La chambre de métiers des Yvelines offre des chocolats aux soignants  

Alors que le covid-19 fait rage et que les services hospitaliers sont sous tension, la chambre de métiers et de l’artisanat des Yvelines a décidé de manifester son soutien en offrant aux soignants de l’hôpital Mignot des chocolats de Pâques.

Parce que le chocolat c’est bon pour le moral ! Ronan Keraudren, président de la CMA Yvelines, et Evelyne Cazautets, secrétaire général de la CMA Yvelines, se sont rendus vendredi 10 avril 2002 au matin au centre hospitalier Mignot à Versailles pour offrir des chocolats démontrant tout le savoir-faire des artisans chocolatiers du département. « Par cette action, la chambre de métiers et de l’artisanat des Yvelines souhaitait aussi mettre en avant les artisans chocolatiers qui, avec le confinement, vont subir une grosse perte de leur activité », souligne la chambre.

Ronan Keraudren, président de la CMA Yvelines, et Evelyne Cazautets, secrétaire général de la CMA Yvelines, au centre hospitalier Mignot à Versailles pour offrir des chocolats démontrant tout le savoir-faire des artisans chocolatiers du département. © DR

Avec Noël, Pâques est en effet la période où le chocolat connait ses meilleures ventes. En cette période inédite et conformément aux directives gouvernementales de protection de la santé publique, les chocolatiers et les artisans du secteur de l’alimentation se sont adaptés à la crise sanitaire en mettant en place un dispositif Covid-19, organisant un service de livraison avec des paniers « confinement » ou avec des règles d’hygiène strictes et des distances de sécurité respectées en boutique. Mais ces mesures ne compenseront jamais les pertes enregistrées. « C’est pourquoi la CMAY vient à leur soutien, et à celui du personnel soignant qui se dévoue pour notre santé à tous », indique la chambre.

L’impact du Covid-19 sur l’artisanat en chiffres

95 % des artisans impactés par la crise sanitaire et économique engendrée par l’épidémie de Covd-19.

Les secteurs les plus touchés par ordre d’importance :

  • Services 60 % des répondants
  • Bâtiment 17 %
  • Production 12 %
  • Alimentaire 11 %

Les conséquences pour l’entreprise :

  • 75 % des répondants témoignent d’une tension sur leur trésorerie
  • 18 % envisagent de recourir au chômage partiel pour leurs salariés
  • 5 % envisagent un report d’achat/d’investissement
  • 2 % des répondants envisagent une réduction des effectifs Les difficultés arrivent/arriveront : pour 50 % dès maintenant, pour 41 % dans le mois à venir
  • 9 % craignent des difficultés plus durablement

Sur le même sujet

Top