Le déménagement du conseil régional à Saint-Ouen acté

Le site de Saint-Ouen (immeubles Influence 1, proposé par Tishman Speyer, et Influence 2, proposé par Nexity) est apparu « comme celui réunissant le plus d’atouts ».

La séance du conseil régional des 17 et 18 novembre 2016 été l’occasion d’acter le déménagement de la collectivité à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis). 37 sites avaient à l’origine été identifiés et, au final, le site de Saint-Ouen (immeubles Influence 1, proposé par Tishman Speyer, et Influence 2, proposé par Nexity) est apparu « comme celui réunissant le plus d’atouts au regard des 16 critères de sélection (réunis en cinq grandes catégories) retenus par les représentants du personnel », indique le rapport de la collectivité sur le sujet.

L'immeuble Influence, futur siège du conseil régional

L’immeuble Influence, futur siège du conseil régional

Le premier bâtiment, dénommé Influence 1, totalise 32 781 m2 de surface utile. Sa livraison est prévue pour le 31 mars 2017 et la prise d’effet du bail pour janvier 2018. Il est destiné en priorité au regroupement des services administratifs et comporte un auditorium de 199 places. L’ensemble de l’exécutif, le cabinet de la présidente et la direction générale des services y déménageront en même temps que la plupart des services. Un bail d’une durée ferme de 10,5 ans étendue à 14 ans dans le cas où la Région ne lèverait pas l’option d’achat exerçable entre le 1er avril et le 30 juin 2021 (pour une vente réalisée au 12 juillet 2022 au prix de 257,6 millions d’euros HT) est prévu. France Domaine a calculé un loyer des bureaux de 248 euros/m2.

Le second immeuble, dénommé Influence 2, totalise 17 744 m2 de surface utile. Il est destiné à accueillir, à partir de début 2019, l’hémicycle, les groupes politiques, une grande salle polyvalente, le reste des services ainsi que, le cas échéant, des organismes associés de la région (sur une surface pouvant aller jusqu’à 6 000 m2). Il est proposé un bail d’une durée ferme de dix ans pour un loyer, calculé par France Domaine, de 221 euros/m2, le tout assorti d’une option d’achat d’un montant de 145,6 millions d’euros HT exerçable dans les 12 mois suivant la prise d’effet du bail.

Sur le même sujet

Top