Malgré la crise sanitaire, les jeunes franciliens pourront découvrir Versailles

Emerige et le château de Versailles (Yvelines) qui depuis quatre ans accueillent des jeunes franciliens ne pouvant partir en vacances se sont organisés pour que, malgré la pandémie, les enfants puissent découvrir, au moins virtuellement, le château. Dans 51 centres de loisir, des ateliers culturels et éducatifs seront organisés du 15 juillet au 15 aout pour découvrir le château de Versailles et l’esprit du siècle de Louis XIV.

Depuis 2016, le promoteur Emerige et le château de Versailles s’associent afin d’accueillir 5 000 jeunes franciliens qui ne peuvent partir en vacances. En quatre ans, 20 000 enfants ont ainsi découvert les travées du château et son somptueux jardin. Cette année marquée par l’épidémie de covid-19, ne permet pas d’organiser la journée de vacances traditionnelle. « Malgré la crise sanitaire, Emerige et le château de Versailles avaient à cœur d’offrir aux enfants la possibilité de s’évader par l’imaginaire, le temps d’une journée. Grâce à la mobilisation de toutes les équipes, c’est Versailles qui viendra à eux », a déclaré Laurent Dumas, président d’Emerige le 15 juillet 2020.

Depuis 2016, le promoteur Emerige et le château de Versailles s’associent afin d’accueillir 5000 jeunes franciliens qui ne peuvent partir en vacances.

Le dispositif a été repensé afin de permettre aux jeunes de découvrir le château et « l’esprit du siècle de Louis XIV à travers le mythe d’Apollon », autour d’activités d’expression corporelle telles que le mime, l’improvisation ou le spectacle. Ces ateliers se dérouleront dans 51 centres de loisirs des villes du Grand Paris du 15 juillet au 15 août (voir détails ci-dessous).

1500 enfants bénéficieront du dispositif

« En cette période incertaine, nous nous réjouissons que le château de Versailles aille à la rencontre des enfants, indique Catherine Pégard, présidente du château de Versailles. En attendant de pouvoir les recevoir à nouveau, nous viendrons dans chaque centre de loisirs leur raconter une histoire qui leur permettra de s’affranchir des mots pour rêver et se créer leur propre monde », poursuit-elle. Le dispositif espère accueillir plus de 1500 enfants durant l’été.

Sur le même sujet

Top