20 propositions d’Engie pour une relance verte en Ile-de-France

Accompagner les hôpitaux dans la détection des opportunités de réduction des coûts d’exploitation ou conseiller la Région dans la rédaction des clauses de marchés de performance globale en matière de rénovation thermique : voilà deux exemples des propositions qu’Engie vient de formuler pour une relance verte.

Les 20 propositions d’Engie pour une relance verte en Ile-de-France partent d’une conviction : « la relance sera d’autant plus efficace qu’elle sera menée conjointement par les acteurs publics et privés ». C’est la raison pour laquelle, « à chaque préconisation d’impulsion par les décideurs publics est adjointe une proposition d’action et d’accompagnement par Engie », indiquent en préambule les auteurs de cette plateforme.

Siège d’Engie à La Défense. © Jgp

Pour établir ces recommandations, la délégation Ile-de-France a travaillé, avec l’ensemble des entités du groupe (business units opérationnelles et directions fonctionnelles) et en lien avec les collectivités, à formuler un cahier de préconisations « afin que cette relance verte soit un véritable moteur inclusif pour le dynamisme de la région et l’ensemble de ses acteurs économiques ». « Le groupe Engie, dont l’activité est centrée sur la transition énergétique et le zéro carbone, sera au 1er plan de la mutation de ces territoires. La responsabilité sociale et environnementale du groupe s’en trouve d’autant plus renforcée », fait encore valoir l’énergéticien.

Trois objectifs sont visés : participer à la relance économique et sociale, contribuer à la transition énergétique et écologique et veiller à limiter le déficit public. Ils sont assortis de préconisations présentées comme la déclinaison francilienne des pistes proposées par Engie au plan national dans cinq domaines : efficacité énergétique, campus intelligents, infrastructures urbaines bas-carbone, énergies renouvelables électriques, gaz verts – biométhane et hydrogène. Avec, pour chacun de ces secteurs, une évaluation chiffrée de l’impact financier global généré.

Généralisation des marchés de performance globale

La généralisation des marchés de performance globale en matière d’efficacité énergétique ou le développement d’un réseau francilien d’entreprises pour répondre aux appels d’offres en groupement figurent, par exemple, parmi les propositions formulées en matière d’efficacité énergétique. Avec, à la clé, 2,1 milliards d’euros d’investissements supplémentaires annuels injectés dans l’économie, dont 14 % pour la rénovation des bâtiments publics et 10 000 emplois créés, vante Engie.

S’agissant des « campus intelligents », Engie propose, autre exemple, d’accompagner une démarche généralisée de montée en gamme technologique des hôpitaux franciliens par la production d’études de faisabilité de projets énergétiques sur ces établissements. « La Région, en lien avec l’ARS [agence régionale de santé] et les départements, pourrait impulser de manière systématique, à travers ses administrateurs, une étude au sein des hôpitaux pour détecter les opportunités de réduction des coûts d’exploitation par des solutions d’efficacité et de transition énergétique (autoconsommation électrique, mise en place de marché de performance globale…) », explique l’énergéticien.

Accéder à la plateforme. 

Sur le même sujet

Top