Déchets

Gennevilliers : le biométhaniseur lancé sur les fonts baptismaux

Gennevilliers : le biométhaniseur lancé sur les fonts baptismaux

Après la désignation de Paprec comme concepteur-constructeur-gestionnaire, le biométhaniseur du port de Gennevilliers, qui traitera en vitesse de croisière 50 000 tonnes de biodéchets par an pour produire du gaz vert et de l’engrais, a été lancé sur les fonts baptismaux par ses maîtres d’ouvrage, le Syctom et le Sigeif, mardi 21 juin 2022.

 

Siredom : Olivier Thomas défend son travail d’assainissement des comptes

Le maire de Marcoussis (Essonne) a pris en octobre 2020 la présidence du deuxième syndicat francilien de traitement des déchets, criblé de dettes et objet de plusieurs rappels à la loi de la part de la chambre régionale des comptes (CRC). Le travail d’assainissement des comptes ne se déroule pas sans quelques aléas, comme en témoigne l’avis budgétaire récemment rendu par la CRC.

 

Gestion des déchets : une organisation à optimiser

Désormais confiés aux intercommunalités, la collecte et le traitement des déchets restent gérés de façon extrêmement diverse sur le territoire francilien mais aussi, souvent, à l’intérieur même des territoires et communautés d’agglomération. Une situation qui ne favorise pas toujours l’efficience.

 

Sepur se positionne pour valoriser les biodéchets

A travers sa marque Govalo, l’entreprise spécialiste de la collecte des déchets ménagers souhaite proposer aux collectivités et aux entreprises des micro-méthaniseurs et des plateformes de compostage pour valoriser au plus près de leur production les biodéchets alimentaires. Elle faisait visiter, le 19 mai 2022, les installations situées sur les 13 ha de son site de Thiverval-Grignon (Yvelines).

 

A Massy, Yprema montre patte verte

Spécialisée dans le recyclage des terres et des produits de déconstruction, notamment de béton, l’entreprise familiale a inauguré le mardi 17 mai 2022 les aménagements paysagers de son site de Massy 2 (Essonne). Un investissement indispensable pour pouvoir rester au coeur de la zone dense.

 
De g. à d. : Clément Pecqueux, élu d'Ivry-sur-Seine, Michel Leprêtre, président de Grand-Orly Seine Bièvre, et Stéphanie Daumin, maire de Chevilly-Larue et vice-présidente de GOSB déléguée, notamment, aux finances. © Jgp

Grand-Orly Seine Bièvre rationalise la collecte de ses déchets

Depuis le 4 avril 2022, le territoire le plus peuplé de la Métropole après Paris a réorganisé la collecte des déchets ménagers sur les 24 communes val-de-marnaises et essonniennes qui le composent. Avec un objectif : réduire leur volume de 9 % d’ici à 2025. Les élus de l'EPT ont par ailleurs dénoncé la baisse des moyens des collectivités en la matière.

 

Le Siom se prépare à la collecte des biodéchets

Le Syndicat intercommunal des ordures ménagères de la vallée de Chevreuse (Siom) va collecter, à partir du 4 avril 2022, les biodéchets alimentaires des ménages volontaires. Parallèlement, il va réduire la fréquence de collecte des ordures résiduelles et réfléchit à l’introduction d’une tarification incitative.

 

Réduire, trier, recycler : la gestion des déchets ménagers sous pression

Les collectivités locales franciliennes le savent : le secteur de la collecte et de la valorisation des déchets est soumis à des contraintes croissantes. Dès 2024, elles devront ainsi mettre en place le tri à la source des biodéchets des ménages. Mais la réduction des flux, et le meilleur recyclage des plastiques constituent également des sujets d’actualité. Ils étaient, jeudi 3 mars 2022, au programme de la 5e conférence nationale sur les déchets ménagers organisée à la Maison de la chimie, à Paris. 

 

Biodéchets : l’enjeu de la méthanisation

Transformer les poubelles des ménages en gaz vert : telle est la perspective qu’ouvre la généralisation du tri à la source des biodéchets des particuliers. De la micro-méthanisation locale au grand outil industriel comme celui que le Syctom va construire à Gennevilliers (Hauts-de-Seine), la gamme des solutions techniques est étendue. Reste à faire émerger les projets.

 

Déchets : Est Ensemble et le Syctom signent un contrat d’objectifs

A travers le contrat signé le 9 février 2022, l’EPT et l’agence métropolitaine des déchets s’engagent sur des objectifs chiffrés de collecte et de tri ainsi que sur la programmation des opérations devant permettre d’atteindre ces objectifs. D'autres contrats de ce type seront signés dans les mois à venir avec plusieurs adhérents du Syctom.

 

Cergy-Pontoise : Paprec récupère le traitement des déchets

Depuis le 1er février 2022, le spécialiste du recyclage de déchets assure le traitement et la valorisation des déchets de l’agglomération de Cergy-Pontoise. Il a repris à Veolia la concession de service public qui se prolonge jusqu'en 2037. Le marché s'élève à 119 millions d'euros.

 

Un appel à projets pour favoriser la méthanisation des biodéchets

Alors que le tri à la source des biodéchets sera obligatoire, y compris pour les ménages, à partir de 2024, GRDF, l’Agence des économies solidaires et la Fédération nationale des collectivités concédantes et régies (FNCCR) lancent un appel à projets conjoint pour favoriser l'émergence de solutions de méthanisation appropriées.

 

Déchets solides et liquides : des défis convergents face à l’urgence climatique

Entre les déchets solides et liquides, la différence est parfois ténue : la convergence de ces enjeux, face aux défis de la transition écologique, figurait, mercredi 12 janvier 2022, au programme d’un des side-events de la 2e édition d’EauMega, "Eau, mégalopoles et changement global", une conférence internationale sur l’eau organisée à l’Unesco.

 

A Paris 17e, le Syctom et Suez jouent la carte de l’insertion

Sur les 88 salariés du centre de tri du Syctom dans le 17e arrondissement de Paris, 56 sont en insertion. Le résultat d’un engagement pris par Suez dans le cadre du marché d’exploitation que lui a confié l’agence francilienne des déchets au printemps 2021.

 
Top