Dominique Alba fêtée à la mairie de Paris

La maire de Paris Anne Hidalgo et le président de l’Atelier parisien d’urbanisme (Apur) Christophe Najdovski ont rendu hommage à Dominique Alba, mardi 8 novembre, dans le salon des Arcades de l’hôtel de ville de Paris. La directrice de l’Apur rejoint les ateliers Jean Nouvel comme directrice générale.

« Tu as été la première à me parler de taux d’usage, de mutualisation des espaces ou de frugalité », a fait valoir Christophe Najdovski en introduction de son hommage. Le tout-Grand Paris de l’aménagement, de l’immobilier et de la construction fêtait le départ de Dominique Alba mardi 8 novembre 2022, sous les lambris dorés du salon des Arcades de l’hôtel de ville. Non pas un départ à la retraite, puisque celle qui a dirigé l’Apur dix années durant après avoir été directrice du Pavillon de l’Arsenal rejoint les ateliers Jean Nouvel, comme directrice générale. Des ateliers où cette passionaria de l’urbanisme, femme de tête et de cœur, comme l’ont rappelé les différents intervenants de cette cérémonie, fit ses armes au début de sa carrière.

Christophe Najdovski, Anne Hidalgo et Dominique Alba. © Jgp

Dominique Alba. © Jgp

© Jgp

« L’Apur est devenu au fil du temps un acteur incontournable », a poursuivi le président de l’Atelier parisien d’urbanisme, citant le nom des adhérents ayant rejoint la structure au cours des dix dernières années : la Société du Grand Paris, le Sigeif, le Syctom, le Sipperec, le Siaap, la métropole du Grand Paris, plusieurs établissements publics territoriaux ou établissements publics d’aménagement, dont celui de Paris La Défense. « Convaincre les Hauts-de-Seine de travailler avec Paris n’est pas le moindre de tes mérites », a ajouté l’adjoint à la maire de Paris en charge de la végétalisation de l’espace public, des espaces verts, de la biodiversité et de la condition animale.

Source d’inspiration

La maire de Paris a salué la vision de Dominique Alba, son sens de l’intérêt public, « de ce que l’on nommerait aujourd’hui les communs ». Un discours aux accents de sincérité, reflet de 20 ans de complicité, parfois accidentée mais toujours maintenue, entre l’élue et l’architecte.

« Dominique est à la fois curieuse, engagée, déterminée, drôle, bosseuse, exigeante, fidèle, loyale, intelligente, humaine, je pourrais poursuivre indéfiniment cette liste d’adjectifs », a déclaré la maire de Paris, affirmant que la directrice de l’Apur avait été « très vite pour elle une référence, une source d’inspiration, parce que généreuse et partageant ses connaissances ». « Dominique est une expérience pour qui la rencontre et a la chance de la côtoyer dans la durée, a poursuivi la maire de Paris. Ainsi qu’un facteur de confiance, assistant les élus dans leur prise de décision. J’ai eu la chance de rencontrer Dominique comme conseillère architecture au cabinet de Bertrand Delanoë et de voir agir cette boule d’énergie, à un moment où nous avions tous cette volonté de transformer cette ville. Dominique était celle qui portait alors notre ambition architecturale ».

Anne Hidalgo a notamment souligné son travail sur la commande publique, sa volonté de favoriser la participation de jeunes architectes aux travaux de la Capitale. La maire de Paris a également salué la contribution de l’Apur à la construction du Grand Paris. « Dominique, c’est une amie, une femme qui est toujours là, par un petit geste, un message, par une attention, une présence, quand on a besoin parfois de savoir que l’on peut compter sur quelqu’un qui vous aime, loin des petits calculs », a conclu Anne Hidalgo.

.« Je vais vous parler de vous  », a déclaré Dominique Alba, citant le prénom de la quasi-totalité de ses collaborateurs, collègues, amis et associés pour leur rendre hommage. Avec une « spéciale dédicace » pour le président d’Emerige Laurent Dumas, « qui a réalisé la prouesse de transformer mon propre bureau en bar ». Une allusion à la transformation de la cité administrative dont les derniers étages accueillaient l’Apur boulevard Morland à Paris, en un bar hôtel restaurant, réalisée dans le cadre de Morland mixité capitale, projet lauréat de la première édition de « Réinventer Paris ».

« Nous avons transformé Paris »

« C’est un honneur pour moi d’être ici, pour ce moment joyeux », a indiqué Dominique Alba, qui a également salué son successeur, l’architecte Alexandre Labasse, qui cumule jusqu’au début de l’année prochaine ses nouvelles fonctions avec la responsabilité du Pavillon de l’Arsenal, institution de l’architecture parisienne qui devrait prochainement officialiser la nomination de sa nouvelle direction. « De ces 20 ans de travail intense, je retiens les sourires, les complicités, les paquets de chips pour se nourrir tard le soir, les trop de café et tout le reste », a poursuivi Dominique Alba.

L’architecte a rendu hommage à François Geindre, avocat et homme politique présent mardi soir, qui la recommanda à Bertrand Delanoë en 1997. « Nous avons transformé Paris puisque c’est devenu le Grand Paris, a-t-elle poursuivi, nous avons fait grandir Paris, ce que peu de personne peuvent se vanter d’avoir fait », a souligné l’urbaniste.

Sur le même sujet

Top