Saint-Ouen : le stade Bauer entre en phase chantier

Après deux ans de rebondissements et d’âpres négociations, le projet de réhabilitation du stade Bauer à Saint-Ouen (Seine-Saint-Denis), porté par le promoteur Réalités et lauréat d’Inventons la métropole du Grand Paris 2, se concrétise. Au programme : un nouveau stade de football et un programme immobilier de 30 000 m2 à vocation tertiaire et culturelle. La livraison est prévue en 2024.

Ambiance des grands jours à Saint-Ouen ce mercredi 7 juillet 2021 pour inaugurer le lancement de la réhabilitation du stade Bauer, construit en 1909. Ce projet lauréat d’Inventons la métropole du Grand Paris 2 en juin 2019 fait partie de ceux qui ont bien du mal à aboutir. Mais aujourd’hui, les difficultés semblent derrière l’ensemble des parties prenantes, à savoir le promoteur Réalités, la ville de Saint-Ouen, le club de football du Red Star et la métropole du Grand Paris (MGP).

L’ensemble des parties prenantes au projet de transformation du stade Bauer à Saint-Ouen réunies sur le site le 7 juillet 2021 à l’occasion de la présentation du projet. © Jgp

La « Bauer box » est le point fort du projet du promoteur Réalités pour que le stade vive en permanence. © Saguez & Partners/Bauer/Momentum/HiresPreview

La nouvelle page du stade peut désormais s’écrire. « La MGP ne pouvait pas accepter que le projet choisi par le jury puisse être remis en cause », a affirmé Patrick Ollier, son président, faisant allusion à la décision du précédent maire, William Delannoy, de rejeter le projet lauréat au profit de celui arrivé en deuxième position.

Aussi, Patrick Ollier a remercié le nouveau maire de Saint-Ouen, Karim Bouamrane, élu en juin 2020, d’avoir repris et réajusté le programme initial. Aux termes d’un « combat très fort » et « d’un travail compliqué », un consensus, salué par le président de la MGP, a été trouvé. Se réjouissant de son côté d’avoir « sauvé » le stade Bauer après « beaucoup de péripéties », Karim Bouamrane a vanté « l’audace » de conserver un stade de football en centre-ville.

Un stade « ouvert, responsable et écologique »

Ce projet consensuel consiste en une opération « complexe », à l’architecture « audacieuse » signée des agences Scau et Clément Blanchet et de la société de design Saguez & partners. Il prévoit de reconstruire le stade en réalisant tout autour quatre nouvelles tribunes dont l’une d’elles sera « pluggée » sous un nouveau bâtiment. La capacité d’accueil de celles-ci a été revue à la baisse, en passant de 15 000 à 10 000 places, suite à la concertation citoyenne menée pour concevoir la seconde mouture du projet.

Les quatre tribunes autour de la pelouse permettront d’accueillir 10 000 spectateurs. © Réalités.

Le stade Bauer accueille les matchs du Red Star FC. © Réalités

Avec ses 30 000 m2 de superficies, la « Bauer Box », qui accueillera diverses activités, est bien le point fort du projet de Réalités, qui investit 200 millions d’euros dans l’affaire auxquels s’ajoutent les 35 millions du stade. Prévu pour s’implanter entre la rue du docteur Bauer et la pelouse, l’ensemble immobilier composé de quatre plots, a vocation à « animer la ville » en regroupant des bureaux, des activités culturelles et de la restauration.

« Nous faisons plus qu’un stade », a résumé Yoann Choin-Joubert. Le pdg du groupe immobilier nantais a non seulement « pour ambition de faire venir une école de commerce », mais également le siège francilien de Réalités. L’objectif au final est de créer « un lieu vivant tout le temps » et pas seulement pendant les matchs. Soit un « stade ouvert, responsable et écologique à tout point de vue », selon l’expression de Karim Bouamrane, de manière à ce que tous les habitants du territoire en bénéficient.

Quel équilibre économique ?

Depuis un mois et demi déjà, les engins de chantier sont sur le terrain, car le temps presse. En effet, le calendrier des travaux dépend de celui de la saison de football pour que l’équipe du Red Star FC puisse continuer à jouer dès la saison prochaine, soit le mois d’août.

Les travaux sont en cours pour mettre en place une nouvelle pelouse. La réalisation du reste du projet s’échelonnera entre fin 2021 et fin 2024. © Jgp

Après la préparation du terrain pour mettre en place la future pelouse mi-juillet, seront lancés les travaux d’aménagement et de mise en sécurité de la tribune ouest pour qu’elle puisse accueillir provisoirement 2 600 personnes. Les prochaines étapes consisteront à déposer « dans les prochaines semaines », les trois permis de construire concernant la tribune est prévue pour 2022, la tribune ouest (2023) et la Bauer Box. Les travaux pourraient commencer en novembre prochain. « Les plus conséquents se dérouleront en inter-saison, soit de mai à début août », explique Marcel Lebaud, chef de projet du stade au groupe Réalités. L’ensemble du projet doit être achevé d’ici à fin 2024.

Mais alors que le promoteur Réalités vient tout juste de racheter le site de 2,7 ha, reste à finaliser le modèle économique du deal. « Le projet d’exploitation doit encore se discuter avec le club », convient Yoann Choin-Joubert, sachant que jusqu’à la livraison de l’opération, le club à l’usage gratuit du stade. Mais à terme, « il serait bon que Red Star soit propriétaire de son équipement », convient le pdg de Réalités. Sauf que « le modèle économique d’un club de football n’est pas basé sur les ressources développées par l’activité du stade », a fait de son côté valoir Patrice Haddad, président du Red Star FC, reconnaissant que « l’équilibre à mettre en place est ténu ».

Sur le même sujet

Top