Transition écologique et recherche (1/2) : l’Ifpen explore les énergies nouvelles

Regroupant plus de 38 % des chercheurs français, l’Ile-de-France est particulièrement active en matière de recherche appliquée à la transition écologique. Un champ d’investigation récent au sein de l'ex-Institut français du pétrole qui a ajouté, en 2010, la dénomination "et des énergies nouvelles" à sa raison sociale pour devenir l'Ifpen. Une activité qui représente désormais quelque 60 % de ses recherches.

 

Sur le même sujet

Top