Argenteuil : la Métropole maître d’ouvrage pour l’Orcod du Val d’Argent

Déclarée d’intérêt métropolitain, l’opération de requalification des copropriétés dégradées (Orcod) du Val d’Argent, à Argenteuil (Val d’Oise), sera conduite sous maîtrise d’ouvrage métropolitaine.

Les conseillers métropolitains ont approuvé, mardi 15 février 2022, un contrat de maîtrise d’ouvrage déléguée pour la gestion de l’opération de requalification des copropriétés dégradées (Orcod) du Val d’Argent, à Argenteuil (Val d’Oise), liant la Métropole et l’EPT Boucle Nord de Seine.

Georges Mothron, maire d’Argenteuil. © Jgp

La ville d’Argenteuil est engagée depuis de nombreuses années dans une action conséquente en faveur du redressement des copropriétés en difficulté de ce quartier, dans le cadre d’opérations programmées d’amélioration de l’habitat (Opah), de plans de sauvegarde ou encore de programmes opérationnels de prévention et d’accompagnement en copropriété (Popac), rappelle la délibération.

Fragilité socio-économique

Considérant la persistance des phénomènes de fragilité socio-économique (impayés de charges causant l’endettement des syndicats des copropriétaires) et de dégradation du bâti ainsi que des dysfonctionnements dans l’usage des espaces communs, la ville d’Argenteuil, en partenariat avec l’EPT Boucle Nord de Seine, les services de l’Etat dans le département et l’Agence nationale de l’habitat (Anah), a conclu à la nécessité de renforcer les moyens techniques et financiers de l’intervention publique, est-il également rappelé.

Le quartier a été identifié, dans le cadre des études préalables menées pour le compte de l’Anah par l’Etablissement public foncier Ile-de-France (Epfif) lors de la mise en place du plan Initiatives copropriétés, comme un des sites qui pourrait faire l’objet d’une opération de requalification de copropriétés dégradées (Orcod).

Créé par la loi du 24 mars 2014 pour l’accès au logement et un urbanisme rénové (Alur), le dispositif Orcod permet d’intervenir sur des opérations complexes, à l’échelle d’une copropriété de grande taille ou de plusieurs copropriétés d’un quartier. Conçue comme un outil ensemblier, il sert à coordonner et à renforcer les dispositifs opérationnels en faveur de l’amélioration de l’habitat et du redressement de la gestion des copropriétés dégradées, rappelle la Métropole.

Sur le même sujet

Top