Déchets

Assises du Grand Paris – L’obligation de valoriser les biodéchets fait évoluer les process (2/2)

Assises du Grand Paris – L’obligation de valoriser les biodéchets fait évoluer les process (2/2)

La table ronde conclusive de la matinée des Assises du Grand Paris le 16 mai consacrée aux grands services urbains était dédiée à la gestion des biodéchets et leur impact sur la décarbonation. Les opérateurs franciliens multiplient les partenariats pour accroitre les capacités et les performances des process.

 
Une borne tout juste nettoyée après avoir été relevée par le camion benne au second plan

Déchets alimentaires : Paris privilégie les bornes dans la rue

La collecte à domicile des déchets alimentaires n’a pas donné les résultats escomptés. La ville de Paris a fait le choix de plutôt renforcer le maillage des "points d'apport volontaire" sur la voirie. Antoine Guillou, maire adjoint en charge de la propreté, s'est fait le démonstrateur des nouvelles installations, le mercredi 27 mars 2024, rue Saint-Sébastien dans le 11e arrondissement.

 

Veolia renouvelé pour l’exploitation de l’UVE du Siom de la Vallée de Chevreuse

Le Syndicat intercommunal pour les ordures ménagères (Siom) de la Vallée de Chevreuse vient de renouveler le contrat de Veolia pour l'exploitation de l'unité de valorisation énergétique (UVE) de Villejust (Essonne). Jean-François Vigier, le président du Siom de la Vallée de Chevreuse, et Marc-Olivier Houel, le directeur général de l'activité recyclage et valorisation des déchets chez Veolia France, évoquent l'activité de cet équipement et les investissements prévus pour améliorer ses performances.

 

Les déchets ménagers, casse-tête du service public

Compétence des collectivités locales, la collecte et le traitement des déchets se complexifient au fil des lois et directives, alors même que leur volume ne diminue guère, et, dans certains cas, explose, à l'image des déchets plastiques. Laissant bien souvent impuissants les élus locaux. C'est de ce thème que débattait la 7e conférence nationale des déchets ménagers, le 14 mars 2024.

 

L’enfouissement des déchets ralentit

En 2022, le volume des déchets enfouis en Ile-de-France a sensiblement diminué, note l'Ordif, l'observatoire régional des déchets d'Ile-de-France. Une bonne nouvelle alors que l’enfouissement doit, réglementairement, diminuer de façon très sensible ces prochaines années.

 

Biodéchets (6/6) – Des territoires précurseurs

Seule une minorité des intercommunalités franciliennes a mis en place un plan permettant de généraliser le tri à la source des biodéchets. Quelques unes, cependant, sont prêtes. Focus sur trois d'entre elles.

 

Biodéchets (5/6) – Un écosystème en développement

Dans moins d'un mois, tous les ménages franciliens devront être en mesure de trier à la source leurs biodéchets, notamment alimentaires. En amont de cette échéance se sont créées plusieurs entreprises qui sont, désormais, des partenaires incontournables de l'écosystème des déchets.

 

Biodéchets (4/6) – Les syndicats de déchets se mobilisent

Les syndicats de déchets jouent un rôle crucial dans la sensibilisation des ménages à la nécessité du tri à la source. Bien que n'ayant pas la compétence collecte, le Syctom, qui couvre toute la zone dense, a soutenu plusieurs expérimentations. Dans la vallée de Chevreuse, le Siom (Essonne/Yvelines) a, quant à lui, généralisé la collecte des déchets alimentaires pour tous les ménages volontaires. Leurs présidents, Corentin Duprey pour le Syctom, Jean-François Vigier pour le Siom, s'expriment.

 

Biodéchets (3/6) : des capacités de méthanisation suffisantes

Alors que se profile l'échéance du 1er janvier 2024, date à laquelle les collectivités devront proposer aux ménages une solution de tri à la source de leurs biodéchets, se pose la question de leur valorisation, notamment par méthanisation. Jusqu'à présent, seules quelques installations franciliennes étaient équipées pour recevoir ce type d'intrants, mais la situation est en passe de changer.

 

Biodéchets (1/6) : le casse-tête des collectivités

Dès le 1er janvier 2024, les collectivités doivent proposer à tous les ménages une solution de tri à la source de leurs biodéchets, notamment alimentaires. Une obligation à laquelle bien peu d’entre elles se sont, pour l’instant, conformées. Car le défi est immense.

 

Le Syctom présente son plan Biodéchets

Alors qu'il deviendra obligatoire, au 1er janvier 2024, de trier à la source les déchets alimentaires, l'agence francilienne des déchets a présenté vendredi 31 mars 2023 son plan dédié.

 

La gestion des déchets face à l’envolée des prix de l’énergie

La crise ukrainienne et la faible disponibilité du parc nucléaire français ont bouleversé l’équation économique du secteur de la gestion des déchets ménagers. Avec quelles conséquences ? Tel était le thème de la sixième conférence nationale sur les déchets ménagers, qui se tenait jeudi 9 mars 2023 à la Maison de la chimie à Paris.

 

Déchets : l’incinération en progression

Une quantité croissante de déchets, notamment ménagers, a été incinérée en 2021 dans la région Capitale, selon les dernières données publiées par l’Observatoire régional des déchets d’Ile-de-France (Ordif). Une mauvaise nouvelle alors même que le recyclage des emballages a été étendu et que se prépare le tri à la source des biodéchets ménagers.

 
Top