur ces sujets. Les collectivités sont à la recherche d’économie, d’optimisation de leur gestion de l’énergie, d’efficacité énergétique et d’autonomie accrue sur ces questions, avec de nombreux projets de développement des énergies renouvelables. Les enjeux de mobilité sont aussi plus prégnants. L’entretien et la modernisation des infrastructures constituent un sujet important pour les élus locaux et leurs services, alors que  le Cerema vient d’effectuer une étude sur les ouvrages d’art en France, comptabilisant le nombre de ponts qui nécessitent d’être rénovés.

Quels sont les autres sujets d’actualité de ce salon ?

L’actualité récente a montré également que les collectivités locales sont confrontées à des questions de stress hydrique. L’entretien et la maintenance des réseaux d’eau, visant notamment à limiter les fuites, revêt une importance accrue. La périodicité de l’intervention sur les réseaux augmente, tandis que les technologies évoluent, je pense par exemple aux outils de télégestion. Je citerais aussi le bien vieillir parmi les sujets majeurs d’attention des collectivités territoriales, avec la nécessité d’accompagner les séniors à tous niveaux.

Le numérique responsable figure également à l’ordre du jour de ce salon, tout comme le traitement des données, qui assiste la prise de décision. On pourrait aussi évoquer les sujets de végétalisation, de résilience alimentaire, d’animation des centres-villes ou d’accès à la mobilité. Sur tous ces sujets, nous allons chercher les meilleures réponses, que nous présentons à nos visiteurs. Le nombre d’exposants du salon a ainsi augmenté de 40 % depuis 2019.

Pourquoi mettez-vous l’accent sur le sport ?

A six mois des Jeux olympiques et paralympiques de 2024. Nous avons souhaité faire évoluer ce qu’était le secteur des sports des Jeux olympiques vers le Salon des sports. Avec l’objectif de répondre à des sujets tels que l’évolution de l’équipement des cours d’école ou à celle des pratiques sportives, dans et hors les clubs. Nous adressons tous les sujets du sport pour tous, des acteurs de l’aménagement à ceux du E-sport en passant par les pratiques urbaines, alors que le breakdance ou le skateboard sont aujourd’hui des disciplines olympiques. Les investisseurs privés, qui intègrent des équipements sportifs dans les bureaux par exemple, sont également concernés par les solutions que nous proposons.

Nous créons par ailleurs des espaces de pratique sportive, un espace multisport, un espace pratiques urbaines, un espace sport de nature, ainsi qu’une piste pour l’athlétisme et une pour le cyclisme. Une série de conférences traitera de sujets tels que la transition énergétique dans le sport, le sport santé, l’inclusion ou l’accueil d’événements sportifs, ainsi qu’un sujet lié aux problématiques de recrutement, dont les enjeux sont de plus en plus forts.

Quelle est l’actualité du congrès des maires de France ?

Anne Hidalgo, avec Gérard Larcher, sur la tribune du Congrès des maires de France. © Jgp

Les deux événements se font échos, puisque le salon est l’outil de mise en œuvre des politiques publiques. Notre rôle est aussi d’animer un dialogue entre le secteur public, le secteur privé, le monde associatif, autour des préoccupations très concrètes des collectivités.

Sur le même sujet

Top