« Manufacture sur Seine » à Ivry : un modèle de ville hybride

Le Club ville hybride-Grand Paris de Michaël Silly ne s’est pas trompé en y organisant visite et débat mercredi 7 mars 2018. Le site de « Manufacture sur Seine », lauréat avec Quartus de « Réinventer la Seine » sur l’ancienne usine d’Eau de Paris à Ivry, apparaît comme un modèle de nouvel urbanisme.

Urbanistes, opérateurs urbains, universitaires, élus, hauts fonctionnaires, promoteurs mais aussi agriculteurs urbains (Topager), animateurs de makerspace (Ici Montreuil), ou simples habitants s’étaient donné rendez-vous, mercredi 7 mars 2018, sur le site de l’ancienne usine d’Eau de Paris à Ivry (Val-de-Marne). Une rencontre autour de Michaël Silly, fondateur du Club ville hybride-Grand Paris, pour découvrir et débattre d’un des projets lauréats de « Réinventer la Seine ». « Manufacture sur Seine » (mandataire Quartus), en l’occurrence, apparaît bel et bien, au moins sur le papier à cette heure, comme un exemple d’une nouvelle fabrique de la ville telle que l’encouragent et la popularisent les appels à projets qui se succèdent depuis « Réinventer Paris ».

Urbanistes, opérateurs urbains, universitaires, élus, hauts fonctionnaires, promoteurs mais aussi agriculteurs urbains (Topager), animateurs de makerspace (Ici Montreuil) ou simples habitants s’étaient donné rendez-vous, mercredi 7 mars 2018, sur le site de l’ancienne usine des eaux d’Ivry. © Jgp

Fruit d’un groupement composite (1), l’ancienne usine de traitement des eaux, située à quelques encâblures de la Seine, fait l’objet d’un programme de 50 000 m2 qui comprend notamment 300 logements, mais aussi 35 000 m2 d’espaces de travail, de services et d’aménités diverses. L’agriculture urbaine, l’économie circulaire, un makerspace ou une université de la photo figurent notamment au menu.

« Manufacture sur Seine », Ivry, sur le site de l’ancienne usine d’Eau de Paris. © Réinventer la Seine

Une programmation urbaine conçue en concertation étroite avec la ville d’Ivry et dans le respect de sa politique en matière de logement, comme l’a souligné Romain Marchand, 1er adjoint au maire d’Ivry-sur-Seine, en charge du développement urbain et économique, vice-président de Grand Orly Seine Bièvre, délégué au projet de territoire et au PLUI. « Nous avons accepté volontiers de participer à « Réinventer la Seine » parce que cet appel à projets permettait de conjuguer créativité et planification », a indiqué l’élu ivryen.

Makerspace et fablab

« Manufacture sur Seine » accordera une attention particulière à la gestion et au cycle de l’eau – logique puisque le projet se construit en grande partie sur des bassins de traitement de l’eau. L’ensemble sera dessiné par l’agence Joly&Loiret et Wang Shu (amateur architecture studio) prix Pritzker 2012, sollicité en l’espèce pour sa maîtrise du réemploi. « Le village au-dessus des bassins » du projet sera, en effet, conçu en partie avec des terres excavées par la construction de la ligne 15 sud du Grand Paris express.

Du côté du Quartus, mandataire du groupement lauréat, on ne cachait pas la complexité du site. « Elle provient de l’articulation des flux logistiques avec les circuits résidentiels, de la technicité de la construction au-dessus des bassins », a indiqué Ludovic Boespflug, directeur du développement de Quartus.

« Nous avons accepté volontiers de participer à Réinventer la Seine parce que cet appel à projets permettait de conjuguer créativité et planification », a indiqué Romain Marchand, 1er adjoint au maire d’Ivry-sur-Seine, en charge du développement urbain et économique. © Jgp

Elle tient aussi à un phasage devant tenir compte d’aléas tels que la date de la libération du site par le centre d’accueil de migrants qui l’occupe actuellement, ainsi qu’au calendrier de la création, incertaine, d’un centre de dépannage des trains. Rien que ça.

Université populaire de la photographie

L’universitaire Michel Poivet (association de préfiguration du collège international de photographie) a présenté aux membres du Club ville hybride-Grand Paris son projet d’université populaire de la photographie, qu’il entend concevoir sur le modèle de l’université populaire du cinéma de Montreuil. Une institution qui accordera une large place à la culture anténumérique. Nicolas Bard (Ici Montreuil) a décrit le futur makerspace, avec un mix d’ateliers mutualisés et privatifs, et l’accès à des machines-outils, classiques et numériques, sur abonnement.

Franck Dondainas (Quartus) et Laurent Dumas (Emerige). © Jgp

Laurent Dumas et Franck Dondainas, respectivement présidents des groupes Emerige et Quartus, ont dit tout le bien qu’ils pensaient des appels à projets du type « Réinventer ». « Cela nous prend du temps, mais nous a permis de revoir entièrement nos modes de faire », a indiqué Laurent Dumas. « Réinventer Paris a été lancé concomitamment à la création de Quartus, et nous l’avons vécu comme s’il avait été conçu pour nous, comme un exercice multidisciplinaire, répondant en tous points à la vocation de notre groupe », a résumé Franck Dondainas.

(1) Lauréat : Quartus (Opérateur)

Concepteurs : Amateur Architecture Studio – Wang Shu & Lu Wenyu Joly&Loiret/ Lipsky + Rollet / Topager

Autres membres de l’équipe : Investisseurs / Promoteurs : Quartus (opérateur principal) – CPA CPS (MOA habitat participatif / AMO Collège international de photographie) – Habitat & Humanisme IDF (Acquisition et exploitation de résidence sociale, logements sociaux, gîtes urbains)

Exploitants : Sinny & Ooko (gestionnaire tiers-lieux) – Solar Hôtel (exploitant hôtel) – Les Grands Augustins (exploitant de l’espace balnéothérapie) – Oblis (Investisseur/expl. du centre de spa bains romains) – Arkose (Locataire et exploitant de l’espace Sport-Escalade de Bloc)

Autres : Phytorestore (paysagiste – gestion eaux, phytoremédiation) – Le Sens de la Ville (AMO Stratégie prog) – Alto Ingénierie (BET Fluides et environnement) – EVP Ingénierie (BET Structures) – VPEAS (BET écoconstruction) – Osmose (BET hydraulique) – Vessiere (BET Structure et enveloppe terre) – CRAterre (conseil matériaux terre) – Plateau urbain (préfiguration du site) – Michel Poivert (association de  préfiguration du Collège international de photographie : concepteur et porteur) – Ici Montreuil (AMO FabLab / implantation MakerSpace)

Sur le même sujet

Top