Musée Albert Kahn : pose de la première pierre d’un bâtiment signé Kengo Kuma

L’extension de plus de 2 000 m2 permettra d’augmenter la surface d’exposition du Musée Albert Kahn de plus de 60 %. Les édiles ont salué la mémoire du banquier humaniste et collectionneur, ruiné par le krach de 1929 et animé par le désir de bâtir les « archives de la planète ».

Les élus ont posé, samedi 2 avril 2016 en fin de matinée, en présence de l’ambassadeur du Japon et de Kengo Kuma, l’architecte du projet, la première pierre d’un nouveau bâtiment au sein du Musée Albert Kahn de Boulogne-Billancourt (Hauts-de-Seine).

auj-6

Kengo Kuma, Patrick Devedjian, l’ambassadeur du Japon et le préfet des Hauts-de-Seine, le 2 avril 2016, lors de la pose de la première pierre du nouveau bâtiment du musée Albert Kahn, à Boulogne. ©Jgp

Cette extension sera située en bordure de ce site de 4 ha, un musée exceptionnel autant par la grâce et la sérénité du jardin japonais qu’avait conçu le banquier collectionneur que par la richesse des pièces qu’il abrite. Albert Kahn, financier ruiné par le krach de 1929, humaniste, réunit tout au long de sa vie quelque 72 000 autochromes – photos couleurs – et une centaine d’heures de film, « tout à fait unique au monde », comme l’a rappelé le président du conseil départemental Patrick Devedjian.

Albert Kahn précurseur et humaniste

« Albert Kahn fut un précurseur à bien des égards, en particulier sur l’importance qu’il accorda au lien entre le jardin et bâtiment », a souligné Kengo Kuma, architecte de l’extension du musée, mais aussi du stade des Jeux olympiques de Tokyo ou de la gare Saint-Denis Pleyel, lors de la pose de cette première pierre. « C’est en s’inspirant de son exemple et de sa philosophie que nous avons travaillé, son esprit nous guide », a ajouté l’architecte.

auj-7

La serre du Musée Albert Kahn aujourd’hui. ©Jgp

Albert Kahn Kengo Kuma-8

La serre du Musée Albert Kahn demain. © Kengo Kuma & Associates

Le nouveau bâtiment, attendu pour 2018, permettra d’augmenter la surface d’exposition de 60 %, avec un périmètre supplémentaire de 2 000 m2. Il offrira un parcours permanent à travers les collections, de nouveaux espaces d’expositions et pédagogiques, un auditorium, un centre de documentation et de recherche ainsi qu’une librairie boutique, un restaurant et un salon de thé. Le projet, financé à hauteur de 26,7 millions d’euros par le conseil départemental des Hauts-de-Seine, comprend également la rénovation de neuf bâtiments existants. La fondation Total et la société CGPA ont apporté leur concours à ce projet, par l’intermédiaire de la Fondation du patrimoine.

Plusieurs objectifs sont poursuivis :

  • Conduire un public diversifié à la découverte des collections et les réinscrire dans des problématiques contemporaines,
  • Réarticuler les collections jardin et image, montrer qu’elles relèvent d’un seul et même projet,
  • Développer la fréquentation du musée-jardin en maîtrisant mieux les flux par le développement et le lissage des activités sur toute l’année.

Bénédiction de maisons japonaises

« Le département de la Seine s’est porté acquéreur de ce lieu le 26 mars 1936, pour sauver ce qui fut l’oeuvre d’une vie », a rappelé Pierre-Christophe Baguet, maire de Boulogne. Le site abrite, outre une splendide verrière, plusieurs maisons japonaises, qui viennent d’être restaurées par des maîtres charpentiers nippons, dans la plus pure tradition. En amont de la pose de la première pierre de l’extension, l’ensemble des personnalités présentes ont participé à la cérémonie de bénédiction de ces demeures en bois ainsi refaites à neuf.

auj-3

Bénédiction des maisons japonaises rénovées du musée Albert Kahn. ©jgp

« Albert Kahn a patiemment constitué sa vaste demeure boulonnaise en 30 ans d’acquisitions foncières successives dans un quartiers des bords de Seine alors peuplé de blanchisseries et de grainetiers », a souligné Pierre-Christophe Baguet. Le maire a décrit « l’homme épris d’harmonie et d’humanisme », mais aussi « le bourreau de travail » qu’était Albert Kahn, réalisant cet ensemble aujourd’hui si harmonieux, « lieu de rencontre unique ».

