Les 30 sites d’Inventons la métropole du Grand Paris 2 dévoilés

En présence de nombreux maires, dont Anne Hidalgo, Patrick Ollier et les partenaires d’Inventons la métropole du Grand Paris ont présenté, mercredi 23 mai 2018, les 30 sites de la 2° saison du concours d’architecture et d’urbanisme.

On connaît les 30 sites (dans 21 communes) qui serviront de terrain de jeu à la seconde édition d’Inventons la métropole du Grand Paris (IMGP). Certains sont des monuments de l’histoire de l’agglomération, à l’instar de la gare Lisch (Asnières-sur-Seine), du nom de son architecte, gare des Expositions universelles de Paris de 1878 et 1889, sans projet depuis des années.

Patrice Calméjane (Villemomble), Brigitte Marsigny (Noisy-le-Grand), Rémi Muzeau (Clichy-la-Garenne), Jean-Louis Missika et Anne Hidalgo (Paris), Patrick Ollier, Valérie Mayer-Blimont, Paul Mourier (métropole du Grand Paris), Marianne Louradour (Caisse des dépôts), lors de l’annonce des 30 sites de la 2° saison du concours Inventons la métropole du Grand Paris. © Jgp

Le modus operandi du concours est identique à celui de la 1re saison d’IMGP, qui avait tiré elle-même les enseignements de « Réinventer Paris », son inspirateur : la sélection des projets lauréats se déroulera en deux phases. Le premier tri s’effectuera sur la base d’un avant-projet sommaire, une note de présentation et d’intention, qui devra être remise le 31 juillet prochain au plus tard, pour une annonce des finalistes le 1er octobre 2018. Les finalistes devront remettre leur offre détaillée avant le 29 mars 2019, pour une annonce des lauréats le 20 mai 2019.

Plus de meet-up

L’innovation sous toutes ses formes, avec une attention particulière portée à celles relevant de la transition énergétique, est attendue des projets soumis au concours. Plus que lors de la V1, la métropole entend encourager la coopération entre professionnels installés et start-up, en multipliant les meet-up, favorisant leur rencontre et leur agrégation au sein des groupements candidats.

Affluence des grands jours avenue de France, au siège de la métropole du Grand Paris. © Jgp

Patrick Ollier a ouvert la conférence d’annonce des 30 sites de la V2 d’ »Inventons la métropole du Grand Paris » (voir la liste ci-dessous) par une série de remerciements. A l’endroit des maires de la MGP, tout d’abord, dont l’enthousiasme ne s’est pas démenti en ce qui concerne cette deuxième saison. Des maires nombreux à être présents au siège de la métropole ce mercredi 23 mai 2018, à l’image d’Anne Hidalgo. Ces remerciements ont également été adressés aux élus du bureau métropolitain (1) qui se sont réparti les visites des sites d’IMGP2, ainsi qu’aux partenaires du concours (2).

Procédure spéciale

Les maires présents ont été plusieurs à saluer à cette occasion une des vertus majeures de ces opérations : rendre possible, notamment par leur médiatisation, des projets d’aménagement qui ne l’étaient pas ou plus.

« Je ne croyais pas à ce concours, jusqu’au jour où j’ai réalisé qu’il permettrait de réhabiliter la Maison du peuple de Clichy-la-Garenne, dessinée par Jean Prouvé, pour laquelle nous avions cherché en vain tous les moyens possibles », a fait valoir le maire clichois Rémi Muzeau, heureux du projet lauréat et de ses résilles de béton, imaginé par Rudy Ricciotti lors de la V1.

Façade de la tour de la Maison du peuple de Clichy-la-Garenne © Duval / Rudy Ricciotti

Marianne Louradour a loué « cette nouvelle forme de partenariat public privé » et souligné l’agilité et la vitesse que permettaient ces appels à manifestation d’intérêt. La directrice Ile-de-France de la Caisse des dépôts, qui a ouvert une enveloppe de 200 millions d’euros lors de la V1, à parité avec l’Etat au titre du programme des investissements d’avenir (PIA), a rappelé que tous les groupements qui le souhaitent peuvent solliciter l’apport en capital de la Caisse, « afin qu’aucun projet ne soit écarté pour manque de fonds propres ».

Quelques sites sont en attente (c’est le cas du stade Bauer de Saint-Ouen) ou ont été rejetés pour insuffisance de garantie quant à la maîtrise foncière des tènements proposés. D’autres, tels que la Fosse Maussoin de Clichy-sous-Bois ou le Bois Picot de Livry-Gargan, feront l’objet d’une procédure spéciale. Ils bénéficieront d’une recherche d’innovation visant à concilier leur statut (Natura 2000 ou Zone naturelle d’intérêt écologique faunistique et floristique – Znieff) avec la réalisation de projets urbains. Patrick Ollier a laissé entendre que les sites rejetés aujourd’hui pourraient être repêchés plus tard, sans préciser sous quelle forme.

