Présidentielle : 103 maires interpellent les candidats sur les quartiers populaires

« Agir avec les quartiers populaires demande de la constance dans les politiques publiques, pour avoir le temps de l’expérimentation et de la mise en œuvre », soulignent 103 maires franciliens dans une adresse aux candidats à la présidentielle, orchestrée par plusieurs associations dont celle des maires d’Ile-de-France (Amif) et Villes & banlieues.

« Dans le débat politique et médiatique actuel, les banlieues sont très souvent considérées comme des “problèmes”, entament les 103 signataires de cette adresse aux candidats à la prochaine élection présidentielle. Le constat vis-à-vis de leurs habitants est tantôt sévère, tantôt misérabiliste. Ces discours ignorent ou passent sous silence les réalités des quartiers qui sont, comme toute chose, contrastées. Chaque quartier populaire a sa singularité. Et surtout, les problèmes relevés ne sont que la mise en visibilité des problèmes de la France. Elues et élus locaux, nous pensons qu’agir avec les banlieues populaires, c’est agir pour les habitantes et habitants de tout le pays. Il y a dans les villes populaires de l’énergie citoyenne, de la jeunesse, de la solidarité et de la générosité, du courage et aussi un sens de la responsabilité pour relever les défis écologiques, sociaux et démocratiques auxquels notre pays est confronté.

La cour du Palais de l’Elysée. © Jgp

Elus en proximité et acteurs associatifs engagés de longue date sur le terrain, nous voyons ici à la fois combien la crise sanitaire exacerbe les inégalités sociales, a des conséquences plus lourdes qu’ailleurs, mais aussi comment les solidarités se tissent et se développent pour y faire face. Agir avec les quartiers populaires demande de la constance dans les politiques publiques, pour avoir le temps de l’expérimentation, de la mise en œuvre. Investir plus là où il y a le plus de besoins est une bonne orientation qui a besoin de s’inscrire dans le temps. Par exemple, l’éducation prioritaire souffre des détricotages successifs effectués au rythme des ministres de l’Education qui se succèdent, et gagnerait à être évaluée régulièrement.

« Les cités éducatives sont une réussite »

Les Cités éducatives, parce qu’elles ont permis la coopération de tous les acteurs concernés sur le terrain, le renforcement de l’efficacité des dispositifs multiples existants, sont quant à elles une réussite qu’il faut conserver. Le soutien à l’équipement numérique et son utilisation sont indispensables pour la continuité pédagogique pour les enfants issus de milieux populaires lorsque les classes sont fermées. Agir avec les quartiers populaires demande la simplification des démarches administratives pour les élus et les associations sur le terrain pour avoir accès aux politiques et aides de droit commun et pour bénéficier des dispositifs au titre de la politique de la ville. Les appels à projets renforcent les disparités entre villes en capacité à répondre aux projets et villes avec peu de moyens.

L’Etat doit trouver la souplesse nécessaire pour soutenir les actions de terrain permettant de lutter contre les fractures territoriales, sociales et culturelles. Agir avec les quartiers populaires c’est valoriser leurs nombreux potentiels. La jeunesse des quartiers, qui représente au moins 40 % de leur population, est un formidable atout pour notre avenir. Elle constitue un vrai levier de création de richesses qui participe aux talents de nos banlieues.

La « formidable opportunité » des Jeux olympiques

Les Jeux olympiques et paralympiques de Paris 2024, formidable temps d’union nationale, forment quant à eux une réelle opportunité pour développer la pratique sportive des jeunes et de l’ensemble des habitants, et plus de perspectives économiques. Agir avec les quartiers populaires c’est agir pour une vraie mobilisation politique dans tous les champs de l’action publique : éducation, logement, emploi, formation, santé, prévention, sécurité… Les problématiques y sont souvent plus complexes et plus imbriquées qu’ailleurs. Nous savons à quel point l’équilibre est précaire au vu de la situation d’extrême fragilité dans laquelle se trouvent parfois nos habitants.

C’est pourquoi l’existence d’un filet de sécurité est indispensable et doit concerner l’ensemble de ces domaines. Nous, maires de l’Association des maires d’Ile-de-France et de l’association Ville & banlieue, élus de quartiers populaires et acteurs de terrain, savons que les quartiers populaires sont un atout pour notre pays. Nous demandons aux candidates et candidats à la Présidence de la République française d’exprimer clairement leurs propositions qui permettront d’améliorer l’avenir des habitants des quartiers populaires. »

Les associations signataires : L’Association des maires d’Ile-de-France (Amif) ;  L’Association des maires Ville & banlieue de France ; l’Association de la fondation étudiante pour la ville (Afev) ; l’association Bleu blanc zèbre, représentée par son président Thierry Sibieude ; le centre de ressources pour la politique de la ville Profession banlieue.

