La gauche décroche trois nouvelles circonscriptions à Paris au détriment des macronistes

Les candidats du Nouveau front populaire s’imposent dans 12 circonscriptions de la Capitale au soir du second tour, l’alliance présidentielle voyant le nombre de ses représentants au Palais Bourbon passer de neuf à six. Stanislas Guerini et Maud Gatel sont battus.

Alors que la gauche et les partis du camp présidentiel se partageaient les 18 circonscriptions de Paris, 9 à 9, l’union de la gauche en détient désormais 12 au lendemain du 7 juillet.

Dans la capitale, neuf candidats du Nouveau front populaire ont été élus dès le 1er tour de ces législatives. C’est le cas du PS Emmanuel Grégoire dans la 7e circonscription (4e, 11e et 12e arr.), des Insoumis Sophia Chikirou dans la 6e (20e arr.), Rodrigo Arenas dans la 10e (13e et 14e arr.), Sarah Legrain dans la 16e (19e arr.), Danièle Obono dans la 17e (18e et 19e arr.) et Aymeric Caron dans la 18e (18e arr.). Les écologistes Pouria Amirshahi dans la 5e circonscription (3e et 10e arr.), Eva Sas dans la 8e (12e et 20e arr.) et Sandrine Rousseau dans la 9e (13e arr.) ont également été élus dimanche 30 juin.

A ces neuf députés du Nouveau front populaire s’ajoutent trois nouveaux parlementaires parisiens d’union de la gauche élus au soir du second tour, portant donc leur nombre à 12 sur 18 circonscriptions. Il s’agit de Danielle Simonnet, à laquelle La France insoumise (LFI) n’avait pas renouvelé son investiture dans la 15e circonscription (20e arr.), qui bat haut la main Céline Verzeletti, candidate officielle du Nouveau front populaire (74,19 % contre 25,81 %), de la socialiste Céline Hervieu (Nouveau Front populaire) qui bat la députée sortante la Modem Maud Gatel au finish dans la 11e, avec 50,58 % des suffrages exprimés contre 49,42 %, et de l’écologiste Léa Balage El Mariky qui bat le ministre de la Fonction publique Stanislas Guerini (53,59 % contre 46,41 %) dans la 3e circonscription (17e et 18e arr.).

Danielle Simonnet, à laquelle La France insoumise (LFI) n’avait pas renouvelé son investiture dans la 15e circonscription (20e arr.), a battu haut la main Céline Verzeletti, candidate officielle du Nouveau front populaire (74,19 % contre 25,81 %). © Jgp

Céline Verzeletti, après l’annonce des résultats dimanche soir. © Jgp

Céline Hervieu. nouvelle députée de la 11e circonscription de Paris. © DR

Le nombre de députés de la majorité présidentielle passe lui de neuf à six. Sylvain Maillard conserve son siège dans la 1ère circonscription (1er, 2e, 8e et 9e arr.), avec 64,64 % des voix face à l’Insoumis Raphaël Kempf (36,36 %). Dans la 2e (5e, 6e et 7e arr.), avec 56,50 % des suffrages exprimés, Jean Laussucq, soutenu à la fois par LR et la majorité présidentielle, parvient à décrocher la circonscription jusqu’à présent détenue par l’ex-macroniste Gilles Le Gendre, que le parti présidentiel n’avait pas réinvesti et qui avait choisi de ne pas se présenter au second tour. La candidate du PS Marine Rosset (NFP), pour laquelle Gilles Le Gendre avait indiqué qu’il voterait sans toutefois donner de consigne de vote, rassemble 43,5 % des suffrages exprimés.

Olivia Grégoire réélue dans la 12e

Victoire très courte dans la 4e circonscription (16e et 17e arr.), de la candidate macroniste sortante Astrid Panosyan en faveur de laquelle la candidate du Nouveau front populaire s’était désistée. Elle réalise 51,93 % des voix face au maire (LR) du 17e arrondissement Geoffroy Boulard (48,07 %).

Olivia Grégoire. © Jgp

Olivia Grégoire est réélue haut la main dans la 12e (7e et 15e), avec 65,16 % des voix contre 28,96 % pour la candidate du Nouveau front populaire, la communiste Céline Malaisé.

Dans la 14e circonscription (16e arr.), Benjamin Haddad écrase le candidat soutenu par le RN et Eric Ciotti, avec 72,33 % des voix contre 27,67 %, bénéficiant du désistement de Patrick Dray (LR), qui avait réalisé un score de 17,70 % au premier tour. David Amiel, autre député sortant de la majorité présidentielle, est réélu dans la 13e (15e arr.) avec 55,76 % des voix contre 44,24 % pour la NFP Aminata Niakaté.

Sur le même sujet

Top

Centre de préférences de confidentialité

Cookies strictement nécessaires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Advertising

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

_ga, _gat, _gid

Other