Plusieurs intervenants, dont Olivier Klein, maire de Clichy-Montfermeil et président de l’Agence nationale de rénovation urbaine (Anru), ont évoqué le rôle que jouaient ces appels à projets au titre de la politique de la ville. © Jgp

Politique de la ville

Au lendemain du discours d’Emmanuel Macron sur la politique de la ville, le président de la métropole a estimé que les deux versions d’IMGP participaient de cette politique, 14 des 30 sites de la V2 étant situés dans des quartiers classés « politique de la ville ». « Une loi prochaine devra confier cette compétence à la métropole, qui représente son bon périmètre d’exercice », a déclaré Patrick Ollier. A bon entendeur.

Les 30 sites retenus :

1. Alfortville : ex-site BHV

2. Argenteuil : parc d’activités économiques des Berges de Seine

3. Asnières/Seine : patinoire Courtilles

4. Asnières/Seine : gare Lisch

La gare Lisch, (Asnières-sur-Seine), du nom de son architecte, gare des Expositions universelles de Paris de 1878 et 1889, sans projet depuis des années, figure parmi les 30 sites dévoilés mercredi 23 mai 2018. © Jgp

5. Bagnolet : pôle Gallieni

6. Bondy : centre-ville – PRU1

7. Bourg-la-Reine : site de la Faïencerie

8. Cachan : Les Saussaies

9. Chelles : Castermant

10. Clichy-la-Garenne : Léon Blum

11. Corbeil-Essonnes : ancien site de l’hôpital Gilles de Corbeil

12. Epinay/Seine : site ZAC Intégral

13. Le Bourget : site Abbé Niort

14. Le Bourget : entonnement Est

15. Nanterre :  Ecole d’architecture

16. Nanterre : hôpital

17. Noisy-le-Grand : Ecole Louis Lumière

18. Noisy-le-Grand : fort de Villiers

Le fort de Villiers, à Noisy-le-Grand. © Jgp

19. Pantin : Candale-Méhul

20. Paris : Bondy-Chemin du Groslay

21. Paris 15e : Quai d’Issy

22. Paris 18e : Porte de Clignancourt côté Puces

23. Paris 18e : Porte de Clignancourt côté Tram

24. Rueil-Malmaison : écoquartier de l’Arsenal

25. Suresnes : site de l’INSHEA

26. Ville d’Avray : Centre-ville

27. Villemomble : ancien conservatoire

28. Villemomble : Keystone

29. Vitry-sur-Seine : ZAC Rouget de Lisle lot D

30. Vitry-sur-Seine : ZAC Rouget de Lisle lot F

1 site en attente :

1.   Saint-Ouen:– stade Bauer

« Je ne croyais pas à ce concours, jusqu’au jour où j’ai réalisé qu’il permettrait de réhabiliter la Maison du peuple de Clichy-la-Garenne, dessinée par Jean Prouvé, pour laquelle nous avions cherché en vain tous les moyens possibles », a fait valoir le maire clichois Rémi Muzeau. © Jgp

Le calendrier

  • Phase 1 de candidature : de mai à juillet 2018
  • Jurys première phase : septembre 2018
  • Phase 2 d’élaboration des offres : d’octobre 2018 à février 2019
  • Jurys et annonce des projets lauréats : mai 2019
  • Les visites des 30 sites retenus seront organisées durant le mois de juin afin que les futurs candidats puissent se rendre sur les terrains, échanger avec les services techniques et les élus. Un premier « meet-up » se déroulera le lundi 25 juin 2018 à 18h30 au Comité national olympique et sportif français (CNOSF) dans le 13e arrondissement à Paris.

 

1. Valérie Mayer-Blimont, Conseillère métropolitaine déléguée à cet appel à projets, Eric Cesari, vice-président délégué à l’Immobilier d’entreprises et aux quartiers d’affaires, Daniel Guiraud, vice-président délégué à la mise en œuvre de la stratégie environnementale et au développement des réseaux énergétiques, Daniel Breuiller, vice-président délégué à la mise en valeur du patrimoine naturel et paysager, à la politique de la nature et à l’agriculture en ville, Jacques JP Martin, Président de la Commission Projet métropolitain, Bernard Gauducheau, Conseiller métropolitain, Carine Petit, maire du 14ème arrondissement de Paris, Conseillère métropolitain et Yves Contassot, Président du groupe écologistes et citoyens.

2. Partenaires de la consultation et AMO techniques et juridiques : la Caisse des dépôts et consignations représentée, la préfecture de région et les services de l’Etat, l’Agence nationale pour la rénovation urbaine (Anru) SNCF Immobilier, la Société du Grand Paris, l’Epfif, l’Apur, Algoé, Une Fabrique de la Ville, Etude Cheuvreux, Cabinet GINKGO, Ernst&Young, Tribu.

Sur le même sujet

Top