Roland Garros : les permis de construire validés en appel

« Saisie en appel, la cour administrative a confirmé ce jour la légalité des deux permis de construire délivrés par la ville de Paris à la Fédération française de tennis », rapporte la mairie le 24 mai 2018.

Plus d’un an après la décision du tribunal administratif de Paris, la légalité des travaux de restructuration et de modernisation du stade de Roland Garros a été confirmée en appel. La cour administrative de Paris a notamment écarté les critiques faites par les associations requérantes sur l’atteinte aux nombreuses protections du Bois de Boulogne et des Serres d’Auteuil.

Le projet prévoit notamment un nouveau court de 5 000 places avec un toit rétractable.

Le projet prévoit notamment un nouveau court de 5 000 places avec un toit rétractable. © DR

Les magistrats ont également repoussé l’objection que la réalisation du court des Serres en lieu et place de serres chaudes et techniques fermées au public serait de nature à porter atteinte à l’inscription des Serres d’Auteuil au titre des monuments historiques ou à la vocation de promenade et de loisirs du Bois. La cour a également « retenu que les procédures de concertation, d’étude d’impact et d’enquête publique avaient été menées conformément aux règles applicables », signale la Ville.

Menés par Vinci construction, les travaux, qui prévoient un réaménagement des circuits visiteurs, la restructuration du court central Philippe Chatrier et la création d’un nouveau court semi-enterré de 5 000 places. vont donc pouvoir se poursuivre. La maire de Paris Anne Hidalgo estime que « ce nouveau Roland Garros  va permettre de renforcer le rayonnement du tennis français à travers le monde » et « qu’il sera aussi un atout majeur dans l’accueil des Jeux olympiques et paralympiques de 2024 ».

Sur le même sujet

Top