JOP : la délégation brésilienne prend ses quartiers à Saint-Ouen

Durant les JOP 2024, la ville de Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis) accueillera l’ensemble de la délégation brésilienne et mettra à sa disposition cinq équipements municipaux. Un partenariat officialisé jeudi 16 juin 2022 entre Karim Bouamrane, maire (PS) de Saint-Ouen, et Paulo Wanderley Teixeira, président du comité olympique du Brésil.

Aux Jeux olympiques de Paris 2024, la ville de Saint-Ouen sera aux couleurs brésiliennes. Le partenariat signé entre la municipalité et le comité olympique brésilien jeudi 16 juin concrétise plus d’un an de discussions. Karim Bouamrane, maire (PS) de Saint-Ouen, ne cache pas sa fierté et décrit un moment « historique » pour la ville de Seine-Saint-Denis et ses habitants : « Ce partenariat dépasse le cadre sportif. L’aspect culturel, humain et intellectuel qui marquera toute une génération est désormais en marche ! Cette page de l’histoire que nous écrivons avec le Brésil impactera la conscience, la construction et l’estime des Audoniens. C’est un pari fou, et nous l’avons rendu possible ! », se félicite-t-il.

Karim Bouamrane, maire de St Ouen, et Paulo Wanderley Teixeira, président du comité olympique du Brésil, entourés de leurs équipes respectives ainsi que de Nathalie Moellhausen, championne du monde 2019 d’escrime, et de Marcus d’Almeida, champion de tir à l’arc. © Jgp

Durant les JOP, le comité olympique brésilien établira sa base principale de soutien à quelques mètres du Village des athlètes. Il pourra ainsi fournir des services exclusifs à l’ensemble de sa délégation et bénéficiera à cette fin de cinq équipements municipaux du quartier des Docks. Si le gymnase et le Grand Parc seront dédiés aux entraînements respectifs des équipes de volley et de beach-volley, l’école du Petit Prince hébergera quant à elle les services médicaux. La Serre Wangari assurera un rôle logistique tandis que l’activité événementielle aura lieu au château de Saint-Ouen.

« La signature de ce partenariat est une étape-clé fondamentale dans le parcours olympique brésilien », a estimé Paulo Wanderley Teixeira, président du comité olympique du Brésil. « Aujourd’hui, nos pays font revivre le rêve de Coubertin. Tout comme le fondateur des Jeux olympiques de l’ère moderne, nous pensons que le sport est un droit pour toute la société. Les jeunes vivront une expérience unique de contact avec nos athlètes olympiques au cours de plusieurs activités menées avec la Ville. »

Sur le même sujet

Top