Les 103 maires signataires : Manuel Aeschlimann, maire d’Asnières-sur-Seine (92) • Eddie Aït, maire de Carrières-sous-Poissy (78) • Damien Allouch, maire d’Epinay-sous-Sénart (91) • Marie-Hélène Amiable, maire de Bagneux (92) • Catherine Arenou, maire de Chanteloup-les-Vignes (78) • Julien Bachard, maire de Saint-Gratien (95) • Laurent Baron, maire du Pré-Saint-Gervais (93) • Gilles Battail, maire de Dammarie-les-Lys (77) • Stéphane Beaudet, maire d’Evry-Courcouronnes (91), président de l’AMIF • Christian Béraud, maire d’Arpajon (91) • Sylvain Berrios, maire de Saint-Maur-des-Fossés (94) • Bruno Beschizza, maire d’Aulnay-sous-Bois (93) • Jean-Michel Bluteau, maire de Villemomble (93) • Jean-Baptiste Borsali, maire du Bourget (93) • François Bouchart, maire de Roissy-en-Brie (77) • Geoffroy Boulard, maire du 17e arrondissement de Paris (75) • Anne-Claire Boux, adjointe à la maire de Paris à la politique de la ville (75) • Philippe Bouyssou, maire d’Ivry-sur-Seine (94) • Sylvie Carillon, maire de Montgeron (91) • Luc Carvounas, maire d’Alfortville (94) • Clovis Cassan, maire des Ulis (91) • Patrick Chaimovitch, maire de Colombes (92) • Hervé Charnallet, maire d’Orgeval (78) • Thomas Chazal, maire de Vigneux-sur-Seine (91) • James Chéron, maire de Montereau-Fault-Yonne (77) • Hervé Chevreau, maire d’Epinay-sur-Seine (93) • Romain Colas, maire de Boussy-Saint-Antoine (91) • Pascal Collado, maire de Vernouillet (78) • Hélène de Comarmond, maire de Cachan (94) • Alexandra Cordebard, maire du 10e arrondissement de Paris (75) • Olivier Corzani, maire de Fleury-Mérogis (91) • Jérôme Coumet, maire du 13e arrondissement de Paris (75) • Rolin Cranoly, maire de Gagny (93) • François Dagnaud, maire du 19e arrondissement de Paris (75) • Sami Damergy, maire de Mantes-la-Ville (78) • François Dechy, maire de Romainville (93) • Tony Di Martino, maire de Bagnolet (93) • Yann Dubosc, maire de Bussy-Saint-Georges (77) • Jean-Philippe Dugoin-Clément, maire de Mennecy (91) • Jean-Paul Fauconnet, maire de Rosny-sous-Bois (93) • Patrick Floquet, maire de Montmagny (95) • Bruno Gallier, maire de Brunoy (91) • Grégory Garestier, maire de Maurepas (78) • Christine Garnier, maire de Quincy-sous-Sénart (91) • Pierre Garzon, maire de Villejuif (94) • Jean-Philippe Gautrais, maire de Fontenay-sous-Bois (94) • Sandrine Gelot, maire de Longjumeau (91) • Guy Geoffroy, maire de Combs-la-Ville (77) • Quentin Gesell, maire de Dugny (93) • Hervé Gicquel, maire de Charenton-le-Pont (94) • Mohamed Gnabaly, maire de l’Île-Saint-Denis (93) • Jean-Jacques Grousseau, maire d’Athis-Mons (91) • Didier Guével, maire du Plessis-Gassot (95) • Patrick Haddad, maire de Sarcelles (95) • Xavier Haquin, maire d’Ermont (95) • Bernard Jamet, maire de Sannois (95) • Christine Janodet, maire d’Orly (94) • Patrick Jarry, maire de Nanterre (92) • Vincent Jeanbrun, maire de L’Haÿ-les-Roses (94) • Jean-Paul Jeandon, maire de Cergy (95) • Laurent Jeanne, maire de Champigny-sur-Marne (94) • Bertrand Kern, maire de Pantin (93) • Olivier Klein, maire de Clichy-sous-Bois (93) • Joséphine Kollmannsberger, maire de Plaisir (78) • Valérie Lacroute, maire de Nemours (77) • Aude Lagarde, maire de Drancy (93) • Jean-Luc Laurent, maire du Kremlin-Bicêtre (94) • Patrice Leclerc, maire de Gennevilliers (92) • Françoise Lecoufle, maire de Limeil-Brévannes (94) • Eric Lejoindre, maire du 18e arrondissement de Paris (75) • Guillaume Le Lay-Felzine, maire de Torcy (77) • Xavier Lemoine, maire de Montfermeil (93) • Jean-Louis Marsac, maire de Villiers-le-Bel (95) • Nicolas Méary, maire de Brétigny-sur-Orge (91) • Christian Métairie, maire d’Arcueil (94) • François Morton, maire de Guyancourt (78) • Karl Olive, maire de Poissy (78) • Denis Öztorun, maire de Bonneuil-sur-Marne (94) • Yann Pétel, maire de Saint-Germain-lès-Corbeil (91) • Carine Petit, maire du 14e arrondissement de Paris (75) • Frédéric Petitta, maire de Sainte-Geneviève-des-Bois (91) • Arnaud Péricard, maire de Saint-Germain-en-Laye (78) • Marie-Line Pichery, maire de Savigny-le-Temple (77) • Bruno Piriou, maire de Corbeil-Essonnes (91) • Eric Pliez, maire du 20e arrondissement de Paris (75) • Brice Rabaste, maire de Chelles (77) • Ali Rabeh, maire de Trappes (78) • Stéphane Raffalli, maire de Ris-Orangis (91) • Sophie Rigault, maire de Saint-Michel-sur-Orge (91) • Philippe Rio, maire de Grigny (91) • Christian Robache, maire de Montévrain (77) • Philippe Rouleau, maire d’Herblay-sur-Seine (95) • Nicolas Samsoen, maire de Massy (91) • Olivier Sarrabeyrouse, maire de Noisy-le-Sec (93) • Azzédine Taïbi, maire de Stains (93) • Maud Tallet, maire de Champs-sur-Marne (77) • Alexis Teillet, maire de Savigny-sur-Orge (91) • Martine Valleton, maire de Villepinte (93) • François Vauglin, maire du 11e arrondissement de Paris (75) • Jean-François Vigier, maire de Bures-sur-Yvette (91) • Jean-Marie Vilain, maire de Viry-Châtillon (91) • Mathieu Viskovic, maire de Noisiel (77) • Sinclair Vouriot, maire de Saint-Thibault-des-Vignes (77)

Sur le même sujet

Top