Olivier Klein : un inlassable défenseur de la Métropole au ministère de la Ville et du Logement

Le maire de Clichy-sous-Bois Olivier Klein, président de l’Anru et du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris, fervent partisan d’une métropole du Grand Paris intégrée, fait son entrée au gouvernement comme ministre délégué à la Ville et au Logement.

Implanter des grandes écoles dans les banlieues difficiles, bâtir une métropole intégrée et redistributive, désenclaver les quartiers… Tels sont quelques-uns des combats que le nouveau ministre délégué au Logement et à la Ville Olivier Klein mène avec une belle constance depuis des années. Né en 1977, l’ancien communiste, passé en 2006 au Parti socialiste et désormais soutien officiel du président de la République, est l’héritier politique de Claude Dilain, emblématique maire de Clichy-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qu’il a remplacé après son décès le 3 mars 2015. Tout comme son prédécesseur, Olivier Klein, nommé en 2018 président de l’Agence nationale pour le renouvellement urbain (Anru), symbolise à lui seul – et même s’il combat les stigmatisations – les nécessités de la politique de la ville.

Olivier Klein, dans la cour de l’hôtel de Roquelaure, siège du ministère de la Transition écologique, lundi 4 juillet 2022. © Jgp

Cet enseignant, professeur certifié de sciences physiques, qui fut principal de collège, a grandi à Clichy-sous-Bois. Il aime raconter que, de l’appartement familial, il disposait d’une vue imprenable sur la Capitale, mais que près de deux heures en transport en commun étaient nécessaires pour s’y rendre.

En effet, l’autoroute devant relier Paris à cette cité, dont l’urbanisation débute dans les années 1950 puis se poursuit dans les années 1960 suivant un ambitieux plan d’urbanisme dessiné par Bernard Zehrfuss, Grand prix de Rome, ne vit jamais le jour. Le Chêne pointu, un des grands ensembles de la commune, est par ailleurs un des sites franciliens bénéficiant actuellement d’une opération de requalification des copropriétés dégradées d’intérêt national (Orcod-IN).

Ancien président de la communauté d’agglomération construite avec Montfermeil, élargie en 2016 pour devenir Grand Paris Grand Est, Olivier Klein n’a eu de cesse, tout comme son collègue Xavier Lemoine, maire de Montfermeil, de défendre la ligne 16 du Grand Paris express et le calendrier de sa construction. Le 3 novembre 2020, il est élu président du conseil de surveillance de la Société du Grand Paris, succédant au président de Plaine Commune Patrick Braouezec.

Sur le même sujet

Top

Centre de préférences de confidentialité

Cookies strictement nécessaires

Ces cookies sont indispensables au bon fonctionnement du site web et ne peuvent pas être désactivés de nos systèmes. Ils ne sont généralement qu'activés en réponse à des actions que vous effectuez et qui correspondent à une demande de services, comme la configuration de vos préférences de confidentialité, la connexion ou le remplissage de formulaires. Vous pouvez configurer votre navigateur pour bloquer ou être alerté de l'utilisation de ces cookies. Cependant, si cette catégorie de cookies - qui ne stocke aucune donnée personnelle - est bloquée, certaines parties du site ne pourront pas fonctionner.

PHP - Cookie de session, gdpr[allowed_cookies], gdpr[consent_types]

Advertising

Cookies de performance

Ces cookies nous permettent de déterminer le nombre de visites et les sources du trafic sur notre site web, afin d'en mesurer et d’en améliorer les performances. Ils nous aident également à identifier les pages les plus / moins visitées et à évaluer comment les visiteurs naviguent sur le site. Toutes les informations, collectées par ces cookies, sont agrégées et donc anonymisées. Si vous n'acceptez pas cette catégorie de cookies, nous ne pourrons pas savoir quand vous avez réalisé votre visite sur notre site web.

_ga, _gat, _gid

Other