Inauguration aux Mureaux du foyer d’accueil médicalisé interdépartemental

Fruit de la politique de rapprochement entre les Yvelines et les Hauts-de-Seine dont Patrick Devedjian fut l’un des initiateurs, le foyer d’accueil médicalisé de Becheville a été inauguré aux Mureaux jeudi 16 septembre 2021. L’établissement, qui ouvrira ses portes le 4 octobre prochain, porte le nom de l’ancien ministre et président du conseil départemental des Hauts-de-Seine.

Issu d’un projet conjointement porté par les Yvelines, les Hauts-de-Seine et l’Agence régionale de santé (ARS) d’Ile-de-France, le foyer d’accueil médicalisé (FAM) interdépartemental a été inauguré jeudi 16 septembre en présence des présidents des sept départements d’Ile-de-France. Dès le 4 octobre prochain, cette structure d’hébergement et de services accueillera 116 personnes réparties dans deux entités et accompagnera 300 parcours de vie dans les territoires yvelinois et alto-séquanais. Coût total : 31 millions d’euros assumés par les deux collectivités, avec le soutien du fonds de solidarité interdépartemental d’investissement (FS2I).

Sophie Devedjian, entourée de Pierre Bédier, Georges Siffredi et les présidents des autres Départements franciliens. © Jgp.

Dévoilement de la plaque, teinté d’émotion, puisque le centre porte le nom de Patrick Devedjian, décédé brutalement des suites du Covid le 29 mars 2020.© Jgp.

Pierre Bédier et Georges Siffredi. © Jgp

Implanté sur le site de Bécheville aux Mureaux, au cœur du territoire Seine Aval, le FAM sera géré par la Fondation des amis de l’atelier et pourra être mutualisé avec certains services de l’hôpital. « L’établissement s’intègre à une plateforme comportant des antennes de type PCPE (pôle de compétences et de prestations externalisées) et Samsah (service d’accompagnement médico-social d’adultes handicapés) », précise Jacques Lafferranderie, président de la Fondation des amis de l’atelier.

Une « véritable concentration d’expertise »

Selon Amélie Verdier, nouvelle directrice générale de l’Agence régionale de santé Ile-de-France, le site permettra par ailleurs une « véritable concentration d’expertise », notamment à travers la création de 250 emplois directs. « L’année 2021 marque le début du moratoire sur les départs des personnes handicapées en Belgique. C’est une grande ambition répondant à une grande nécessité. Le FAM est une étape fondatrice de ce plan, qui favorise le plein succès de cette stratégie », explique-t-elle.

Au 31 décembre 2019 en effet, et selon les données du gouvernement, 8 233 adultes français souffrant de troubles autistiques ou en situation de handicap psychique étaient hébergés au sein de 227 établissements de Wallonie. Dans les Yvelines et les Hauts-de-Seine, on estime à 400 le nombre de familles confrontées à ces situations inextricables.

« Ce projet est emblématique du rapprochement initié entre nos départements pour mieux répondre aux attentes de nos concitoyens et remplir nos missions de service public. A ceux qui doutaient du bien-fondé de notre association, il apporte une réponse concrète ! Car il en va du bien-être des patients mais aussi de celui de leurs parents que nous ne pouvions laisser plus longtemps démunis et livrés à eux-mêmes », a déclaré Georges Siffredi, président du département des Hauts-de-Seine. Le FAM est le premier projet que les deux collectivités adjacentes ont décidé d’engager dans le cadre de leur politique de rapprochement, dont Patrick Devedjian fut l’un des acteurs.

Emotion à l’évocation de la mémoire de Patrick Devedjian

Pour Pierre Bédier, président du département des Yvelines, cette ambition interdépartementale « ne s’exprime en aucun endroit plus ostensiblement que dans cette ville des Mureaux ». Il poursuit : « Je forme le vœu que nos départements puissent, dans les années à venir, créer un réseau d’établissements interdépartementaux solidaires et inclusifs qui permettra d’offrir la même qualité de service public à tous nos habitants. » Un discours optimiste qui se teintera cependant d’émotion à l’évocation de l’ancien ministre et président du conseil départemental des Hauts-de-Seine, Patrick Devedjian, décédé des suites du Covid 19 au printemps 2020, et dont le nom a été donné à l’établissement.

Patrick Devedjian © Jgp

Sur le même sujet

Top

Centre de préférences de confidentialité

Cookies strictement nécessaires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Advertising

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

_ga, _gat, _gid

Other