Marianne Laigneau (Enedis) et Tony Estanguet (Paris 2024) s’engagent pour des JOP sans diesel

Si les grands événements sportifs sont le plus souvent encore alimentés en électricité au moyen de groupes électrogènes fonctionnant au gasoil, tel ne saurait être le cas des Jeux olympiques et paralympiques (JOP) de Paris, placés sous le signe de la transition énergétique. Enedis va y contribuer, en raccordant les stades olympiques au réseau électrique.

 

Sur le même sujet

Top