Les sites du Grand Paris fléchés dans la Capitale

Enlarge your Paris et les Magasins généraux ont créé et installé dans Paris des panneaux de signalétique indiquant des lieux emblématiques du Grand Paris. En place depuis le 29 juin 2019, ces flèches ont pour vocation d’encourager les Parisiens et les touristes à sortir des frontières de la ville.

« On n’a pas forcément conscience des richesses au delà du périphérique », explique Renaud Charles, rédacteur en chef et cofondateur d’Enlarge your Paris, média cocréateur avec les Magasins généraux d’une nouvelle signalétique dans la Capitale. 43 panneaux indiquant des destinations culturelles ou de loisir du Grand Paris ont été installés le 29 juin dans Paris intra-muros. Lauréat du concours FAIRE organisé par le Pavillon de l’Arsenal et la ville de Paris, ce projet a pour objectif de « constituer une carte mentale du Grand Paris ».

La signalétique grandparisienne est déployée depuis le 29 juin 2019. © Pierre L’Excellent

Sur chaque panneau, un lieu de l’agglomération est fléché, avec le kilométrage pour les cyclistes, le temps de transports en commun pour les piétons ainsi qu’une brève légende résumant la destination. Les sites du Grand Paris sont organisés en binôme avec un site du « petit Paris » lui faisant échos. Ainsi, aux côtés du musée d’Orsay où des toiles de Vincent Van Gogh sont exposées, est planté le panneau indiquant Auvers-sur-Oise où le peintre a séjourné avec la légende : « Les toiles de Van Gogh en vrai, 1h30 en Transilien, 30 km à vélo ». Fléchés depuis le bois de Vincennes, les quatre parcs naturels méconnus de la région : le Vexin Français, l’Oise-Pays de France, la Haute Vallée de Chevreuse et le Gâtinais Français.

Désengorger des sites saturés

Le but de cette opération est aussi de désengorger des sites touristiques saturés tout en en faisant découvrir d’autres délaissés. Renaud Charles constate par exemple que Notre Dame de Paris accueillait jusqu’à récemment 19 millions de visiteurs annuels quand la basilique Saint-Denis n’en recevait que 130 000. « C’est dommage qu’un tel joyau architectural soit si peu visité », déplore-t-il. De même pour le jardin du Luxembourg (22 ha) où se pressent touristes et Franciliens lorsque le magnifique parc de Sceaux (180 ha) ne se trouve qu’à 22 minutes en RER B.

Chaque panneau indique le kilométrage pour les cyclistes et le temps de transports en commun pour les piétons. © Pierre L’Excellent

« Quand un lieu est pointé et signalé, il existe », explique le rédacteur en chef d’Enlarge your Paris qui souhaite ainsi éviter des pratiques de régulation des flux touristiques qui fleurissent en Europe comme à Venise où des portiques gèrent l’afflux de touristes dans les rues du centre historique.

Cette signalétique financée par la Caisse des dépôts et Mini devrait prendre fin lors de l’événement Nuit Blanche 2019 (4 octobre) bien que Jean-Louis Missika, adjoint à la maire de Paris chargé de l’urbanisme, « souhaiterait pouvoir la développer au delà du temps d’expérimentation ».

Sur le même sujet

Top