Législative partielle de Paris 20e : Lamia El Aaraje l’emporte largement

La candidate de Paris en commun, Lamia El Aaraje, a remporté dimanche 6 juin 2021 la législative partielle dans la 15e circonscription de Paris, totalisant 56,76 % des voix face à la candidate insoumise, Danielle Simonnet (43,44 %).

Nette victoire dimanche 6 juin dans la 15e circonscription de Paris (20e arr.) pour Lamia El Aaraje, qui succède à une autre socialiste, George Pau-Langevin, qui avait laissé son fauteuil vacant après sa désignation au poste d’adjointe à la Défenseure des droits. La candidate de Paris en commun, avec 56,76 % des suffrages exprimés et 6 678 voix, l’emporte avec plus de 1 500 voix d’écart sur sa rivale, la candidate de la France insoumise, Danielle Simonnet (43,44 %, 5 128 voix). « C’est la victoire de la persévérance, a souligné le suppléant de Lamia El Aaraje, le maire du 20e arrondissement de Paris Eric Pliez, saluant la combativité et la loyauté de la candidate victorieuse, « au terme de la plus longue campagne, pour le plus court mandat ». L’élection législative partielle, initialement prévue les 4 et 11 avril, avait en effet été reportée à cause de la pandémie.

Lamia El Aaraje, entourée de Remi Féraud, Olivier Faure, Anne Hidalgo, David Assouline, Eric Pliez et Jérôme Coumet. © Jgp

« L’union n’est pas une rente pour obtenir des postes », a déclaré Eric Pliez. © Jgp

Lamia El Aaraje a salué « la victoire de la gauche qui agit vraiment contre celle qui rugit seulement ». © Jgp

Lamia El Aaraje, nouvelle parlementaire du 20e. © Jgp

Eric Pliez a déploré une abstention massive, de près de 85 % lors des deux tours. Il a regretté « la candidature fantaisiste d’un concurrent s’étant présenté sous un faux nom et sous une fausse étiquette », faisant allusion à Jean-Damien de Sinzogan, dont le bulletin de vote arborait abusivement les couleurs de La République en marche. François-Marie Didier, candidat LR arrivé en troisième position au 1er tour, a annoncé son intention de saisir le Conseil constitutionnel à ce sujet.

« La maison commune n’est pas une salle des pas perdus »

Mais Eric Pliez a surtout adressé un message aux candidats EELV et PC, qui avaient choisi, à l’issue du premier tour, de ne pas donner de consignes de vote. « Il s’agit d’une erreur de jugement. L’union n’est pas une rente pour obtenir des postes. La maison commune n’est pas une salle des pas perdus », a déclaré le maire du 20e. Sous les applaudissements des soutiens de Lamia El Aaraje, venus nombreux fêter la victoire, en compagnie de la maire de Paris, Anne Hidalgo, ou du premier secrétaire du parti socialiste, Olivier Faure.

Le sénateur David Assouline, Remi Féraud, premier secrétaire de la fédération socialiste de Paris et sénateur depuis 2017, étaient également présents dimanche soir à la mairie du 20e. « Ma première pensée va à tous les agents de la ville qui ont permis cette élection », a déclaré Lamia El Aaraje, avant de remercier l’ensemble de ses soutiens. « Ce soir, c’est la victoire de la gauche qui agit vraiment sur celle qui rugit seulement », a-t-elle déclaré, s’engageant à se battre inlassablement « pour une république solidaire, écologique et apaisée ».

Sur le même sujet

Top