Les archives de la planète

« Ce musée représente un patrimoine unique non seulement par sa forme, mais aussi par la volonté d’un homme, dont la philanthropie a donné naissance à ce qu’il appelait « les archives de la planète », a déclaré Patrick Devedjian. En ces temps de défiance et de repli sur soi, on ne pouvait trouver meilleur message que l’œuvre plurielle d’Albert Kahn, qui n’a eu de cesse de favoriser la paix et le dialogue entre les cultures », a-t-il poursuivi.

auj-5

« La culture, c’est aussi un moyen de s’attacher à un territoire, une façon d’être heureux », a déclaré Patrick Devedjian. ©Jgp

La culture, c’est utile : c’est utile pour l’éducation, pour l’intégration, mais aussi pour l’emploi et la développement économique. C’est aussi un moyen de s’attacher à un territoire, une façon d’être heureux, a poursuivi le président des Hauts-de-Seine […] Cette volonté forte sera aussi au coeur de la future Cité musicale départementale de l’Ile Seguin, mais aussi dans le projet de la caserne Sully que nous nous apprêtons à acquérir ainsi qu’à l’Hôtel des métiers d’art, qui verra le jour à cité de la Céramique », a encore souligné l’ancien ministre des Libertés locales.

Port-Folio

 

Vue de la façade © Kengo Kuma & Associates

Vue de la façade. © Kengo Kuma & Associates

Vue de l'intérieur © Kengo Kuma & Associates

Vue de l’intérieur. © Kengo Kuma & Associates

Vue du jardin © Kengo Kuma & Associates

Vue du jardin. © Kengo Kuma & Associates

Albert Kahn Kengo Kuma-4

Vue du foyer. © Kengo Kuma & Associates

Salle d'exposition © Kengo Kuma & Associates

Salle d’exposition. © Kengo Kuma & Associates

Fiche technique :

Calendrier des travaux :

Jusqu’à septembre 2016 :

  • Poursuite de la construction du nouveau bâtiment
  • Réhabilitation de la salle des plaques et de la salle de projection en espaces d’exposition
  • Fin de la restauration des maisons japonaises

D’octobre 2016 à octobre 2017 : 

  • Réhabilitation de l’ancienne galerie d’exposition en auditorium et salle de conférences/séminaires
  • Réhabilitation de la serre et de la grange vosgienne
  • Livraison du nouveau bâtiment

De novembre 2017 à février 2018 : 

  • Aménagement des espaces d’exposition

L’équipe de maîtrise d’œuvre :

  • Architecte-mandataire : Kuma & Associates Europe
  • Paysagiste : Michel Desvigne
  • Acousticien : Peutz et associés
  • Economiste de la construction : Lucigny-Talhouët et associés (LTA)
  • BET Hydrologie : Hydratec
  • Bureau d’étude structure : AIA ingéniérie
  • Scénographe : Ducks Sceno
  • Bureau d’étude technique (BET) : Setec Bâtiment
  • BET enveloppe : VP & Green engineering
  • OPC : Planitec BTP
Albert Kahn avec une invitée dans les jardins de sa propriété de Boulogne, 19 septembre 1922. Film noir & blanc 35 mm de l’opérateur Camille Sauvageot, producteur Albert Kahn, inv 87757. © Département des Hauts de Seine, Musée départemental AlbertKahn, collection Archives de la Planète.

Albert Kahn avec une invitée dans les jardins de sa propriété de Boulogne, 19 septembre 1922. Film noir & blanc 35 mm de l’opérateur Camille Sauvageot, producteur Albert Kahn, inv 87757. © Département des Hauts-de-Seine, Musée départemental Albert Kahn, collection Archives de la Planète.

Sur le même sujet

Top