Législatives – 20e arr. de Paris : l’élection de Lamia El Aaraje annulée

Le Conseil constitutionnel a annulé l’élection de Lamia El Aaraje, qui avait remporté la législative partielle organisée dans la 15e circonscription de Paris (est du 20e) en juin dernier.

L’élection législative partielle qui s’est tenue en juin 2021 dans la 15e circonscription de Paris (est du 20e arr.) suite à la nomination de George Pau-Langevin comme adjointe à la Défenseure des droits, avait opposé, au premier tour, Danielle Simonnet (LFI), Thomas Roger (PCF), François-Marie Didier (LR), Antoinette Guhl (EELV), Lamia El Aaraje (PS)… ainsi que Jean-Damien de Sinzogan, qui s’était lui-même rebaptisé Jean de Bourbon, affichant le soutien de La République en marche (LREM), alors que le parti présidentiel ne lui avait pas accordé d’investiture.

Lamia El Aaraje. © Jgp

Les « manœuvres frauduleuses » de Jean-Damien de Sinzogan, déclaré inéligible pour trois ans depuis, « ont eu pour effet de porter atteinte à la sincérité du scrutin », ont estimé les magistrats du Conseil constitutionnel.

Pas de nouveau scrutin

Les sages de la rue Montpensier ont justifié leur décision « compte tenu des 449 suffrages obtenus par ce candidat, et du faible écart de 266 voix » ayant séparé François-Marie Didier, candidat LR arrivé troisième au premier tour, et Danielle Simonnet (LFI), arrivée deuxième et qualifiée pour le second tour avec Lamia El Aaraje.

Cette décision intervenant à moins d’un an de la prochaine élection, aucun scrutin ne sera organisé avant celles des 13 et 20 juin prochains. François-Marie Didier, élu depuis président du Syndicat interdépartemental pour l’assainissement de l’agglomération parisienne (Siaap), qui avait totalisé 18,6 % des voix au premier tour, est à l’origine de ce recours, de même qu’un électeur et la Commission nationale des comptes de campagne, qui avait par ailleurs rejeté les comptes de campagne de Jean-Damien de Sinzogan.

Sur le même sujet

Top