F. Bussière (CMA IDF) : « Le gouvernement oppose les professions intellectuelles aux métiers manuels »

Afin de réduire le niveau de prise en charge des contrats d’apprentissage, le gouvernement prévoit d’adapter celui-ci en fonction du diplôme. Mais la réduction serait, selon la chambre de métiers et de l’artisanat (CMA) Ile-de-France, plus importante pour les métiers de l’artisanat que pour les formations du supérieur. Dans une tribune co-signée par 13 vice-présidents et membres du bureau (*), Francis Bussière, président de la CMA Ile-de-France déplore une "erreur sociale, économique et institutionnelle".

 
Auteur

Sur le même sujet

Top