La Région adopte une carte unique des bassins d’emploi en Ile-de-France

Une connaissance plus fine des métiers en tension et des besoins en formation sur les territoires et la production de diagnostics partagés entre l’ensemble des acteurs est notamment visée. Chaque EPT est considéré comme un bassin d’emploi.

« L’Ile-de-France est engagée dans une lutte cruciale contre le chômage. Les actions menées par chacun ne peuvent être efficaces que dans le cadre d’une action commune et ambitieuse qui s’appuie sur des territoires d’intervention harmonisés en matière d’emploi, de formation et de développement économique : les bassins d’emploi », fait valoir l’exposé des motifs de la délibération adoptée par le conseil régional réuni en séance plénière les 22 et 23 septembre 2016.

Carte

Chaque établissement public territorial (EPT) de la métropole du Grand Paris constitue un bassin d’emploi singulier. © Jgp

La multiplicité des territoires d’intervention établis au fil des ans par les différentes institutions et services publics (Etat, Région, Départements, intercommunalités, Pôle emploi, etc.) nuit à la bonne efficacité et à la cohérence des politiques publiques en matière d’emploi, de formation professionnelle initiale et continue, d’orientation tout au long de la vie et de développement économique, estime la Région. Cette démarche s’inscrit dans l’objectif de rationalisation de l’intervention publique et de renforcement de la cohérence et de l’efficacité des politiques publiques traduit dans le cadre de la feuille de route commune signée le 14 avril 2016 par Valérie Pécresse et Jean-François Carenco.

Ces périmètres géographiques, les « bassins d’emploi », constitueront notamment l’échelle de référence pertinente pour identifier les besoins en compétences au regard des enjeux économiques des territoires (et plus particulièrement les métiers en tension). Ils devraient permettre « de définir une offre de formation professionnelle, à la fois initiale (en particulier l’apprentissage) et continue, et d’orientation tout au long de la vie adaptée aux réalités du tissu économique et aux besoins des populations ». Au-delà, ils seront des territoires propices à l’animation en proximité de la stratégie régionale pour la croissance et l’emploi (SRDEII), qui sera adoptée d’ici à la fin de l’année 2016 par le conseil régional, fait valoir ce dernier.

Une réponse de proximité mieux adaptée aux réalités territoriales

Une connaissance plus fine des métiers en tension et des besoins en formation sur les territoires et la production de diagnostics partagés entre l’ensemble des acteurs est notamment visée. A titre d’exemple, Pôle emploi s’appuiera dès la campagne 2016 sur les bassins d’emploi ainsi définis pour produire l’enquête annuelle sur les besoins en main-d’œuvre (BMO).

« Une fonction d’animation, de gouvernance, d’appui au dialogue partenarial pour élaborer une stratégie territoriale partagée en matière d’emploi, de formation trouvera également sa place dans ces nouveaux périmètres, de même qu’une fonction d’intervention, avec l’objectif de déployer les dispositifs de l’Etat, de Pôle emploi et de la Région à l’échelle de ces bassins, pour offrir une réponse de proximité mieux adaptée aux réalités territoriales », indique la Région.

Le projet de carte des bassins d’emploi a été élaboré dans le cadre d’une large concertation associant partenaires sociaux, acteurs de l’emploi et de la formation et territoires. Le Comité régional pour l’emploi, la formation et l’orientation professionnelle (Crefop) a été ainsi étroitement associé à la démarche dès le mois de février 2016.

Sur le même sujet

Fiche institution

Top