L’essentiel de la semaine du 1er juillet 2024 en quelques clics

Retrouvez chaque vendredi dans Le journal du Grand Paris l’essentiel de l’actualité de la semaine écoulée. La campagne législative aura marqué celle qui s’achève.
 

Si l’Ile-de-France a, relativement à d’autres régions, bien résisté à la vague RN, celle-ci s’est cependant fait sentir, notamment en Seine-et-Marne, mais aussi dans certaines circonscriptions des Yvelines ou encore de l’Essonne. La majorité présidentielle s’est trouvée en forte difficulté, notamment dans l’Essonne, dans le Val-de-Marne, à Paris –où Emmanuel Grégoire a été élu dès le 1er tour face à Clément Beaune-, dans les Hauts-de-Seine ou encore dans le Val d’Oise. La Nouveau front populaire a, comme en 2022, fait largement la course en tête en Seine-Saint-Denis. 
Plusieurs désistements ont eu lieu, sur lequel Le journal du Grand Paris a fait le point.

Emmanuel Grégoire a été élu au premier tour. © Jgp

A moins d’un mois des Jeux, l’actualité a également été olympique. Ainsi, le conseil d’administration de Solideo, la société de livraison des ouvrages olympiques, a indiqué restituer 36 millions d’euros de subventions publiques non utilisées. Le total des financements publics a tout de même atteint 1,682 milliard d’euros courants. Au même moment, ou presque, était mis en service le bras secondaire de la Seine, dit « de Gennevilliers », qui permettra la poursuite des activités fluviales pendant les Jeux. La métropole du Grand Paris a, de son côté, inauguré l‘exposition de photographies Empreintes au jardin des Tuileries, qui doit faire le lien entre les Jeux de 1924 et 2024.
Par ailleurs, Investissements & Territoires, la SEM régionale a réorganisé en 2023 ses activités sur trois secteurs : le portage immobilier, le tourisme et la rénovation énergétique et  les énergies renouvelables. Et Arcadis a livré les réaménagements urbains réalisés porte de la Chapelle (Paris 18e arr.).

La semaine prochaine se tiendra le conseil de Paris, qui débattra du budget supplémentaire, de la zone à trafic limité et des quartiers populaires. Mais d’ores et déjà, le nom de Patrick Bloche circule pour succéder à Emmanuel Grégoire.
Enfin, Le journal du Grand Paris a réalisé un petit état des lieux des forces et faiblesses de l’Ile-de-France en matière d’intelligence artificielle.

Top