Loi NOTRe : NKM entre virulence et dépit

Le choix du gouvernement d'amender la loi NOTRe afin que Nathalie Kosciusko-Morizet ne puisse siéger au sein de la métropole a valu à l’élu du 14e une condamnation sans appel de ce qu'elle nomme la « tambouille politicienne ».

 

Sur le même sujet

Top