L’Apur lance un appel à contributions sur les équipements et services publics en 2030

Dans le cadre d’une étude intitulée « Equipements et services publics 2030 », l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) a lancé un appel à contributions pour enrichir ce travail avec des avis de chercheurs et d’acteurs de l’urbanisme.

La réflexion de l’Apur sur l’évolution des équipements et services publics d’ici à 2030 s’inscrit dans un contexte de « raréfaction des moyens, de montée en puissance d’acteurs non institutionnels, d’urgence des enjeux sociaux et environnementaux, d’individualisation des modes de vie et de diversification des besoins », signale l’Atelier.

Dominique Alba, directrice générale de l’Apur, lors des 50 ans de l’Atelier au Pavillon de l’Arsenal, avec Nicolas Detrie (Grands voisins) et Carlos Moreno, chercheur. © Jgp

Et elle invite à repenser les offres en fonction des approches nouvelles en matière de fabrique urbaine.

Trois axes principaux ont été retenus pour cette étude :

  • La question des échelles territoriales et de leur articulation
  • L’approche programmatique
  • La question de la gestion et du financement

Des axes qui permettront de répondre à des questions telles que : Comment permettre un accès égal aux équipements et services publics à tous les métropolitains ? Comment consolider l’offre existante et comment programmer l’offre future ? Comment partager le financement, la gestion et l’exploitation des équipements et services ?

L’appel à contributions lancé le 4 juin 2018 vise à enrichir ce travail. Les chercheurs et acteurs de l’urbanisme pourront remettre leurs propositions de contribution jusqu’au 7 juillet, les candidats retenus seront annoncés par l’Apur le 13 juillet, en vue de l’envoi des contributions définitives le 15 octobre. Celles-ci ainsi qu’un benchmark métropolitain seront présentés au mois de novembre, alors que l’étude sera publiée le mois suivant.

Sur le même sujet

Fiche institution

Top