Anne Hidalgo : « Je suis fière d’être la maire d’une capitale d’espérance »

Dans un discours prononcé le 8 juillet lors du Conseil de Paris, Anne Hidalgo s’est félicitée de la victoire du front républicain en France, et plus particulièrement à Paris où l’extrême-droite enregistre de faibles scores.

Dans une allocution prononcée lundi 8 juillet lors du Conseil de Paris,Anne Hidalgo a livré son analyse du scrutin, insistant notamment sur les victoires du Nouveau front populaire, qui a gagné trois circonscriptions lors de ces élections anticipées, faisant passer le nombre de sièges détenus par l’union de la gauche de 9 à 12 au détriment de la majorité présidentielle, dont les représentants voient leur représentation au Palais Bourbon passer de neuf à six sièges. « Je remercie les Françaises et les Français pour leur mobilisation républicaine, a déclaré la maire de Paris en préambule, le front républicain a fonctionné, par ailleurs, la gauche arrive en tête, je m’en réjouis. »

L’actuelle maire de Paris accuse le président d’avoir facilité la montée de l’extrême droite, malgré ses promesses de s’y opposer. « La situation d’instabilité que nous traversons n’a qu’un seul responsable : c’est Emmanuel Macron, » affirme-t-elle. Elle demande qu’il tire les conséquences de cette défaite : « Il devra en tirer toutes les conséquences. »

Anne Hidalgo. © DR

Elle a réaffirmé son engagement pour l’Europe, les libertés publiques, la laïcité, les droits des femmes et des minorités. « Nous devrons continuer à lutter sans relâche contre le racisme, la xénophobie et l’antisémitisme qui minent notre pacte républicain », a-t-elle également déclaré.

Lutter contre les populismes

Anne Hidalgo a par ailleurs rappelé qu’en tant que maire de Paris, elle s’est engagée à continuer à lutter contre les populismes et à promouvoir une social-démocratie apaisante. « Je suis fière d’être la maire d’une capitale d’espérance, où le Rassemblement national enregistre toujours et encore ses plus faibles résultats. »

Elle a réaffirmé la place de Paris comme une ville de liberté, d’égalité et de fraternité, riche de sa diversité et de son histoire humaniste. Elle a mis en avant la préparation des Jeux olympiques et paralympiques comme un moment de transformation et d’unité pour la ville et le pays. « Ces Jeux vont profondément transformer notre ville. Ils seront festifs, populaires, mais aussi, je l’espère, un moment de concorde et d’unité dont notre pays a tant besoin. »

Anne Hidalgo a conclu en soulignant l’importance de l’humanisme à Paris : « Paris, ville compagnon de la Libération, ville du Conseil national de la Résistance, ne consentira jamais au recul des droits sociaux et humains. »

Sur le même sujet

Top

Centre de préférences de confidentialité

Cookies strictement nécessaires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Advertising

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

_ga, _gat, _gid

Other