Les 12 travaux de Zartoshte Bakhtiari

Le maire (LR) de Neuilly-sur-Marne recevait mardi 18 juin le club des Acteurs du Grand Paris dans le cadre de « Bonjour Monsieur le maire ». L’occasion de brosser le portrait d’une ville en pleine évolution.

Si avec 685 ha, les espaces verts représentent un tiers de la superficie de Neuilly-sur-Marne (Seine-Saint-Denis), le verdissement de la ville figure en bonne place parmi les priorités de son maire. Ce dernier cite un projet de création de forêt urbaine. Il œuvre aussi pour ouvrir davantage à la population les espaces boisés existants, trop souvent méconnus. La ville porte également l’idée d’une coulée verte qui relierait le plateau d’Avron au Parc des 33 ha, sur des délaissés de l’autoroute A103 jamais réalisée.

Zartoshte Bakhtiari, maire de Neuilly-sur-Marne. © Jgp

© Jgp

Alors que le président de la métropole du Grand Paris était à Neuilly-sur-Marne samedi 15 juin dernier pour inaugurer une nouvelle offre municipale de bateaux électriques en location (voir ci-dessous), Zartoshte Bakhtiari ne tarit pas d’éloge sur la Métropole et sa gestion par le maire de Rueil-Malmaison Patrick Ollier, son sens de l’écoute des élus, qui aboutit à faire de la MGP une réelle « métropole des maires ».

La rénovation de la place Stalingrad, dont une première phase vient d’être inaugurée, partie d’un vaste plan de requalification du centre-ville, première priorité de l’actuelle municipalité, a également été évoquée par l’élu mardi 18 juin, devant les Acteurs du Grand Paris. De même que la RN34, qui traverse la commune, pour ne pas dire qu’elle la balafre. L’axe routier est en cours de requalification pour accueillir des pistes cyclables et des voies de transport en commun en site propre (TCSP), qui devraient être achevées en 2030.

En attendant la ligne 11

Zartoshte Bakhtiari a exprimé également son attachement à obtenir le plus rapidement possible l’extension de la ligne 11 jusqu’à Noisy-le-Grand. Si les études nécessaires à sa réalisation figurent bien parmi les crédits du contrat de plan État région (CPER), « il n’en reste pas moins à obtenir que ce prolongement figure en bonne place parmi les 17 dossiers d’extension de lignes existants », a souligné le premier magistrat.

Faute d’une desserte et de services publics suffisants, la municipalité a souhaité ralentir le rythme de construction de logements au sein de la ZAC Maison blanche, une des plus grandes d’Ile-de-France. L’ancien hôpital psychiatrique, au charme suranné, doit accueillir 4 200 logements à terme. 1 500 logements ont été livrés dans le cadre d’une première phase, en 2022. Kaufman & Broad et Nexity livreront prochainement une nouvelle salve de logements, un programme de Marignan étant actuellement en cours de commercialisation.

Le château situé à l’entrée du parc de Maison-Blanche accueillera le conservatoire de musique de la ville, ainsi qu’une salle de concert et un studio d’enregistrement, dans le cadre d’un projet global représentant quelque 14 millions d’euros de travaux.

Le château situé à l’entrée du parc de Maison-Blanche accueillera le conservatoire de musique de la ville. © Jgp

Le maire de la ville a souligné au passage sa capacité à mobiliser les subventions, alors que sa commune, peu dotée en ressources fiscales provenant des entreprises, est confrontée à des équations budgétaires tendues.

Des subventions décuplées

« Le montant des subventions mobilisées est passée de 570 000 euros par an avant mon élection à 4,9 millions d’euros par an aujourd’hui », s’est félicité l’élu. Le Département, la Métropole et la Région sont ses principaux bailleurs de fonds. L’État également, puisque Zartoshte Bakhtiari a obtenu que celui-ci finance à hauteur de 80 millions d’euros la rénovation de l’hôpital de Ville-Evrard. « J’ai obtenu l’arrêt d’un projet de construction de 2 000 logements à Ville-Evrard par Altarea Cogedim, qui versait 20 millions d’euros à l’hôpital pour cela. Mais pour l’hôpital 80 millions d’euros sans logement valent mieux que 20 millions avec 2 000 logements », a résumé l’élu.

A Neuilly-sur-Marne, on entend également exploiter au maximum les potentiels des bords de Marne, dénués d’habitation, contrairement aux communes voisines, pour faire de la commune un lieu de destination touristique.

 

Sur le même sujet

Top